Voyage Espagne
L'intégrale des îles canaries

Canaries, douceur subtropicale

Le voyage le plus complet pour un aperçu de l’incroyable diversité des neuf îles et îlots de cet archipel volcanique subtropical.

L'aventure

De Lanzarote à El Hierro en passant par La Graciosa, Fuerteventura, la Grande Canarie, Tenerife, La Palma et La Gomera, ce périple dans l’archipel volcanique des Canaries invite à une plongée dans les temps géologiques. Chaque île a été façonnée de manière unique, entre érosion, éruptions successives et effondrements. Déserts de lave multicolores, dunes de sable blanc, plateaux désertiques, laurisilva luxuriante, canyons gigantesques, végétation subtropicale, immenses falaises, cônes et tubes volcaniques… Un voyage aux nombreux contrastes, des bords de l’Océan aux 3 718 mètres du volcan Teide, point culminant d’Espagne.

4 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Les neuf îles de l’archipel canarien, une exclusivité Allibert.
  2. La grande diversité des paysages : canyons, volcans, falaises, caldeiras…
  3. La variété de la végétation subtropicale.
  4. Le climat idéal pour la randonnée.

Le programme de la rando

Itinéraire L'intégrale des îles canaries

  • Jour 1 : France - Arrecife
    Hébergement : Hôtel - Repas inclus : soir ; Repas libres : matin, midi

    Vol pour Arrecife. Accueil à l’aéroport et transfert sur la côte ouest de l’île. Installation pour trois nuits en hôtel trois étoiles et dîner sous forme de buffet (si arrivée avant 20 heures).

  • Jour 2 : Voie du Graciosero - plage du Risco - La Graciosa, parc naturel et réserve marine de l’archipel Chinijo
    Dénivelée positive : 50 m ; Dénivelée négative : 375 m - 4 h de Marche Hébergement : Hôtel - Repas inclus : matin, midi, soir

    Cet itinéraire chargé d’histoire se trouve dans la partie nord de l’île. Il reprend l’ancienne route qui permettait aux habitants de la petite île de La Graciosa de rejoindre Lanzarote. Nous le réalisons en combinant une randonnée pédestre et une découverte en bateau. Depuis la petite ville de Ye, nous descendons par le chemin de Las Rositas jusqu’à la plage du Risco, une plage bien préservée car difficilement accessible. Nous retrouvons un bateau pneumatique (type Zodiac) pour continuer la visite autour La Graciosa, en traversant le bras de mer El Rio qui la sépare de Lanzarote. Nous y débarquons et ceux qui le souhaitent peuvent découvrir avec tuba et masque cette réserve marine. Ensuite nous marchons environ 4 kilomètres le long de la côte est de l’île pour rejoindre le port de Caleta de Sebo. Nous retraversons El Rio afin de profiter des vues imprenables sur les falaises de Famara et la mer émeraude, pour finalement atteindre le port d’Orzola où la journée se termine. Retour à notre hébergement.

  • Jour 3 : Paysage lunaire au sein du parc naturel de Los Volcanes - vignobles de la Geria
    Dénivelée positive : 200 m ; Dénivelée négative : 200 m - 5 h de Marche Hébergement : Hôtel - Repas inclus : matin, midi, soir

    Le parc naturel de Los Volcanes ainsi que le parc national de Timanfaya, recouverts par les rejets des éruptions de 1730-1736 et 1824, sont des aires protégées représentant le volcanisme passé de Lanzarote. Cette randonnée nous permet de découvrir le monde fascinant des volcans : traversée d’anciennes coulées de lave, montée au sommet des cônes volcaniques où se trouvent des cratères spectaculaires, franchissement de tunnels et lacs de lave, etc. Toutes les structures volcaniques sont bien conservées car, en raison du climat aride, la végétation croît très lentement, affectant peu le paysage et offrant un immense musée en plein air de la volcanologie. Malgré tout, la vie est présente et cela nous permet de voir comment s’opère sa renaissance lente mais constante sur des terres de lave. Nous visitons aussi le centre d’information du parc national de Timanfaya. A la fin de la randonnée, passage à travers les vignobles de la Geria, célèbres pour leurs zocos, des petits murets semi-volcaniques érigés autour de chaque pied de vigne pour les protéger du vent. Visite d’une bodega (vignoble), où l’on peut déguster quelques tapas et goûter le vin de Lanzarote.

