Voyage Nicaragua
Le Nicaragua à pied, à cheval et à vélo

Randonnée Nicaragua - Kayak Nicaragua

L'aventure

Moins connu que le Costa Rica, son voisin qui lui fait de l'ombre, le Nicaragua regorge pourtant de richesses insoupçonnables. Plus grand pays d'Amérique centrale, terre de lacs et de volcans, il a su préserver une biodiversité exceptionnelle au moyen de nombreux parcs nationaux et réserves naturelles. Ses joyaux coloniaux, Granada et León, témoignent d'une époque glorieuse dorénavant révolue. La situation aujourd'hui stable du pays nous permet de découvrir ce splendide spectacle, où le son des calèches, les toits des maisons et l'humilité des habitants nous transportent, au gré des bâtisses coloniales, vers un riche passé. Ce voyage, dynamique et original, nous mène à la découverte d'un peuple aux traditions encore fortes, à pied sur les volcans actifs, à cheval dans le Pantanal, à vélo entre les villages et en kayak dans les marais et sur les lagunes. Une bouffée de bonheur à l'état pur ! lire la suite

5 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Le trek volcanique de 3 jours dans la cordillère Los Maribios
  2. 4 jours itinérants à pied, à cheval, à vélo et en bateau
  3. Des paysages variés, entre lacs, volcans et villes coloniales
  4. La nuit au ranch, un moment fort et authentique
  5. Un petit groupe de 12 personnes maximum

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

Le programme de la rando

  • Jour 1 Vol pour Managua

    Vol pour Managua, située au bord du lac éponyme. Accueil à l'aéroport et transfert à l'hôtel. Dîner libre.

  • Jour 2 Managua - réserve Juan Venado - León

    Découverte de la capitale du Nicaragua, avec d’abord Tiscapa, son volcan urbain et sa lagune de cratère, qui offre une vue panoramique sur la ville, le lac et les volcans. Les traces du terrible tremblement de terre de 1972 sont toujours visibles : l'ancien centre de Managua est devenu un vaste espace vert duquel s'élèvent des édifices ayant survécu aux tremblements. Nous découvrons brièvement l’ancienne cathédrale et le palais national, avant de prendre la route vers León et Las Peñitas. En chemin, pause à l'église coloniale et au marché indigène de Subtiava, dans les faubourgs de León. Déjeuner près du bord de mer et tour en barque (2h) dans la réserve Isla Juan Venado, dans l'épaisse mangrove peuplée d’oiseaux, de crabes, de ratons laveurs, de crocodiles et autres animaux qu'on a parfois la chance d'observer. Petite marche de mise en jambes le long de la dune et de l’océan Pacifique. Coucher de soleil en bord de mer et retour à León. La ville, autrefois située au pied du volcan Momotombo, fut déplacée plus au nord-ouest face aux menaces d’éruption. Aujourd’hui c'est le Cerro Negro qui effraie les Léonais, et noie de temps en temps la ville sous des nuages de cendres.

  • Jour 3 León - volcan Telica (1061m)

    Il faut bien une journée pour visiter la ville de León, joyau d'architecture et d'authenticité culturelle (nous marchons entre 4h et 6h dans la ville). Après le marché central, nous grimpons sur les toits de la cathédrale coloniale (patrimoine de l’humanité) qui domine la ville, visitons des galeries d’art et des églises coloniales. A pied, nous arpentons rues et ruelles du centre historique. En fin d’après midi, nous nous préparons pour une expédition au cœur de la cordillère Los Maribios pour 2 jours et 2 nuits, qui débute au pied du cratère du volcan Telica (1061m) que nous rejoignons au coucher du soleil. Installation du campement à distance prudente du cône imposant et grillades pour le dîner.Note : la montée est en 4x4 (1h). Une courte balade à pied se fait à l'heure du coucher du soleil pour arriver au campement. Il nous faut préparer le matin un petit sac avec nos affaires pour les nuits sous tente et au refuge ; nous laissons nos gros sacs au chauffeur.

