Voyage Groenland
Solitudes glacées

Groenland, le pays des glaces

Une immersion dans les lumières de l’Arctique pour cette expédition en totale autonomie, en kayak de mer et sous tente, du village de Kulusuk au front glaciaire de Karale.

L'aventure

Rando kayak : pour découvrir la nature de façon différente. Des activités adaptées à l’environnement, au pays et à la culture des destinations proposées, parfois associées à la marche.

3 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Une expédition en autonomie complète en kayak de mer sur la côte est du Groenland.
  2. Un itinéraire diversifié, alternant kayak et marche.
  3. Un voyage encadré par un guide d’expédition expert en kayak de mer, connaisseur du Groenland.

Le programme de la rando

Itinéraire Solitudes glacées

  • Jour 1 : France - Keflavík (Islande)
    Hébergement : Guest-house (Reykjavík) - Repas libres

    Départ de Paris. Arrivée  dans la journée en Islande, accueil et transfert à Reykjavík. Fin de journée et repas libres en ville, nuit en guest-house.

  • Jour 2 : Reykjavík - Kulusuk (Groenland)
    Hébergement : Guest-house - Repas inclus : matin, midi, soir - Transfert : 2 h 30 de vol

    Après le petit déjeuner, transfert à l’aéroport de Reykjavík et vol pour Kulusuk. L’arrivée est prévue en début d’après-midi sur l’île de Kulusuk, sur la côte est du Groenland. Une fois les bagages et tout le matériel récupérés, installation dans une maison du village pour les derniers préparatifs. Montage et ajustements des kayaks dans l’après-midi, le guide en profitera également pour faire un briefing général sur le déroulement de l’expédition. Temps libre en fin de journée pour se balader au village.

  • Jour 2 : Kulusuk - fjord Angmassalik - fjords Ikâsaq et Nîaliqkap Ikâsa - Similag
    4 à 6 h de Kayak Hébergement : Tente - Repas inclus : matin, midi, soir

    La mise à l’eau se fait directement à Kulusuk, près du quai et des phoques ancrées au fond de l’eau ! Tout le matériel doit être rangé dans des sacs étanches et chargé sur les kayaks, placés au bord de l’eau, entraînement pour les jours à venir. En fin de matinée, nous prenons la mer : si les glaces bloquent la baie de Kulusuk, nous aurons à négocier le passage, pour nous faufiler vers le nord-ouest, jusqu’à l’entrée du fjord Angmassalik. Pour ces premiers jours de kayak de mer, nous remontons le fjord d’Angmassalik, non sans faire quelques détours exploratoires dans les fjords d’Ikâsak et Nîaliqkap Ikâsa, beaucoup plus étroits. Dans l’immense fjord Angmassalik, les mammifères marins sont plus fréquents ; on y trouve notamment des baleines à bosse et trois espèces de phoques. Dans les fjords plus étroits, le paysage devient plus vert sur les versant arrosés, l’ambiance est totalement différente mais tout spectaculaire ! Les fragments de banquise sont partout et, selon l’englacement, le guide devra ajuster l’itinéraire, viser la rive opposée pour monter le campement, attendre que la marée s’inverse. Après quelques jours, nous passons près de la communauté inuit de Kummiut mais nous monterons le campement un peu plus au nord, normalement pour deux nuits. Le lendemain, nous laissons les kayaks sur la plage pour aller explorer les montagnes qui nous surplombent. Les options sont variées mais le point de vue des sommets qui surplombent le campement à l’Est est particulièrement spectaculaire. Si le ciel est dégagé, les immenses icebergs qui dérivent au large depuis l’Arctique sont visibles ainsi que la suite de notre parcours, vers l’improbable passage de Tuno. Au retour du trek, nous pourrons nous arrêter au village, en faire le tour avant de regagner le campement à pied. Les campements sont choisis (les beaux endroits ne manquent pas !) situés près d’un point d'eau douce. Outre les tentes fournies aux participants pour dormir, le campement comporte une tente commune suffisamment grande pour cuisiner et abriter tout le groupe en cas de mauvais temps. Le guide s’occupe de la préparation des repas mais un coup de main pour la vaisselle n’est jamais refusé ! La participation de tous aux tâches quotidiennes est d’ailleurs essentielle au bon déroulement du voyage : installation du campement, chargement des embarcations, corvée d’eau douce le soir, etc.

