Voyage Vietnam
Sentiers mystérieux du Tonkin et du Panduranga

Trekking Vietnam - Trek nord Vietnam - Trek Ha Giang

L'aventure

Ce trek se déroule dans le mystérieux nord-est du Vietnam, à proximité de la frontière avec la Chine, au cœur de massifs peu connus. C'est dans cette région que l'on trouve les paysages de montagne les plus spectaculaires du Vietnam. Nous randonnons au cœur de 3 massifs calcaires de toute beauté, et rencontrons sur notre parcours les différentes ethnies minoritaires qui peuplent la région : Tay, Hmong, Dao, Nùng, Cao Lan, Hoa, Lolo, avec leurs villages nichés sur les pentes des montagnes ou perdus dans les vallées.Notre découverte début avec la région d'Ha Giang et ses rizières superbes, parsemées de fermes et de petits villages traditionnels. Puis nous partons vers Seo Lung et randonnons dans le massif secret du Phu Ta Ca (2276m), second point culminant de la province de Ha Giang, véritable forteresse recouverte d'une jungle primaire très dense, abritant des plantations de cardamome. Nous traversons ensuite le plateau calcaire de Dong Van, classé comme géoparc par l'UNESCO. Dans les environs de Meo Vac, nous arpentons des sentiers qui nous conduisent au sommet des montagnes, avec des vues imprenables sur les innombrables pitons karstiques qui dominent le paysage et le canyon abrupt de la rivière Nho Que. Notre périple se poursuit avec notamment une étape à la rencontre des Lolo noirs à Khuoi Khon, puis une superbe randonnée jusqu'au village de Nam Ngu, niché dans une petite vallée entourée de pics karstiques. A Ba Be, nous profiterons d'un rythme plus tranquille, entre marche et navigation sur les eaux du lac.Riche de paysages grandioses et de rencontres avec les ethnies, ce voyage s'achève par une découverte de la célèbre baie d'Halong et de sa voisine plus confidentielle la baie de Lan Ha.Nous partons ensuite dans le sud du pays, dans la région du Panduranga, à la découverte des mystères de l'ancien royaume du Champa. A pied, nous arpentons montagnes, dunes et côtes déchiquetées, à la rencontre des descendants des Cham. Nous retrouvons dans cette région ignorée des touristes le même sentiment d'aventure que dans les montagnes du nord; avec en plus une étonnante variété de paysages, dont certains totalement inattendus!Un voyage riche de rencontres, dans des zones oubliées, superbes. lire la suite Découvrir le pays

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

6 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Un trek dans de superbes massifs peu fréquentés
  2. Les rencontres avec de nombreuses ethnies
  3. L'itinéraire original dans les baies d'Halong et Lan Ha
  4. La diversité de paysages: rizières, montagnes, pics karstiques
  5. La diversité des paysages dans le Panduranga
  6. Les mystères de l'ancien royaume du Champa

Le programme de la rando

  • Jour 1 Vol pour Hanoi

    Vol pour Hanoi.

  • Jour 2 Hanoi

    Arrivée à Hanoi, la capitale du Vietnam (25m d'altitude et environ 7 millions d'habitants). Accueil par votre guide local francophone à la sortie de l'aéroport puis transfert à l'hôtel.Reste de la journée libre.Suggestions de balades dans les environs de l'hôtel (le guide pourra vous aider à vous orienter et vous suggérer des visites possibles) :- Balade à pied autour du lac Hoan Kiem ("lac de l'épée restituée") : Lê Loi (empereur entre 1428 et 1433), au début de sa lutte contre les Chinois, aurait reçu d'un pêcheur une épée repêchée dans le lac. Dix ans plus tard, après avoir réussi à les chasser, et traversant ce même lac, il est abordé par une tortue, qui lui réclame l'épée au nom du Roi-Dragon, ancêtre mythique du peuple Viêt. Lê Loi comprend alors que l'épée était un mandat du Ciel pour chasser les Chinois du pays.- Balade à pied dans les vieux quartiers de Hanoi : le quartier des "36 rues et corporations" est le cœur historique de la cité marchande vieille de près de 1000 ans. Repas libres.Important : en cas d'arrivée très matinale à Hanoi (par exemple 06h30 sur Vietnam Airlines), Terres d'Aventure prend en charge le supplément afin que vous ayez des chambres disponibles avant midi (early check-in).