  • Jour 4 Volcan Telica - Cerro Negro

    C’est parti pour un petit trek au cœur de la cordillère Los Maribios ! Lever à l'aube (vers 4h) pour l'ascension du cratère Telica, munis de nos frontales. Si les fumées acides ne sont pas trop actives nous pourrons observer la lave au fond du cratère. Nous profitons du lever du soleil sur ce paysage magnifique. Après un café, nous plions les tentes et descendons le volcan à pied, des mules portant nos bagages légers. Déjeuner au village de San Jacinto où nous découvrons des bouilloires naturelles, petits geysers et autres étranges fumerolles volcaniques. Puis transfert au pied du volcan Cerro Negro, l’un des plus jeunes de la planète, qui s’est réveillé au milieu du siècle dernier par une violente explosion. Culminant à 450m, avec un cratère de 50m de diamètre, il s’agit d’un des volcans les plus actifs d’Amérique centrale, tant ses éruptions sont fréquentes (tous les 8 ans en moyenne). L’ascension est courte, environ une heure. Le sol est chaud, des solfatares nous prennent les narines au passage. La vue sur la plaine et les autres volcans de la chaîne des Maribios est éblouissante. Pour redescendre au moment du coucher du soleil, nous prenons la pente raide, une "piste noire" formée des cendres du volcan. Aucun danger, chacun adopte son propre pas de course, comme dans la neige fraîche. Nous rejoignons notre minibus et nous rendons à un gîte d’étape à 7km du Cerro Negro. Dîner et nuit en dortoir.Note : - cratère de Telica : dénivelés +220m, -860m, 11km, 3h30 de marche- volcan Cerro Negro : dénivelés +190m, -190m, 2.5km, 1h30 de marche

  • Jour 5 Cerro Negro - lagune Tigre (baignade) - León

    Transfert vers le Sud (1h30), en contournant les volcans Las Pilas et El Hoyo. Petite marche à la lagune du Tigre, au fond d'un ancien cratère. Nous en atteignons le bord, dominant une lagune cristalline, et descendons dans sa direction et plonger dans ses eaux sauvages. Nous sommes en plein cœur de la cordillère volcanique de Los Maribios. Après la baignade, pique-nique au bord de l'eau et route pour Puerto Momotombo, site archéologique classé à l'UNESCO et seul exemple de ville coloniale espagnole dont les fondations n'ont pas été recouvertes par d'autres constructions. Retour à León.

  • Jour 6 León - Ometepe - volcan Maderas

    Nous prenons la route en direction du sud, l'occasion d'observer des activités de la vie rurale locale. Arrivés à San Jorge, nous prenons le ferry (1h10) jusque la fameuse île volcanique sacrée d'Ometepe, constituée de deux volcans parfaitement coniques. Nous partons à la découverte de l’île, commençant par un site de pétroglyphes précolombiens, suivi de l'ascension du volcan Maderas à mi-hauteur (redescente à la nuit tombée, à la frontale).

  • Jour 7 Volcan Maderas - cascade San Ramón - kayak aux marais d'Istiam

    Randonnée vers la haute cascade aux cheveux d’ange de San Ramón (2h de montée), au milieu des singes hurleurs et capucins. Retour au bord du lac en longeant une piste côtière (4km). Déjeuner dans une ferme-hôtel, où on nous explique comment sont traités les déchets plastiques et les initiatives pour aider au développement scolaire. Puis, nous partons en kayak, observer la faune et la flore des marais de l’Istiam, sorte de mangrove d’eau douce peuplée de nombreux oiseaux marins, crocos… Nous glissons entre les nénuphars et les jacinthes d’eau : une belle exploration dans un milieu unique ! (2h de kayak)

  • Jour 8 Marais d'Istiam - volcan Concepción (tyrolienne) - volcan Mombacho - Granada

