Voyage Japon
Mont fuji et cités impériales

PlutĂ´t Japon ?

Notre voyage le plus complet au Japon, pour découvrir toutes les richesses du pays, entre nature, culture et modernité.

L'aventure

Nature, avec les parcs nationaux où l'on randonne dans la forêt vierge pour rejoindre une cascade, une source thermale, un lac ou le sommet d'un volcan sacré tel le mont Fuji. Tradition, avec l'impériale Kyoto, la montagne sacrée de Kôya-san et ses monastères, la perfection des jardins zen, les ryokan, auberges où l'on dîne en vêtement traditionnel installé sur un tatami les villes historiques de Nagasaki et Kanazawa. Modernisme, avec la mégalopole de Tokyo et l'incroyable Shinkansen, le TGV japonais. Un itinéraire de choix au pays du Soleil-Levant !

4 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Le circuit au Japon le plus complet actuellement proposé.
  2. Les randonnées dans les grands parcs nationaux ainsi que l'ascension du Mont Fuji (pour les départs de l'été). 
  3. La pension complète (sauf 2 repas) ainsi que les entrées dans les sites prévus au programme.
  4. La visite de l’île de Kyushu et l'excursion au Nord du Japon grâce au Shinkansen, le TGV japonais.

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

Le programme de la rando

  • Jour 1 France…
  • Jour 2 Â… Osaka - transfert à Kyoto

    Arrivée à l’aéroport d’Osaka, accueil par le guide. Après une petite pause à l’aéroport, le temps de retrouver tous les participants, nous prenons un bus pour Kyoto (trajet d’environ 90 min). Installation à l’hôtel afin de se reposer après ce long voyage. Le soir, nous allons dans une brasserie typique pour déguster une série de petits plats style tapas japonaises, très courants ici mais peu connus à l’étranger.


    HĂ©bergement : hĂ´tel. Repas inclus : midi, soir. Repas libre : matin. Transfert : 2h.

  • Jour 3 Les montagnes de Kyoto

    Kyoto est considérée comme l’une des plus belles villes d’Asie, non seulement pour son histoire riche, mais aussi pour sa situation géographique privilégiée. Encerclée de montagnes aux forêts denses, elle offre un large cadre à découvrir. Tôt le matin, nous prenons un bus depuis la gare de Kyoto pour explorer la région (trajet d’environ 60 min). A Takao, nous longeons le fleuve Kiyotaki, dont les vagues à l’eau limpide chassent la fatigue du voyage. Nous arrivons alors dans le charmant quartier d’Arashiyama pour déjeuner dans un petit restaurant local. La promenade se poursuit dans une forêt de bambous, connue pour son ambiance mystique, avant de prendre le train en direction d'Inari pour la visite de Fushimi Inari Taisha, le sanctuaire aux 10 000 torris rouges. Le soir, dîner dans le quartier pittoresque des geishas.


    Dénivelée positive : 150 m. Dénivelée négative : 150 m. 2h30 de marche. Hébergement : hôtel. Repas inclus : matin, midi. Repas libre : soir. Transfert : 2h30.

  • Jour 4 Visites culturelles à Kyoto

    Incontestablement, Kyoto représente le berceau culturel ainsi que le centre religieux du Japon, avec ses 1 600 temples et 400 sanctuaires shinto. Mais il faut savoir se limiter ! C’est pourquoi la visite se concentre aujourd’hui sur les hauts lieux de la culture kyotoïte, tous classés patrimoine mondial par l’Unesco : le pavillon d’or (Kinkaku-ji), le pavillon d’argent (Ginkaku-ji) et son splendide jardin de mousse, le jardin sec aux rochers (Ryoan-ji), le château du shogun Tokugawa (Nijo-jo), du XVIIe siècle, le seul conservé dans son état d’origine et considéré comme le plus richement décoré du pays. Kyoto étant réputée pour sa gastronomie, le déjeuner est un vrai moment de plaisir! En fin de journée, une promenade sur le chemin de la Philosophie permettra de méditer les impressions du jour. Retour à l’hôtel en bus.