  • Jour 3 Hanoi - Ha Giang

    Départ pour la province montagneuse de Ha Giang, à l'extrême nord du Vietnam. C'est ici que nous trouverons les plus spectaculaires paysages de montagne du pays. L'intérêt de cette région réside aussi dans la diversité des ethnies qui y vivent.En cours de route, si le temps le permet, visite d’une plantation de thé. Arrivée en fin de journée dans un village tay situé à 9km de la ville de Ha Giang. Ce village pittoresque, établi au pied du massif Tay Con Linh, comporte quelques dizaines de maisons sur pilotis, toutes caractéristiques de l’ethnie tay avec leur toit en feuilles de latanier. Rencontre et installation nos hôtes.En fin d’après-midi, promenade à travers les champs qui entourent le village. Sous le regard bienveillant des géants de pierre en habits de forêt, les petits chemins se tordent comme des couleuvres affolées entre rizières ondulantes et hameaux comme un rêve léger, blotti là pour l’éternité.Repas inclus.

  • Jour 4 Ha Giang - Seo Lung

    Le matin, départ de la vallée de Tay Con Linh, pays de l’ethnie Tay, pour la vallée de Quan Ba, plus au nord, pays de l’ethnie Dao rouge. En minibus, nous transitons par la ville d’Ha Giang et visite du marché avant de continuer, durant environ 1h30 sur la route 4C qui va en montant vers les hauts plateaux de Quyet Tien.De Quyet Tien, départ pour une marche sur des chemins et pistes tracées à flanc de montagnes, le long d’une vallée sur le versant occidental du grand massif de Phu Ta Ca (massif des Trois Fées). Traversée des rizières, des sous-bois, divers villages peuplés de Dao rouges (Ma Quynh, Truc Son et Nam Son) et de Hmong noirs (Hoang Lan 1 et Hoang Lan 2), panoramas sur la vallée de Quan Ba. En début d’après-midi, traversée d’une petite source d’eau pour rejoindre le village de Nam Dam composé de quelques dizaines de maisons aux murs de terre étalées sur une douce colline. Les habitants du village, de l’ethnie Dao, portent toujours leurs vêtements traditionnels noirs avec des rayures d’un rouge éclatant.Après la visite du village de Nam Dam, trajet le long de la route QL4C qui descend vers la vallée de Can Ty. Traversée de la rivière Claire (Sông Lô) avant de poursuivre sur la TL181 ondoyant en direction des versants nord du massif du Phu Ta Ca. Arrivée au bas d'une piste caillouteuse et marche ascendante d’environ 1 heure au milieu d’un paysage grandiose pour atteindre le village hmông-blanc de Seo Lung, établi sur le flanc du grand massif des Trois Fées. A l'arrivée, nous nous installons chez le chef du village, dans sa demeure établie à même le sol, caractéristique commune des maisons hmông. Dîner et nuit en dortoir. Conditions sommaires. Seo Lung est un village nid-d’aigle hmông blanc, ensemble de soixante maisonnées établies sur les flancs nord des Monts des Trois Fées, massif plus connu sous le patronyme de Phu Ta Ca, second point culminant de la province de Ha Giang et, de par son inaccessibilité protectrice, un des derniers confins du Vietnam. Perché à 1200m d’altitude, au couchant, Seo Lung surplombe les gorges du Song Mien, au sud, il est dominé par les hautes crêtes boisées et les faces rocheuses du Mont des Fées ; au septentrion et vers le levant il fait face aux gorges encaissées de la rivière Ca et aux contreforts méridionaux du Vang Pao, mont calcaire aussi majestueux que sauvage, limite sud du Géoparc de Dong Van.Repas inclus.Entre 5 et 6h de marche.Dénievelé Nam Dam: +767m / -788mDénivelé Seo Lung: +626m