  • Jour 4 : Ile de Los Lobos - Fuerteventura
    Dénivelée positive : 200 m ; Dénivelée négative : 200 m - 4 h de Marche Hébergement : Hôtel - Repas inclus : matin, midi, soir

    Transfert au port de Playa Blanca et ferry pour Corralejo, sur Fuerteventura. Nouveau bateau pour rejoindre l’îlot de Los Lobos (4,58 km2), dans le détroit de La Bocaina. Cette île doit son nom aux nombreuses colonies de phoques moines qui y vivaient autrefois. Aujourd’hui, Los Lobos est une réserve naturelle et n’est habitée que par de nombreux oiseaux. Nous faisons le tour complet de cette petite île, en passant par la montaña de Lobos (127 m, son point culminant), et le phare de Martiño. Transfert à Corralejo pour la nuit.

  • Jour 5 : Betancuria - crêtes centrales de Fuerteventura - plage d’Ajuy
    Dénivelée positive : 300 m ; Dénivelée négative : 700 m - 6 h de Marche Hébergement : Hôtel - Repas inclus : matin, midi, soir

    Transfert au village de Betancuria dont le nom provient du navigateur normand Jean de Béthencourt qui a conquit les îles Canaries au XVe siècle. Bétancuria restera la capitale de Fuerteventura jusqu’en 1834. Découverte de cette magnifique bourgade aux maisons blanches nuancées de pierres de lave et départ pour une longue randonnée sur la crête centrale de Fuerteventura. Nous rejoignons la Degollada de Marribio et cheminons le long de la ligne de crête érodée et désertique. Puis nous descendons dans la vallée del Granadillo que nous suivons jusqu’au village côtier d’Ajuy. Terre ocre, quelques palmiers, quelques éoliennes rouillées… une véritable ambiance de western règne sur cette journée !

  • Jour 6 : Péninsule de Jandia - Cofete - ferry pour l’île de Gran Canaria
    Dénivelée positive : 400 m ; Dénivelée négative : 350 m - 3 h de Marche Hébergement : Hôtel - Repas inclus : matin, midi, soir

    Transfert au village de Betancuria dont le nom provient du navigateur normand Jean de Béthencourt qui a conquit les îles Canaries au XVe siècle. Bétancuria restera la capitale de Fuerteventura jusqu’en 1834. Découverte de cette magnifique bourgade aux maisons blanches nuancées de pierres de lave et départ pour une longue randonnée sur la crête centrale de Fuerteventura. Nous rejoignons la Degollada de Marribio et cheminons le long de la ligne de crête érodée et désertique. Puis nous descendons dans la vallée del Granadillo que nous suivons jusqu’au village côtier d’Ajuy. Terre ocre, quelques palmiers, quelques éoliennes rouillées… une véritable ambiance de western règne sur cette journée !

  • Jour 7 : Barranco d’Ayagaures et dunes de sable jaune de Maspalomas (baignade)
    Dénivelée positive : 300 m ; Dénivelée négative : 900 m - 4 h de Marche Hébergement : Hôtel - Repas inclus : matin, midi, soir

    Départ de San Bartolomé de Tirajana en direction de la Degollada de la Manzanilla. Après une bonne montée sur une piste que se transforme en chemin pavé, nous basculons dans l’immense canyon d’Ayagaures, parsemé de nombreux pins canariens. Nous évoluons ensuite sur un magnifique sentier en balcon sur le canyon, jusqu’au hameau de Ayaguares Alto et ses deux petit lacs. Le minibus nous attend pour un court transfert à Maspalomas, où l’on trouve la seule plage naturelle de sable jaune de l’île, et surtout un superbe ensemble de dunes. Temps libre pour la baignade et la découverte des dunes (possibilité d’en faire le tour en deux heures de marche). Retour à l’hébergement en minibus.