    Dénivelée positive : 100 m. Dénivelée négative : 100 m. 3h30 de marche. Hébergement : hôtel. Repas inclus : matin, midi. Repas libre : soir. Transfert : 2h30.

  • Jour 5 De Kyoto au mont Koya via Nara

    Ce matin, notre grand sac est envoyé à Hiroshima. Il est donc indispensable de préparer la veille un petit sac à dos pour la journée et la nuit au mont Koya. De Kyoto, nous rejoignons la ville de Nara, première capitale fixe du Japon au VIIIe siècle. Une belle randonnée nous conduit au temple Todai-ji, le plus grand temple au monde construit en bois, qui abrite une immense statue de Bouddha en bronze. Notre randonnée se poursuit dans le parc aux lanternes du sanctuaire Kasuga. Nous voyageons à la japonaise, avec des o-bentos, des boîtes contenant notre pique-nique. La spécialité de Nara se compose de sushis emballés non dans des feuilles d’algue mais dans des feuilles de plaqueminier (l’arbre à kakis). Nous quittons Nara en train local pour Osaka Namba, puis nous changeons de train pour atteindre le mont Koya. Nous visitons ici le cimetière le plus célèbre du Japon : l’Okuno-in. Il y a peu de monde au crépuscule, lors de notre promenade, et les milliers de stèles veillées par des cryptomères géants forment un tableau des plus surprenants. Le soir, nous logeons au temple du mont Koya. Après le bain commun (sexes séparés), un copieux repas végétalien est servi sur les tatamis. Le dîner achevé, le guide propose une petite promenade au Garan, la place sacrée du mont Koya, aux pagodes illuminées. Cette nuit, nous dormons pour la première fois sur des tatamis.


    Dénivelée positive : 100 m. Dénivelée négative : 100 m. 4h de marche. Hébergement : temple. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4h.

  • Jour 6 Du mont Koya Ă  Hiroshima

    Lever aux aurores pour assister aux prières des moines. Après le petit déjeuner, visite du temple Kongobu-ji, siège de l’école bouddhiste Shingon, qui possède le plus grand jardin de pierres de tout le Japon. D’une superficie de 2 400 mètres carrés, ce terrain sobre de graviers et rochers apaise l’esprit du visiteur. Le voyage se poursuit en train jusqu’à Osaka. Le déjeuner sera pris à la japonaise, avec une o-bento. D’Osaka, nous prenons le Shinkansen, le train à grande vitesse du pays, ce miracle de la technologie japonaise toujours indétrônable côté sécurité, vitesse, fréquence et confort. Notre trajet jusque Hiroshima, d’une distance de 340 kilomètres, dure 87 minutes. A Hiroshima, nous nous rendons en tramway au parc du Mémorial de la Paix, pour une visite guidée. Après cette grande journée de voyage, nous aurons plaisir à rejoindre notre hôtel, où nous attendent nos bagages.


    Dénivelée positive : 100 m. Dénivelée négative : 100 m. 2h de marche. Hébergement : hôtel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4h.

  • Jour 7 Excursion sur l’Ă®le de Miyajima et ascension du mont Misen

    Départ en ferry pour l’îlot de Miyajima, où nous arrivons après 15 minutes de traversée. Son célèbre torii (portail de sanctuaire shintoïste) flottant sur les eaux est l’un des sites touristiques les plus photographiés au Japon. Visite du sanctuaire d’Itsukushima, qui date du VIe siècle, époque où les gens du peuple n’étaient pas autorisés à marcher sur l’île, réputée sacrée, et devaient se contenter de passer sous le torii en bateau. Ce sanctuaire est construit sur pilotis et, à marée basse, il est possible d’y parvenir à pied par le torii. Nous rejoignons ensuite le mont Misen (530 m) afin de profiter de la vue sur l’ensemble de l’île et des trésors bibliophiliques du sanctuaire. Nous faisons l’ascension à pied, mais il est possible, en cas de forte chaleur, de gagner le sommet en téléphérique (avec supplément). Retour à Hiroshima pour la nuit dans le même hôtel que la veille.