  • Jour 5 Seo Lung - Massif de Can Ty

    Départ pour le massif de Can Ty (Vang Pao), édifice se trouvant juste en face de celui de Phu Ta Ca, entrée méridionale du Geoparc de Dong Van et massif du bout du monde. De Seo Lung, nous marchons tout d’abord un chemin carrossable, jusqu'à un petit hameau hmong blanc perché à 1150m d’altitude, point d’entrée du massif de Can Ty. Par un chemin caillouteux qui se rétrécit vers la fin en un sentier, ascension vers Lung Hau Vai, village hmông d’une quarantaine de familles éparpillées dans une vallée de haute altitude. Marche sur un sentier longeant une ligne de crête et traversée des plantations de maïs, de manioc et de chanvre. Déjeuner pique-nique, puis l’après-midi marche le long d’une voie traversant une série de cols, de petites vallées, des cirques et des poches de jungle. Le massif de Can Ty fait partie du géoparc de Dong Van, il est constitué par un haut socle recouvert de pitons calcaires et de pans de forêt, peuplé par les Hmông établis dans divers hameaux. Le massif est reculé et depuis l’ouverture du Vietnam rares sont les voyageurs à y passer, conférant ainsi un aspect unique au site.Nous arrivons en fin de journée dans un hameau hmông de dix familles qui s’établit dans une toute petite vallée de 500 mètres de longueur sur 300 mètres de largeur, comme un puits creusé au sommet du massif. Le village culmine à 1500 mètres d’altitude et compte parmi les plus isolés du pays. Nuit en maison hmông, dans des conditions très sommaires, sans électricité et avec très peu d’eau.Repas inclus.

  • Jour 6 Massif de Can Ty - Yen Minh

    Le matin, départ du village et sortie du massif de Can Ty pour rejoindre la ville de Yen Minh. Après la montée assez raide sur un col culminant à 1670m, par temps clair, vue dominante sur une multitude de vallées, puis continuation sur une ligne de crête en descente douce. Panoramas sur les immenses rizières en terrasse qui s’échelonnent jusqu’au fond des vallées. Tout au long de cette marche, traversée de plusieurs villages hmông.En fin de journée, arrivée à la ville de Yen Minh, installation dans un hôtel local. Temps libre. Situé à l’extrême nord du Vietnam, le haut plateau karstique de Dong Van, l’un des plus grandioses paysages montagneux du pays, est le premier site géologique vietnamien classé géoparc par l’UNESCO (2010). Il s’étend sur les quatre districts du nord-est de la province, d’ouest en est : Quan Ba, Yen Minh, Dong Van et Meo Vac. Il se caractérise dans la région de Dong Van par une succession de pitons calcaires arides et dénudés. Il est peuplé très majoritairement de Hmong blanc : population montagnarde qui affronte de rudes conditions d’existences du fait du manque d’eau et de terres cultivables. Le maïs remplace souvent le riz comme base de l’alimentation. Ici, l’habitat est rarement groupé : il se disperse dans de minuscules vallées ou s’accroche aux pitons rocheux, en bordure d’à pic vertigineux.Repas inclus.

  • Jour 7 Yen Minh - Meo Vac

    Le matin, transfert routier pour Dong Van. La route entre réellement dans le cœur du géoparc « haut plateau karstique de Dong Van ». En chemin, visite de l’ancien palais fortifié de la famille Vuong, dit Palais du roi hmông, témoignage de l’opulence des notables locaux sous la domination française. Nous ferons également un rapide stop à la ville de Dong Van, ancienne capitale d’une principauté hmong et désormais modernisée ; découverte de son marché.Après Dong Van, courte montée vers la passe du Ma Pi Leng et longue descente sur la vertigineuse et bien nommée « route du bonheur ». Troublante vue plongeante sur le canyon de la rivière Nho Que et par temps clair, panorama sur la ligne de crêtes de la frontière chinoise. Arrivée à Meo Vac en fin de matinée. Installation à l’hôtel.En début d’après-midi, court transfert au point de départ pour une randonnée sur les flancs du Pa Vi. Ce massif est une montagne karstique dont le sommet culmine à 1500m. Le nord du massif qui ressemble à une tour un peu triangulaire, domine les gorges de la rivière No Que, le canyon de Tu San et les pics brumeux de la frontière chinoise. Sa forme spéciale en fait une montagne assez unique en son genre au Vietnam. Nous montons sur le versant ouest du massif, à flanc de montagne. La sente longe quelques hameaux Hmong accrochés aux pentes escarpés de l’édifice. Arrivée au village hmong blanc de Si Cu Ti où vivent une centaine de familles. Le village se cache dans une petite contre-vallée ceinturée par un chaos de pics karstiques. Visite et observation des techniques de tissage du chanvre. Nous montons un petit col surplombant le village pour arriver dans une deuxième contre-vallée ou les villageois cultivent maïs, chanvre et bambou. Après avoir traversé les plantations de bambous, nous arrivons à un deuxième petit col offrant une vue spectaculaire sur le massif et ses reliefs karstiques. Nous descendons jusqu’au fond de vallée, par une sente un peu raide traversant villages Hmong et plantations de maïs. Transfert à l’hôtel.Repas inclus.