  • Jour 8 : Crêtes et sommets de Gran Canaria : Roque Nublo - pico de las Nieves (point culminant de l’île, 1950 m) - Cruz Grande - San Batolome de Tirijana
    Dénivelée positive : 400 m ; Dénivelée négative : 1100 m - 5 h de Marche Hébergement : Hôtel - Repas inclus : matin, midi, soir

    Transfert au pied du Roque Nublo (1803 m). Cet énorme monolithe de basalte de plus de 80 mètres de haut était autrefois vénéré par les Guanches, le peuple aborigène des îles Canaries antérieur à l’arrivée des colons. Nous le rejoignons par un petit sentier à travers les genêts et les tabaïbas (euphorbes). Magnifique vue vers l’ouest sur toute la caldeira de Tejeda et sur les impressionnants barrancos (canyons) qui la découpent. Au loin, nous pouvons admirer le Teide (3718 m) qui domine l’île voisine de Tenerife. Court transfert à l’aire récréative de Llanos de la Paz au cœur de la Cumbre de los Volcanes. Nous traversons la forêt de pins canariens de Los Taquillos en direction de la crête volcanique. Après une petite montée le long d’un barranco, nous rejoignons la crête et le pico de las Nieves. Le panorama sur toute l’île est somptueux : vers l’ouest, se trouvent alignés El Roque Nublo, emblématique monolithe de Gran Canaria et, au loin, les îles de Tenerife et de La Gomera. De l’autre côté, l’île s’ouvre sur l’Océan par de larges et profonds canyons. Continuation sur la crête en direction du sud, ascension du sommet voisin (El Alto del Capanario, 1926 m) qui offre une très belle vue sur le pico de las Nieves, puis descente en direction de Cruz Grande par le Camino Real, ancienne voie pavée qui traversait l’île du nord au sud. Nous terminons la randonnée à San Bartolomé de Tirajana. Retour à Agaete pour le dîner et la nuit.

  • Jour 9 : Réserve de Tamadaba - cuevas de Berbique - San Pedro - Puerto de las Nieves - Tenerife
    Dénivelée négative : 1200 m - 4 h de Marche Hébergement : Hôtel - Repas inclus : matin, midi, soir - Transfert : 1 h 20 (ferry)

    Nous rejoignons en véhicule la côte nord de l’île pour l’une des randonnées les plus spectaculaires du séjour et bien différente de ce que nous avons vu jusqu’alors. Départ à proximité du pico de la Casa (1309 m) pour rejoindre l’aire récréative de Tamadaba, au cœur de la réserve éponyme. De ce côté de l’île, il n’est pas rare que les nuages soient accrochés à la forêt de pins canariens. Les “cheveux de sorcières” (lichen) coiffent les branches des pins et des bruyères arborescentes, donnant à la forêt une ambiance toute particulière.

  • Jour 10 : Massif de l’Anaga : Beija
    Dénivelée positive : 600 m ; Dénivelée négative : 600 m - 4 h 45 de Marche Hébergement : Hôtel - Repas inclus : matin, midi ; Repas libre : soir

    Transfert dans le massif de l’Anaga, sauvage et isolé. Depuis le village “du bout du monde” de Beija, ascension en direction du paisible village de Pedro Alvarez par des charmants sentiers à la végétation exubérante, entre eucalyptus et genévrier. Poursuite de la randonnée sur une allée en balcon verdoyante, bordée de pissenlits géants, de campanules et de vignes. Descente en direction de la Punta del Hidalgo pour retourner à Beija. Vue imprenable sur le phare de Punta del Hidalgo. Retour en véhicule en passant par la vallée de La Orotava. Visite de la vieille ville de La Orotava aux célèbres balcons ouvragés. Retour à notre hébergement, soirée libre à Santa Cruz de Tenerife.