    Après nous être littéralement envolés dans les airs le long de tyroliennes (1h30), sur le flanc du puissant volcan Concepción qui domine le lac Cocibolca, nous rejoignons le port de San Jorge (1h10 de bateau). Puis, route pour Granada. L'après-midi, nous montons en 4x4 (navette) au volcan Mombacho (1400m) sur le sentier du Tigrillo. Eteint depuis longtemps, ce volcan est recouvert d’une végétation tropicale humide et sa réserve abrite une flore d'une impressionnante richesse : plus de 71 espèces d’oiseaux, 29 espèces de reptiles, 10 espèces d’amphibiens, 3 sortes de singes, plus de 750 espèces de plantes dont plus de 80 d’orchidées. La faune est également surprenante : il n’est pas rare d’apercevoir coyotes, singes hurleurs, singes araignées, cochons sauvages, fourmiliers et perroquets, sans oublier la salamandre dorée, endémique de cette région, et quelques paresseux. Descente avec la dernière navette et transfert en bus à Granada pour dîner en ville. Note : prévoir un coupe-vent ou une polaire, car il fait frais en altitude.

  • Jour 9 Granada - lagune d'Apoyo (nage et aqua-rando)

    Départ tôt le matin, pour profiter de la journée. Nous nous baladons dans le marché aux épices et aux fruits, avant de faire un tour de ville en calèche, en passant par des fabriques de chaussures et de cigares. Granada, "la Gran Sultana", est un joyau colonial d’Amérique centrale. C’est la ville la plus ancienne construite par les Espagnols en 1524 sur le nouveau continent, dont les fondations originales sont encore visibles. Malgré plusieurs agressions de piraterie, elle rivalise avec fierté avec les belles villes d'Antigua au Guatemala, de Casco Viejo au Panama ou encore de Carthagène en Colombie. Véritable berceau d’artistes, d’artisans, de poètes, de brillants gouverneurs, elle est également dotée à ses pourtours d’une nature particulièrement riche, des rives du lac d’eau douce - le plus grand d’Amérique Latine - aux volcans les plus actifs des Amériques. Départ pour une aqua-rando dans la lagune d'Apoyo, la plus grande du Nicaragua (6km de diamètre). De forme ronde et constituée de roche volcanique, c'est un ancien cratère de volcan, éteint il y a des milliers d’années et qui accueille de multiples espèces animales et végétales. Nous alternons marche le long d’une plage sauvage et nage (avec gilets de flottaison) sur les premiers kilomètres, en suivant la côte du cratère, et couperons la balade par un pique-nique. La température de l’eau est constante toute l’année, autour de 25°. Une traversée finale à la nage permet d'arriver directement à l'écolodge par la lagune. Nuit dans des cabanes simples.

  • Jour 10 Lagune Apoyo - pueblos blancos (vélo) - exploration du "Pantanal" (cheval)

    Transfert en véhicule jusqu'au point de départ de notre balade à vélo, tout au sommet du cratère. Nous roulons à travers les villages d’artisans, les fameux "pueblos blancos", nommés ainsi en raison de l’usage de la chaux pour peindre les murs des maisons, et nous arrêtons pour les visiter. Nous atteignons le point le plus haut du cratère, qui offre une vue magique sur les alentours, puis entamons la descente à vélo, en suivant une ancienne ligne de chemin de fer. A flanc de volcan, calés sur nos selles, nous traversons plantations, vergers et champs d'arachide jusqu'à atteindre une petite gare désaffectée. Visite de l'église abandonnée, avant de finir le chemin jusqu'au ranch. Sur cette dernière partie du trajet, les plus fatigués peuvent monter à bord du pick-up qui transporte nos sacs. Nous déjeunons dans cette ancienne bâtisse en bois datant des années 1850, et découvrons les activités locales : ramener les bêtes, arreo à cheval (guidage de troupeaux de vaches), prises au lasso, etc. Ceux qui le souhaitent peuvent faire une petite balade à cheval. Temps libre et installation pour la nuit dans cette grande bâtisse d’époque coloniale.Nuit au ranch (confort simple, lits de camp à la "Nica" et moustiquaires). Note : 2h30 de vélo

  • Jour 11 Le "Pantanal" à cheval

    Tôt le matin, départ pour notre randonnée équestre (3h) à travers la plaine d’El Llano, petit marais composé de grandes herbes, nénuphars et joncs, une sorte de petit Pantanal. Nous finissons par atteindre le bord du grand lac Nicaragua, une véritable mer d'eau douce, porte d'entrée à l'époque des pirates des Caraïbes. Arrivés à Los Cocos, nous embarquons dans une barque à moteur et plantons nos tentes sur une île au bord du lac. Baignade méritée avant de repartir en bateau (1h) à la tombée du jour. Nous rendons visite à des pêcheurs et dînons avec eux. Retour sur l'île pour la nuit. Note : le répulsif est nécessaire car les moustiques sont féroces ! Prévoir des affaires et de l'eau pour la nuit, car les sacs restent dans la maison où nous dînons, à quelques mètres des tentes.