  • Jour 8 Meo Vac - Khuoi Khon

    Le matin, départ en direction de Bao Lac. La voie de sortie du cirque de Meo Vac se fait par le col de To Du, à proximité de l’un des plus hauts sommets du géoparc (1900m). Sortie progressive des paysages caractéristiques du haut plateau de Dong Van pour rejoindre 25 km plus bas la rivière Nhiêm. Au fur et à mesure de la descente, les villages hmông laissent place aux rizicultures en terrasses travaillées par les Dao-rouge, Nung, et Giay dont les femmes sont reconnaissables à leur pantalon indigo-noir et leur chemisier bleu ciel. Traversée du bourg de Bao Lac. Au bout de dix kilomètres, bifurcation sur une piste en direction du village lolo-noir de Khuoi Khon. Cette piste de cinq kilomètres se fait normalement en véhicule, et occasionnellement en moto taxi et/ou à pied lorsque la route est impraticable pour cause de pluie.Arrivée au village de Khuoi Khon pour le déjeuner. Découverte des lieux disposant d’une vue plongeante sur la vallée et ses rizières en terrasse. Rencontre avec les villageois et visite accompagnée de foyers.Les Lolo appartiennent au groupe tibéto-birman des Yi et sont originaires de la Chine du Sud. Brimés dans la Chine du 18ème siècle, quelques clans migrèrent vers le Nord Vietnam où ils sont désormais 4200. Une des plus petites minorités ethniques du pays, minorité dans la minorité, les Lolo sont divisés en deux sous-groupes, les Lolo blanc, et les Lolo noir. Ces derniers, au nombre d’environ 1860, sont établis dans les massifs dominant le district de Bao Lac, dans le nord-ouest de la province de Cao Bang. Le village choisi est établit dans un fond de vallée, sous un petit massif et se compose de soixante-dix familles, soit environ trois cent personnes.L’après-midi, nous partons pour une randonnée vers le col (ou le sommet) dominant le village, itinéraire permettant de se familiariser avec la vie locale et de contempler les massifs ondulants tachetés de rizières, des lamelles vertes et jaunes montant en gradin (avant la période de récolte). Temps libre en fin de journée pour rencontrer les habitants.Repas inclus.

  • Jour 9 Khuoi Khon - massif de Thong Nong - Sac Xay

    Depuis Khuoi Khon, route et piste afin de rejoindre le départ de la randonnée (note: en cas de pluie, le départ du village de Khuoi Khon peut se faire à pied). La piste longe l’ouest du massif de Nguom Nan. Traversée de quelques hameaux dao rouges reculés. Sur les pentes longeant la piste, on peut parfois apercevoir des groupes dao et sanchi munis de long bâtons, déplaçant des pierres afin d’aménager de minuscules parcelles pour le maïs.Au niveau du hameau de Lung Sao, village dao rouge établi au pied des calcaires, rentrée dans le dédale du massif de Thong Nong, par les contreforts du mont Ta Chung.Continuation vers l’est du Nguom Nan sous une succession de pitons calcaires, recouverts de forêts secondaires et de bambouseraies, sous quelques hameaux nichés sous des barres rocheuses. Passage d’un col recouvert d’herbes basses, dominant le centre du massif de Thong Nong et en fin d'après-midi, arrivée à Va Tai, village dao rouge d'une vingtaine de maisons et ceinturé de pitons calcaires.Les maisons dao rouge sont bâties à même le sol, sur de la terre battue. Elles ne sont pas pourvues de sanitaires ni de salle de bain. Pour la toilette, des grandes jarres remplies d'eau peuvent être fournies en saison des pluies (cela est plus difficile en saison sèche : il n'y a pas d'eau courante dans le village, et c'est un bien précieux).Repas inclus.