  • Jour 11 : La Orotava - crêtes du massif du Teno : Teno Alto - Baracan - Santiago del Teide - ferry pour l’île de La Gomera
    Dénivelée positive : 600 m ; Dénivelée négative : 300 m - 5 h de Marche Hébergement : Pension - Repas inclus : matin, midi, soir

    Départ du village de Teno Alto, réputé pour son excellent fromage de chèvre, entre cultures et terrasses. Montée à travers une magnifique forêt de bruyères arborescentes et des petits hameaux en direction du point de vue de Baracan (vue sur les superbes falaises de Los Gigantes et d’El Palmar), puis continuation par un superbe chemin de crête qui surplombe l’Océan pour arriver au village de Santiago del Teide. Transfert au port de Los Cristianos et ferry pour l’île de la Gomera à 18 h 30, arrivée à 19 h 30. Dîner à San Sebastian de La Gomera et transfert au village de Las Hayas, en bordure du parc national de Garajonay. Installation pour deux nuits dans notre petite pension.

  • Jour 12 : Las Hayas - El Cercado - Valle Gran Rey
    Dénivelée positive : 200 m ; Dénivelée négative : 1100 m - 5 h de Marche Hébergement : Pension - Repas inclus : matin, midi, soir

    Départ de notre hébergement en direction du village d’El Cercado où nous pourrons voir les potiers au travail. Après El Cercado, un sentier nous conduit dans le magnifique canyon de Valle Gran Rey, entre figuiers de Barbarie et agaves. Enfin, descente sur le village de Valle Gran Rey avec vue sur la palmeraie. Baignade possible à l’arrivée. Dîner dans un restaurant de poisson sur le port de Valle Gran Rey, puis retour en véhicule à notre hébergement.

  • Jour 13 : Contadero - alto de Garajonay (1487 m, point culminant de La Gomera) - Las Mimbreras - El Cedro - ferry pour l’île de La Palma
    Dénivelée positive : 150 m ; Dénivelée négative : 500 m - 5 h de Marche Hébergement : Appartement - Repas inclus : matin, midi ; Repas libre : soir - Transfert : 2 h 30 (ferry)

    La randonnée d’aujourd’hui a pour but la découverte du sommet de l’île et du parc national de Garajonay, déclaré patrimoine mondial de l’humanité en 1986 par l’Unesco pour son aspect singulier, sa diversité biologique et l’importance de sa forêt primaire. En effet, le Garajonay est l’un des derniers endroits au monde à abriter la laurisilva, cette forêt qui peuplait la majorité du bassin méditerranéen à l’ère tertiaire. On y trouve entre autres des bruyères arborescentes et des lauriers.

  • Jour 14 : Roque de los Muchachos - pico de la Nieve
    Dénivelée négative : 400 m - 5 h 30 de Marche Hébergement : Appartement - Repas inclus : matin, midi, soir

    Transfert jusqu’à El Roque de los Muchachos (2426 m), sommet de l’île, où se trouve l’observatoire astrophysique le plus important d’Europe. Nous marchons, en direction du sud, sur la crête qui borde la caldeira de Taburiente, dans le parc national de La Palma, en passant par de nombreux sommets (pico de la Cruz, Piera Llana) pour arriver au pico de la Nieve (2239 m). Le paysage qui s’étend à nos pieds est superbe, avec sa mosaïque de roches de couleurs contrastées et, par endroits, des à-pics de près 1 800 mètres ! Cette randonnée se déroule en quasi-totalité au-dessus des 2 000 mètres d’altitude. Descente au pied du pico de la Nieve (2030 m) et transfert à Santa Cruz de La Palma pour une visite de la capitale de l’île et le dîner.