  • Jour 12 Ile La Calabaza (baignade) - Granada (vélo) - volcan Masaya

    Au lever du jour, après une dernière baignade optionnelle dans le lac, nous plions nos tentes et prenons le bateau pour un petit déjeuner sur la terre ferme. Petit tour de l'île en bateau pour observer les oiseaux, et retour à Granada en bicyclette (2h, 18km sur du plat) le long du littoral lacustre, où nous marquons une pause à mi-chemin pour profiter d'une plage de sable fin. Arrivée sur la place centrale et installation à l'hôtel. Temps libre avant un déjeuner typique dans la ville. En milieu d'après-midi, nous prenons la route pour le volcan Masaya, dans le parc national éponyme, qui couvre une superficie de 54km² et compte plus de 20km de chemins pittoresques qui nous conduisent à 2 volcans impressionnants et 5 formidables cratères, dont le Santiago encore en activité. En saison aride, le parc se couvre de milliers de fleurs aromatiques (le sancuajoche ou frangipanier, fleur nationale du Nicaragua). Côté faune, dans un paysage minéral d'anciennes coulées nous pouvons apercevoir des perroquets verts qui vont nicher chaque année dans les parois du cratère fumant : ils s'y sont adaptés malgré les fortes émanations de gaz sulfuriques. Après la découverte du centre de vulcanologie, nous admirons, depuis les cratères principaux, un panorama sur les plaines alentours et apercevons la lagune bleu de Masaya en forme de croissant, au pied du puissant volcan fumant. Retour à Granada pour le dîner.Note : depuis le début de 2016, le fond de son cratère est "hyper actif" et, de jour comme de nuit, laisse entrevoir une énorme fontaine de lave permanente déformant la surface d´un lac de lave en fusion. La fréquentation touristique est désormais importante et la visite de nuit, limitée à 15 minutes au-dessus du cratère en ébullition, ne laisse pas la possibilité de voir le centre de vulcanologie ni découvrir les alentours du cratère. Nous préférons ainsi maintenir la visite de jour. Pour les personnes intéressées, il est possible de prolonger avec une visite en soirée (à réserver sur place).

  • Jour 13 Granada (vélo) - Isletas (kayak)

    C'est parti pour une superbe journée d'aventures ! C'est à vélo que nous nous dirigeons vers la pointe de la péninsule, avant de le troquer contre un kayak. Nous sillonnons entre les îlots dans le labyrinthe de verdure des fameuses "isletas" de Granada : situées sur le lac Nicaragua, en face du port de Granada, elles forment un archipel de plus de 350 îlots, dont l’ensemble est un vrai paradis tropical fréquenté de nombreux oiseaux aquatiques. Recouvertes d’une végétation luxuriante et considérées comme un havre de paix, elles sont accessibles uniquement en bateau. Pour la plupart habitées, elles forment une communauté villageoise pour le moins atypique. Retour à Granada et après-midi libre pour profiter de la ville. Note : 1h de vélo sur du plat, 2h de kayak

  • Jour 14 Granada - Managua - vol retour

    Transfert à l'aéroport international de Managua, aide aux formalités et vol de retour. Repas libres.

  • Jour 15 Arrivée à destination

    Fin du voyage.

Ce voyage m'intéresse

Nom de famille obligatoire
Prénom obligatoire
Préciser votre email.
Préciser un numéro de téléphone.
OK :)

Combien font 3 + trois ?

L'agence de voyage pour ce circuit au Nicaragua

Ce séjour au Nicaragua est proposé par Terres d'aventure.