Voyage Islande
L'islande hors des sentiers battus

Islande, terre dédiée à la nature

Voyage au centre de la Terre, avec hébergement sous toit, à travers les sites (très) reculés de la partie nord de l’île, loin des zones d’affluence : Askja, Kverkfjöll, Kárahnjúkar et Snæfell.

L'aventure

Un voyage inédit qui répond à ceux qui pensent que l'Islande est devenue trop fréquentée. Sur une surface de plus de cent mille kilomètres carrés, le pays offre 80 % de terres inhabitées à explorer, notamment dans le centre et l'Est de l'île : déserts de Sprengisandur et de l'Odadahraun, oasis du lac Myvatn, cirque de Dyngjufjöll, caldeira de l'Askja, volcans de Kverkfjöll et de Snæfell, fjords de l'Est. Sans oublier les immanquables sites de Jökulsárlón, Skaftafell, Landmannalaugar et Hekla. Un voyage exclusif au cœur de ces terres sauvages aux paysages d'un autre monde !

3 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Un mélange bien dosé de sites connus, moins connus et inconnus, avec de vrais moments d’isolement.
  2. La palette complète des paysages islandais : volcans, fjords, chutes d’eau, solfatares, déserts noirs et vertes prairies.
  3. Le confort avec un hébergement sous toit tout au long du séjour.

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

Le programme de la rando

  • Jour 1 Paris - Keflavík - Reykjavík

    Transfert : 45 min.

  • Jour 2 Reykjavík - Nýidalur

    3 h de marche. HĂ©bergement : refuge. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 5 h 30.

  • Jour 3 Nýidalur - Mývatn

    Nous poursuivons notre route vers le nord à travers le désert, puis par une piste qui longe la côte pendant un temps. Découverte de cascades inattendues le long d’une coulée de lave, avant de nous rendre jusqu’à celle d’Aldeyjarfoss dans son écrin d’orgues basaltiques. Par les chemins buissonniers nous arrivons en vue du lac Mývatn, avec ses richesses naturelles : pseudo cratères, formations ruiniformes, cratère d’explosion, solfatares, sans oublier les oiseaux qui y nichent par milliers. En s’éloignant un peu du lac, c’est un univers de laves, de marmites de boue bouillonnante, que nous découvrons comme au sein de la caldeira de Krafla, dans les laves du Leirhnjúkshraun.


    3 h de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4 h 00.

  • Jour 4 Mývatn - Dettifoss - Askja

    Arrêt rapide aux marmites de boue bouillonnante de Námafjall, avant de poursuivre vers les chutes de Dettifoss. Randonnée le long du canyon creusé par des crues cataclysmiques, et qui s’allonge jusqu’à l’océan. La puissance de la chute d’eau est phénoménale : on à l’impression que le fleuve Jökulsá s’arrête brutalement et tombe d’un coup. Nous reprenons la route pour traverser des espaces parmi les plus désertiques de l’île, le long de la plus grande étendue de lave, l’Odadahraun. Au loin, souvent visible depuis Dettifoss, considérée par les Islandais comme la reine des montagnes : Herdubreid. Avec son imposante allure de colosse, elle cache encore le but ultime de notre journée : le massif des Dyngjufjöll et la caldeira d’Askja, où nous arrivons en fin de journée.


    Dénivelée positive : 100 m. Dénivelée négative : 100 m. 3-4 h de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4 h.

  • Jour 5 Askja - Kverkfjöll.

    Randonnée pour gravir les flancs du massif. Par un parcours mystérieux dans un monde de pierres ponce, une ligne de crête nous permet d’embrasser d’un seul regard toute la caldeira. En son sein, deux lacs, un grand lac d’eau froide, Öskjuvatn, et juste à côté, un tout petit lac de cratère, Viti, “l’enfer”, qui de loin ressemble à une casserole remplie de pop-corn qu´on aurait oublié sur le feu. Descente vers ces deux lacs avant de ressortir par la caldeira. Nous reprenons la piste, non pas pour rentrer au refuge mais pour poursuivre notre chemin vers des lieux toujours plus reculés : le massif des Kverkfjöll, accessible par des paysages de plus en plus noir au fur et à mesure que l’on s’approche des immensités glacées du Vatnajökull, plus grand glacier de l’île.


    Dénivelée positive : 350 m. Dénivelée négative : 350 m. 5 h de marche. Hébergement : refuge. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 3 h 30.

  • Jour 6 Kverkfjöll

    S’être donné autant de mal pour venir jusqu’ici, et pour ne pas en profiter serait pure folie! A l’abri des hauteurs des Kverkfjöll, nous partons directement dans le massif qui borde le glacier. Ouvrez bien les yeux, car vous retrouverez plus tard dans le voyage des ambiances semblables, et toute la géomorphologie, le volcanisme, les rifts et les glaciers vous paraîtrons bien plus évidents. Nous gravissons les pentes qui nous mènent jusqu’au sommet de Biskupfell. Découverte de formations volcaniques étranges, de reliefs marqués par le retrait des glaciers…


    Dénivelée positive : 400 m. Dénivelée négative : 400 m. 6 h de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 7 Kverkfjöll - Snæfell

    Journée de piste pour quitter les hauts plateaux désertiques de ces régions volcaniques, où la lave, le sable et la pierre se disputent la vedette. Les angéliques et les mousses vertes de la réserve de Hvannalindir sont plutôt inattendues. Les longs fleuves glaciaires, infranchissables, nous obligent plusieurs fois à faire des détours pour trouver l’unique pont, avant de se retrouver face à Herdubreid. Un vrai terrain d’aventure. Bientôt, nous prenons plein Est vers les gorges de Hafrahvammagljúfur. Chacun jugera par lui-même une fois la beauté des gorges constatées. Et retiendra que peu à peu la silhouette solitaire du Snæfell apparaît, et bientôt son refuge.