    Dénivelée positive : 530 m. Dénivelée négative : 530 m. 3h30 de marche. Hébergement : hôtel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 1h30.

  • Jour 8 DÂ’Hiroshima au parc national dÂ’Unzen (Kyûshû) via Nagasaki

    Dénivelée positive : 100 m. Dénivelée négative : 100 m. 2h de marche. Hébergement : auberge. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 5h.

  • Jour 9 RandonnĂ©e dans le parc national d’Unzen - ascension du mont Fugendake

    D’une exceptionnelle beauté, la région du volcan Unzen est un parc national depuis 1934. Il ne faut pas sous-estimer l’activité de ce volcan : lors de sa dernière éruption, en 1991, les volcanologues français Maurice et Katia Krafft y ont perdu la vie, victimes d’une coulée pyroclastique. Des sources chaudes sulfureuses sont disséminées dans tout le village, annoncées par leur forte odeur de souffre. C’est dans ces marmites naturelles en pierre que, jusqu’au XIXe siècle, le seigneur local torturait les chrétiens japonais. Après une promenade autour des sources chaudes, les jigokus (littéralement “les enfers”), nous montons jusqu’au col de Nitta par une rue pavée. De là, nous marchons autour de la caldeira de l’ancien volcan éteint, jusqu’au sommet de Fugendake (1359 m). Nulle part ailleurs au cours de ce séjour nous ne retrouverons un contraste aussi saisissant entre la nature vivace et la force destructrice des volcans japonais. Retour à l’auberge en fin de journée, afin de se détendre dans les bains communs, les onsens, de l’établissement.


    Dénivelée positive : 650 m. Dénivelée négative : 650 m. 4h30 de marche. Hébergement : auberge. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 10 D’Unzen Ă  Himeji

    Ce matin, nous prenons un bus puis le Shinkansennous emmènera à Himeji, de retour sur l’île de Honshu. Une fois sur place, nous irons visiter le château que les Japonais surnomment “château du héron blanc”, en raison de ses élégantes façades blanches. Classée patrimoine mondial de l’Unesco, cette forteresse féodale est l’une des rares conservée dans son état original. Le soir, nous retrouvons nos bagages à l’hôtel (chambre de type occidental), soit à Himeji, Aioi ou Okayama. 


    2h de marche. HĂ©bergement : hĂ´tel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4h.

  • Jour 11 De Himeji à Takayama

    Dénivelée positive : 100 m. Dénivelée négative : 100 m. 2h de marche. Hébergements : auberge ou hôtel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 6h.

  • Jour 12 De Takayama à Shirakawa-go

    Nous débutons la journée par une promenade au marché longeant le fleuve Miyagawa, où abondent les produits de l’agriculture et de l’artisanat locaux. Nous visitons ensuite l’ancienne résidence du gouverneur shogunal de Takayama, où notre guide nous instruit sur la vie pastorale d’autrefois. Un délicieux ramen (soupe de pâtes) nous attend pour le déjeuner. Nous poursuivons notre voyage en bus jusqu’au village Shirakawa-gô, au cœur des Alpes japonaises. Entouré de montagnes s’élevant à 3 000 mètres, ce hameau a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2004 pour ses dizaines de gassho-zukuri, des maisons traditionnelles dotées d’un toit de chaume à forte pente pour résister aux fortes chutes de neige de la région. Nous aurons le privilège de passer la nuit dans l’une de ces demeures (literie futon sur tatamis). Après le dîner, le guide nous proposera une promenade nocturne jusqu’au bain thermal local (entrée en supplément).