  • Jour 15 : Chemin des volcans (ruta de los volcanes) : refuge du Pilar - La Deseada - Fuencaliente
    Dénivelée positive : 500 m ; Dénivelée négative : 1250 m - 5 h 30 de Marche Hébergement : Appartement - Repas inclus : matin, midi, soir

    Superbe traversée de la chaîne des volcans récents qui forme l’épine dorsale du sud de l’île. Transfert au refuge del Pilar (1400 m), début de la randonnée. Nous montons peu à peu, traversant des pinèdes jusqu’au volcan La Deseada (1950 m) et son cratère. Au cours de notre journée, nous découvrons de nombreux volcans tels que El Hoyo Negro (le “trou noir”, le bien nommé) et le Duraznero (né en 1949, dont le cratère contenait à l’époque un petit lac de lave), ce qui nous montre combien le sud de l’île a été transformé très récemment par des phénomènes éruptifs. Magnifiques paysages volcaniques colorés, champs de lave et de vignes nous amènent au village de Fuencaliente (750 m), où nous goûtons un délicieux vin de pays.

  • Jour 16 : Los Canarios - las salinas - ferry pour Tenerife
    Dénivelée négative : 650 m - 3 h 30 de Marche Hébergements : Appartement ou Hôtel - Repas inclus : matin, midi, soir

    Transfert jusqu’au village de Los Canarios où nous débutons la randonnée. Nous partons à la découverte du volcan El Teneguia (dernière éruption volcanique de 1971), et continuons à travers les scories pour nous rendre vers le phare de Fuencaliente. Nous pourrons visiter les salines, possibilité de baignade. Retour à Santa Cruz de La Palma et ferry à 16 heures pour Tenerife où nous arrivons à 19 heures. 

  • Jour 17 : Arona - Roque de los Brezos - ferry pour île d'El Hierro : Frontera
    Dénivelée positive : 500 m ; Dénivelée négative : 500 m - 4 h 30 de Marche Hébergement : Appartement - Repas inclus : matin, midi, soir - Transfert : 2 h 45 (ferry)

    Départ pour une randonnée sur les hauteurs d'Arona et Adeje, en attendant le ferry pour l'île d'El Hierro. Nous partons en surplomb d'un barranco (canyon), sur un sentier bordé d'euphorbes et de figuiers de Barbarie. Nous atteignons le point culminant de notre marche, le Roque de los Brezos, à 1 108 mètres d'altitude, avec de merveilleuses vues sur les terrasses cultivées de la côte sud, entre canyons et Océan. Transfert au port de Los Cristianos et ferry à 17 h 30 pour la plus petite île des Canaries, El Hierro, où nous arrivons vers 20 h 15. Transfert au village de Frontera et installation pour trois nuits.

  • Jour 18 : Frontera - mirador de Jinama - ermitage de la Peña - Frontera
    Dénivelée positive : 900 m ; Dénivelée négative : 600 m - 5 h de Marche Hébergement : Appartement - Repas inclus : matin, midi, soir

    Départ de la randonnée depuis la petite église de Frontera jusqu’au mirador de Jimana (1200 m), d’où nous profitons par temps clair d’un vaste panorama sur le cirque d’El Golfo. D’un côté, les paysages sont un peu similaires à ceux d’Irlande, où les vaches et les moutons se dispersent dans de douces étendues vertes ; de l’autre, la falaise plonge sur Frontera, et la mer se dessine au loin. Descente vers l’ermitage de la Peña (650 m) puis retour à Frontera.

  • Jour 19 : Ermitage de los Reyes - mirador del Basco - el sabinar (genévriers couchés) - phare d’Orchilla
    Dénivelée positive : 400 m ; Dénivelée négative : 400 m - 4 h de Marche Hébergement : Appartement - Repas inclus : matin, midi, soir

    Randonnée en boucle depuis l’ermitage de Notre-Dame de Los Reyes. Montée entre les vignes et les arbres fruitiers jusqu’au mirador del Bascos dans un éden de fleurs et de senteurs. Belle vue panoramique sur le cirque d’El Golfo, l’Océan, et le village de Sabinosa. La randonnée se poursuit en direction d’El Sabinar, dans la réserve naturelle de Mencafete, où vous découvrez les genévriers millénaires pouvant atteindre jusqu’à huit mètres de long, qui se sont noués, torsadés, courbés puis couchés au fil des siècles sous l’action du vent de nord-est qui dévale la pente vers la mer. Retour à notre hébergement en véhicule en passant par le phare d’Orchilla (Ptolémée y définit le méridien 0 au IIe siècle de notre ère) et observation des tubes et arches volcaniques à Puerta del Hierro. Nous irons aussi visiter les plantations d’ananas avant d’arriver à Frontera pour le dîner et la nuit.