    Dénivelée positive : 100 m. Dénivelée négative : 100 m. 2 h de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 5 h 00.

  • Jour 8 Randonnée Snæfell - Egilsstadir - Reydarfjördur

    Randonnée sous le regard du Snæfell, qui culmine à 1833 mètres, coiffé de neiges éternelles. La végétation est ici en duel perpétuel avec l’environnement minéral. Le volcan Snaefell, endormi depuis 10 000 ans, et vraisemblablement éteint, est pourtant considéré comme le plus jeune volcan de l’est de l’Islande ! Ouvrez-bien les yeux, les rennes trouvent refuge dans ces lieux… Dans l’après-midi, nous poursuivons en véhicule vers l’Est. Descente des plateaux pour arriver au lac Lagarfljót. Nous en profitons pour découvrir à pied les belles chutes de Hengifoss. Puis cap sur l’océan et les fjords du côté de Reydarfjördur.


    Dénivelée positive : 350 m. Dénivelée négative : 350 m. 5 h de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 3 h 30.

  • Jour 9 Reydarfjördur - Skaftafell

    Journée de transition bercée par le tracé de la route qui épouse celui de la côte. Les fjords dont les montagnes révèlent des pointes acérées se disputent aux baies échancrées, domaines des oiseaux et du ressac. Nous voici longeant le glacier Vatnajökull et les campagnes qui comptent parmi les plus belles de l’île, comme celle de Sudursveit. Nous découvrons cette fois-ci le “côté face” après avoir découvert l’autre versant quelques jours plus tôt. Découverte dans le courant de l’après-midi de la lagune de Jökulsárlón et ses glaces dérivantes venues du vaste front glaciaire du Breidarmerkurjökull. 


    2 h de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 5 h 30.

  • Jour 10 Skaftafell – Eldgjá  - Landmannalaugar

    Traversée des étendues de sandar, formation typique d’étendues sableuses à perte de vue, résultat d’éruptions sous- glaciaires. Nous laissons derrière nous le Hvanndalshnjúkur, point culminant de l’île (2110 m) et les glaciers qui entourent Skaftafell. Désormais, ce sont les vastes étendues de lave de l’Eldhraun qui nous attendent, témoins d’un des plus tragiques épisodes de l’histoire du pays, à savoir la plus grande éruption des temps survenue au Laki, au XVIIIe siècle. Il est encore question de lave, de cratères, de failles et d’éruptions lorsque nous arrivons à Eldgjá, mais celles-ci datent de l’an 930 environ. Randonnée dans des paysages qui pourraient remonter à la préhistoire ! Nous retrouvons le rift volcanique actif qui traverse l’Islande du sud-ouest vers le nord-est. Nous poursuivons notre route par une des plus belles pistes de l’île pour arriver à Landmannalaugar. Baignade dans la source chaude, au pied du champ de lave.


    4 h de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4 h.

  • Jour 11 Landmannalaugar - Hekla - Reykjavík

    Randonnée dans les fantastiques massifs multicolores aux tons pastels de Landmannalaugar. Il est encore question de caldeira, puisque nous sommes en bordure d’une des plus grosses de l’île, qui enserre, en plus, une vaste zone géothermale. Nous avons le choix pour les randonnées : des plateaux de Hrafntinnusker, où l’obsidienne “coule à fleur de sol”, à la crête ondulée de Háalda, comme une grande vague au-dessus de paysages fantasmagoriques, jusqu’au cratère rouge de Ljótipollur et ses eaux bleutées ou le volcan de Brennisteinsalda, dont on aperçoit les solfatares. Un décor irréel ! Enfin, vers Reykjavík, nous privilégions la piste, plutôt que la route, pour gagner les étendues noires du volcan Hekla, puis la grande ville, Reykjavík.


    4 h de marche. HĂ©bergement : guest-house (reykjavĂ­k). Repas inclus : matin, midi. Repas libre : soir. Transfert : 4 h.

  • Jour 12 Reykjavik - Keflavík - Paris

    Transfert vers l’aéroport, vol retour.


    Repas inclus : matin. Repas libres : midi, soir. Transfert : 45 min.

Plus d'informations sur ce circuit

Ce circuit est proposé par l'agence de voyage Allibert Trekking. Pour connaitre les prix, faire une réservation ou poser une question, rendez-vous direction sur le site internet de l'agence de voyage :

Allibert Trekking

Plus d'informations (programme détaillé, photos et tarifs)

L'agence de voyage pour ce circuit en Islande

Ce séjour en Islande est proposé par Allibert Trekking.

En savoir plus (programme détaillé et dates de départ)