    Dénivelée positive : 100 m. Dénivelée négative : 100 m. 2h de marche. Hébergement : maison d'hôte. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 1h.

  • Jour 13 De Shirakawago à Nikkô via Kanazawa

    Nous prenons le bus pour Kanazawa, une ville située au bord de la mer du Japon et où l’art zen est très présent. Nous y découvrons un jardin seigneurial, considéré comme l’un des trois plus beaux du pays. Nous poursuivons notre visite par l’ancien quartier des maisons de samouraïs, l’un des derniers sauvegardés au Japon. Nous visitons l’une de ces maisons, dotée d’un jardin d’une conception presque surréelle. Nous pourrions y rester des heures, absorbés dans la contemplation, mais le Shinkansen n’attend pas ! Nous laissons nos gros bagages. Ce trajet en train nous permet d’arriver directement au sein du parc national de Nikko, sans faire escale à Tokyo. Arrivée à Nikko le soir.


    Dénivelée positive : 100 m. Dénivelée négative : 100 m. 2h de marche. Hébergement : auberge. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4h30.

  • Jour 14 Visites de Nikkô puis transfert pour le nord de Honshû

    Un proverbe japonais affirme : Ne dit pas kekko (superbe) avant d’avoir vu Nikko. Nous consacrons presque toute la journée à apprécier la splendeur de cet endroit. Nikko est un ensemble de temples et de sanctuaires considérés comme le summum de l’architecture japonaise par la richesse de sa décoration. Après la visite guidée au sanctuaire Toshogu et Taiyuin, nous nous régalerons dans un petit restaurant local avant de visiter la villa impériale de Tamozawa. Cette construction en bois est impressionnante par ses dimensions (106 chambres) et son style architectural. Une petite promenade nous mène vers un chemin de randonnée discret et peu fréquenté au bord du fleuve Daiyagawa. Une trentaine de statues en pierre de la divinité protectrice des randonneurs, les Jizo Bosatsu, y veillent depuis des siècles (mais pourquoi portent-elles des bavettes rouges ?). Ensuite nous prenons un train local et le Shinkansen pour arriver tard au nord de l’île principale de Honshû (hôtel occidental à Ichinoseki ou Sendai), où nous allons retrouver nos grands sacs. Nous dînons à la japonaise dans le train, à la vitesse de 340 km/h.


    Dénivelée positive : 100 m. Dénivelée négative : 100 m. 2 h 30 de marche. Hébergement : hôtel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4 h.

  • Jour 15 Du nord de Honshû au parc national du mont Fuji

    Ce matin, le grand sac est envoyé à notre dernier hôtel, à Tokyo. Pour les deux nuits dans la région du mont Fuji, il faut préparer un sac à dos avec ses affaires personnelles. Dans la matinée, un court trajet en train depuis Ichinoseki nous mène à Hiraizumi. Cette petite ville était autrefois le centre culturel et politique de la région. Le temple Chûsonji que nous visitons est impressionnant avec son temple complètement doré, le Konjikidô. Une merveille spectaculaire qui témoigne de la grandeur de son époque, le XIIe siècle. Il est bien possible que ce temple d'or, classé patrimoine mondial, représente pour les amateurs de la culture japonaise l’apothéose de ce voyage. Une petite randonnée de 90 minutes nous mène à la gare de Hiraizumi, où nous allons déjeuner dans un restaurant. Continuation en Shinkansen Hayabusa jusqu’à Tokyo, puis nous poursuivons notre voyage en train régional jusqu’à la région du mont Fuji, où nous arrivons dans la soirée.


    Dénivelée positive : 100 m. Dénivelée négative : 100 m. 3 h de marche. Hébergement : hôtel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4 h 30.