  • Jour 2 : Tuno - Ikateq - Sermiligâq
    5 à 6 h de Kayak Hébergement : Tente - Repas inclus : matin, midi, soir

    Deux jours sont consacrés à la transition d’un grand fjord à l’autre. Mais, avant d’atteindre le Sermiligâq, il faut passer le goulot surprenant qui mène à Tuno. Pour ce passage délicat, il faut attendre la marée haute, même pour nos frêles embarcations ! Et s’il faut attendre, pourquoi ne pas lancer une ligne à l’eau, surtout si la morue arctique grouille quelques mètres sous les kayaks ! Une fois le passage de Tuno franchi, le campement du soir est monté dans la baie en face, ou sur la rive opposée. Encore une fois, les paysages sont d’une étonnante diversité et le passage d’aujourd’hui surprenant.

  • Jour 2 : Fjord de Sermiligâq - secteur du Kârale
    6 h environ de Kayak Hébergement : Tente - Repas inclus : matin, midi, soir

    A l’extrémité du fjord, au pied des hauts sommets, apparaissent des glaciers gigantesques : le Kârale et le Knud Rasmussen, hommage au célèbre explorateur groenlandais. Au ras de l’eau, depuis nos kayaks qui semblent alors bien frêles, les montagnes nous dominent parfois de plus de 2 000 mètres, la vue du fjord est impressionnante.

  • Jour 13 : Retour à Kulusuk
    Hébergement : Guest-house - Repas inclus : matin, midi, soir

    Dernière journée de l’expédition, nous démontons le campement et plions les kayaks. Tout doit être rincé à l’eau douce et séché avant d’être embarqué sur les bateaux qui viennent nous récupérer. Retour au point de départ de cette belle aventure, nous retrouvons le village de Kulusuk, la maison, et la douche ! L’après-midi permet de se relaxer, de préparer les sacs pour le retour vers l’Islande et de faire un dernier tour au village. Nous dormons dans la même maison qu’à l’arrivée : nos collaborateurs sur place, Islandais résidant à Kulusuk depuis une quinzaine d’années, nous préparent un repas traditionnel (omble arctique ou flétan, viande de phoque, etc). Dernière nuit au Groenland.

  • Jour 14 : Kulusuk - Reykjavík
    Hébergement : Guest-house - Repas inclus : matin, midi ; Repas libre : soir - Transfert : 2 h 30 de vol

    L’avion décolle normalement en fin de matinée. Dernier survol du sol groenlandais et des icebergs qui dérivent. Une fois à Reykjavík, transfert à la guest-house. Comme le premier jour, vous pouvez choisir de vous rendre aux eaux thermales Blue Lagoon (en fonction de l’horaire d’atterrissage de votre avion). Cette activité, optionnelle, reste à votre charge. Soirée libre à Reykjavík.

  • Jour 15 : Keflavík - Paris
    Repas inclus : matin ; Repas libres : midi, soir - Transfert : 45 min

    Transfert à l’aéroport et vol de retour vers le France.   

Circuit eau au Groenland de 15 jours

Ce séjour itinérant de 15 jours dans le pays Groenland est un voyage de type voyage sur l'eau. Il s'effectue sur une durée de 15 jours. Le niveau indiqué de difficulté est de 3 sur 6.

Ce voyage m'intéresse

Nom de famille obligatoire
Prénom obligatoire
Préciser votre email.
Préciser un numéro de téléphone.
OK :)

Combien font 3 + trois ?
Partez en voyage avec

Allibert Trekking

Prix :

4445 euros

Durée :

15 jours

Pays :

Groenland

Voyage :

voyage sur l'eau

Difficulté :

3 sur 6

L'avis des Voyageur

Ce voyage a obtenu la note de 4.8/5 sur un total de 6 avis.

Ce voyage m'intéresse

L'agence de voyage pour ce circuit au Groenland

Ce séjour au Groenland est proposé par Allibert Trekking.

Ces autres voyages au Groenland devraient vous intéresser :

Voyage sur l'eau Groenland : Randonnée et kayak en baie de Disko

Groenland : Randonnée et kayak en baie de Disko

Voyager en kayak en baie de Disko est un dépaysement permanent et un retour aux sources. Moyen de progression ancestral du peuple inuit, le...

Voyage sur l'eau Groenland : Rando et kayak dans l\'ouest groenlandais

Groenland : Rando et kayak dans l'ouest groenlandais

Faire du kayak dans la baie de Disko, un dépaysement permanent et un retour aux sources. C'est le moyen de progression ancestral du peuple...