  • Jour 20 : Tenerife - Roques de Garcia - refuge de Altavista (3260 m) sur les flancs du volcan Teide
    Dénivelée positive : 910 m - 4 h de Marche Hébergement : Refuge - Repas inclus : matin, midi, soir

    Dernière traversée en ferry afin de rejoindre Tenerife pour le point d’orgue de ce voyage, l’ascension du volcan Teide autour duquel nous tournons depuis maintenant presque trois semaines. Montée en véhicule jusqu’à Las Cañadas, dans la caldeira du Teide. Arrêt aux étranges formations rocheuses de Roques de García (petite randonnée), puis court transfert jusqu’au point de départ du chemin qui monte au refuge de Altavista, à 3 260 mètres. Le sentier emprunte des pentes volcaniques qui changent constamment de couleur. Passage à proximité du sommet de la montaña Blanca qui porte bien son nom, puis arrivée au refuge. Installation pour la nuit. Au coucher du soleil par beau temps, festival de couleurs sur Las Cañadas, les sommets bordant la caldeira à l’est et au sud et les Roques de García.

  • Jour 21 : Lever de soleil au sommet du Teide (3718 m)
    Dénivelée positive : 460 m ; Dénivelée négative : 1370 m - 4 à 5 h de Marche Hébergement : Hôtel - Repas inclus : matin, midi ; Repas libre : soir

    Lever à la nuit et départ pour le sommet du Teide à la lumière des frontales par un large chemin partiellement pavé, parfois raide, traversant des coulées de lave. Au bout d’une heure et demie à deux heures d’efforts (en prenant notre temps : nous sommes au-dessus de 3 000 mètres), arrivée au bord du cratère où l’on perçoit nettement l’odeur de soufre, puis c’est le sommet.

  • Jour 22 : Tenerife - France
    Repas inclus : matin ; Repas libres : midi, soir

    Temps libre suivant l’heure du départ du vol. Transfert à l’aéroport et envol pour la France.

Circuit randonnée en Espagne de 22 jours

Ce séjour itinérant de 22 jours dans le pays Espagne est un voyage de type randonnée pédestre. Il s'effectue sur une durée de 22 jours. Le niveau indiqué de difficulté est de 3 sur 6.

Ce voyage m'intéresse

Nom de famille obligatoire
Prénom obligatoire
Préciser votre email.
Préciser un numéro de téléphone.
OK :)

Combien font 3 + trois ?
Partez en voyage avec

Allibert Trekking

Prix :

3395 euros

Durée :

22 jours

Pays :

Espagne

Voyage :

randonnée pédestre

Difficulté :

3 sur 6

Ce voyage m'intéresse

L'agence de voyage pour ce circuit en Espagne

Ce séjour en Espagne est proposé par Allibert Trekking.

Ces autres voyages en Espagne devraient vous intéresser :

Voyage à pied Espagne : Andalousie - Grenade et villages blancs des Alpujarras

Espagne : Andalousie - Grenade et villages blancs des Alpujarras

Terre de couleurs aux villes chargées d'histoire, où le feu s'embrase au rythme du flamenco, l'Andalousie est aussi le pays des grands...

Voyage à pied Espagne : El hierro, île préservée

Espagne : El hierro, île préservée

L’île du bout du monde de l’archipel des Canaries, insolite avec ses genévriers couchés et ses ambitions...

Voyage à pied Espagne : Tenerife et la Gomera en Liberté

Espagne : Tenerife et la Gomera en Liberté

Tout proche des côtes marocaines, l'archipel des Canaries jouit d'un climat exceptionnel et d'une situation géographique idéale. A seulement...