  • Jour 16 Randonnée au mont Ashiwada (printemps et automne seulement)

    Aujourd’hui, nous marchons sur les pentes de la caldeira de l’ancien mont Fuji. Après un petit transfert en bus, une randonnée courte mais raide nous mène au sommet du mont Ashiwada (1355 m). Par ciel dégagé, ce parcours nous offre les plus beaux points de vue sur le mont Fuji. Nous descendons ensuite vers une petite forêt au pied du mont, l’Aokigahara, réputée hantée par les esprits errants des nombreux Japonais qui s’y seraient suicidés depuis les années 1950… Nous la traversons donc rapidement, bientôt soulagés par la vue sur le petit lac Saiko, qui nous indique la sortie. La visite de l’écomusée Saiko Iyashi-no-sato Nenba nous permet de découvrir des reproductions des kayabuki, des maisons en bois typiques bâties dans la région autrefois. Pour le déjeuner, nous savourons une fois de plus la spécialité locale, l’hoto, une soupe épaisse aux légumes et poissons. De retour à Kawaguchiko, nous pouvons nous détendre dans un bain japonais (sous réserve de disponibilité).


    Dénivelée positive : 550 m. Dénivelée négative : 550 m. 3h30 de marche. Hébergement : auberge. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 16 Ascension du mont Fuji ( du 1er juillet au 14 septembre )

    Très tôt, un bus nous conduit à la cinquième station, située à 2 300 mètres d’altitude. Nous empruntons la piste de Fujiyomina pour parcourir les 1 400 mètres restants. Sur le chemin, le sanctuaire de Sengen et de nombreux oshi no yado, ces petites auberges tenues par les oshis, les guides de pèlerinage. Il y a neuf stations pour arriver au sommet ; à chacune d’entre elles, un nouveau point de vue sur la plaine apparaît. Par temps clair, on voit Tokyo et les côtes. Au-dessus de la station 8, le chemin devient plus pentu et mène au sanctuaire intérieur, situé au sommet du mont Fuji. Nous n’y serons probablement pas seuls, car cette ascension est un must pour tous les Japonais ! Retour à Kawaguchiko.


    Dénivelée positive : 1400 m. Dénivelée négative : 1400 m. 10h de marche. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 2h30.

  • Jour 17 De Kawaguchiko à Tokyo via le mont Takao

    En allant vers Tokyo, nous faisons escale à Takao, à l’ouest de la mégalopole. Notre avant-dernière randonnée nous conduit à cet ancien lieu de pèlerinage, dont la proximité et l’altitude modérée attirent de nombreux Tokyoïtes, surtout le week-end. Un chemin agréable nous mène au sommet, duquel, par temps clair, on peut voir le mont Fuji. Nous retournons à la gare de Takao en passant par plusieurs temples bouddhiques et, avec un peu de chance, nous allons voir des ascètes de montagnes, car pour les Tokyoïtes le mont Takao est sacré. Après avoir goûté à la spécialité locale pour le déjeuner, nous rejoignons Tokyo pour finalement arriver dans le quartier traditionnel d’Asakusa, dont notre guide nous fait une visite guidée afin de mieux nous orienter le lendemain, journée libre. Dîner à Asakusa. Hôtel occidental pour trois nuits. Nous retrouvons notre bagage principal.


    Dénivelée positive : 420 m. Dénivelée négative : 420 m. 3 h de marche. Hébergement : hôtel. Repas inclus : matin, midi. Repas libre : soir. Transfert : 3 h.

  • Jour 18 Une journée à Toyko

    Tokyo est une mégalopole fortement contrastée, avec la plus forte densité de population de la planète, qui fascine avec des quartiers très divers. La journée est consacrée à la découverte de ces quartiers. Tôt le matin, nous allons nous promener dans le parc impérial, auquel nous pouvons accéder par la porte officielle des visiteurs importants de l’empereur, le pont Nijubashi. Nous continuons à l’ouest de ville, où nous passons par la gare la plus fréquentée au monde, Shinjuku, avec trois millions de passagers par jour. Cette gare impressionne par le nombre de ses sorties : 104 au total ! Nous faisons confiance à notre guide pour trouver la nôtre. Nous rejoignons les deux grandes tours de la mairie de Tokyo (244 m). Du 45e étage, la vue panoramique sur la ville donne un peu le vertige. Après le déjeuner, nous continuons la visite par le sanctuaire le plus important de ville, le Meiji Jingu, dédié au premier empereur, qui habitait Tokyo à la fin du XIXe siècle. Dans le parc du sanctuaire, nous faisons une agréable promenade sous 365 espèces d’arbres différents. Le quartier jeune de Tokyo - Takeshita dori - et le quartier chic - Omotesando et Aoyama - sont juste à côté. Nous en profitons pour découvrir ces quartiers contrastés avant de revenir au quartier traditionnel d’Asakusa. Un moment libre nous permet de découvrir ce quartier - ou de nous reposer - avant le programme du soir, la visite de Ginza, quartier du luxe et de la mode. 


    4 h de marche. HĂ©bergement : hĂ´tel. Repas inclus : matin, midi. Repas libre : soir. Transfert : 3 h.

  • Jour 19 Tokyo - excursion à Kamakura au bord du Pacifique

    Après le rythme parfois soutenu des trois dernières semaines, nous nous permettons de changer la vitesse de notre périple et de redécouvrir le plaisir d’un pas lent. Notre dernière excursion nous conduit à la plage de Kamakura. Située au bord du Pacifique, Kamakura profite d’un microclimat doux. Toujours aérée, il n’y fait jamais trop chaud, jamais trop froid. Dans les sept baies de la ville, les vagues sont à la fois puissantes et protégées, c’est pourquoi Kamakura est idéale pour la pratique du surf, une petite Californie aux portes de Tokyo. Nous arrivons dans la matinée au nord de Kamakura et nous commençons notre excursion par une petite randonnée jusqu'au Grand Bouddha. A mi-chemin, nous faisons une pause pour visiter un petit sanctuaire, caché mais très apprécié des Japonais. La légende veut que si l’on fait laver son argent dans la source du sanctuaire, on deviendra riche un jour ! Mais avant de faire fortune, il faut payer : les frais pour le panier de lavage ne sont pas inclus ! Une heure après, nous arrivons dans le quartier de Hase, où nous visitons le monument le plus connu de la ville : le Grand Bouddha Daibutsu de Kamakura. Bien que plus petit et plus léger que son frère aîné de Nara, ce bouddha sait mieux nous charmer avec son petit sourire serein. Après la visite du jardin du temple Hasedera, nous goûtons pour le déjeuner à une autre spécialité locale, le curry japonais. En début d’après-midi, promenade sur la plage jusqu’à l'île d’Enoshima, que l’on rejoint par un pont. La balade nous conduit de l’autre côté de l’île, baignade possible dans les eaux du Pacifique dans un petit bassin naturel dans les rochers. La vue sur le mont Fuji au coucher du soleil nous rend déjà nostalgiques de notre découverte du pays au Soleil levant. Retour à Tokyo et dîner d’adieu dans le quartier animé de Shibuya.


    Dénivelée positive : 150 m. Dénivelée négative : 150 m. 3h de marche. Hébergement : hôtel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 2 h 30.

  • Jour 20 Transfert à l’aéroport et vol pour la France

    Transfert en transports en commun à l’aéroport de Tokyo.


    Repas inclus : matin. Repas libres : midi, soir. Transfert : 50 min ( aéroport Tokyo Haneda ) / 110 min ( aéroport Tokyo Narita ) .

Plus d'informations sur ce circuit

Ce circuit est proposé par l'agence de voyage Allibert Trekking. Pour connaitre les prix, faire une réservation ou poser une question, rendez-vous direction sur le site internet de l'agence de voyage :

Allibert Trekking

Plus d'informations (programme détaillé, photos et tarifs)

L'agence de voyage pour ce circuit au Japon

Ce séjour au Japon est proposé par Allibert Trekking.

En savoir plus (programme détaillé et dates de départ)