  • Jour 10 Sac Xay - Nam Ngu

    Le matin, marche en direction du village hmong de Coc Phat, en suivant une sente se faufilant entre les pitons, avant de se dérouler vers le nord à travers brûlis, rizières en terrasses et hameaux dao rouges. Entre chaque hameau, traversée de plantations de chanvre. Parfois, rencontre avec des hommes sortant de la forêt avec des fagots de mat go, un arbre à la sève jaune, utilisé pour la médecine chinoise. Vers midi, déjeuner le long d’un cours d’eau, puis descente le long de ce dernier vers la Nam Ngu, superbe vallée Nùng, aux flancs striés de rizières en terrasses, dominant le chaotique massif de Mo Xat avec au loin les massifs frontaliers avec la Chine.Repas inclus.

  • Jour 11 Nam Ngu - Ba Be

    Le matin, randonnée de 4h vers le bourg de Lung Lich. Le chemin monte sur un petit col et traverse plusieurs petites vallées pour arriver au village dao de Lung Puc. Après la visite du village, continuation sur un chemin serpentant au milieu de pitons calcaires, de champs de maïs et de légumes pour arriver à Ban Cao. De là, marche pendant 1h sur le sentier descendant vers la vallée de Lung Lich pour rejoindre le véhicule.Déjeuner dans un restaurant local à Thong Nong, puis reprise de la route pour le parc national de Ba Be. La route tortueuse passe par le col de Lea et traverse un ensemble de hautes montagnes, zone historique puisqu’elle abrita les premières bases des Vietminh au début de leur lutte contre la colonisation française. Arrivée à Ba Be vers la fin de l’après-midi, courte navigation dans le lac, surnommé « la baie d’Ha Long dans les montagnes » et installation chez un habitant de l’ethnie Tay, dans son hameau en bordure du lac.Repas inclus.

  • Jour 12 Ba Be - Hanoi

    Le matin, embarquement sur un bateau local et navigation le long du lac (5 km) dans lequel se miroitent de beaux massifs calcaires dont les formes évoquent la baie d’Halong. Marche ensuite à travers des villages Tay et Hmong, avec de beaux panoramas sur le lac. Reprise du véhicule puis retour à Hanoi avec pause déjeuner à Cho Ra.Déjeuner inclus, dîner libre.

  • Jour 13 Hanoi - Baie de Lan Ha - Cat Ba - Viet Hai

    Le matin, route pour rejoindre Hai Phong. En ferry (30 minutes), navigation pour l’île de Cat Ba, la plus grande île des alentours de la baie d’Halong, réputée pour ses reliefs et sa forêt. Tour en bateau dans la magnifique baie de Lan Ha située à l’est de l’île de Cat Ba. Moins fréquentée par les touristes que sa sœur jumelle la baie d’Halong, Lan Ha offre des paysages identiques. Nous naviguons entre les innombrables îlots, au fil des maisons flottantes de pêcheurs. Possibilité de faire du kayak et de se baigner sur de petites plages isolées.En fin de journée, débarquement au port de Viet Hai et récupération de vélos pour rejoindre le village. Le chemin longe la mer, passe un col puis traverse une vallée entourée de pitons calcaires. Installation dans les bungalows d’un petit lodge.Note : si le temps le permet, ou durant la période hivernale lorsque la baignade et le kayak ne sont pas possibles, montée sur une colline au village de Viet Hai et vue panoramique sur les baies d’Halong et de Lan Ha. Durée pour la montée et la descente : 2h.Repas inclus.

  • Jour 14 Viet Hai - baie d'Halong - Hanoi

    Matinée de randonnée au cœur du parc national de Cat Ba. La randonnée est relativement sportive et dure environ 4h. La piste, difficile au début, traverse une forêt assez dense avant de se transformer en un chemin plus facile vers l’entrée du parc. Transfert au port de Cat Ba, puis embarquement pour une croisière d’environ 1 heure au milieu des 1969 îles et îlots de la célèbre baie d’Halong. Déjeuner à bord. Débarquement à Bai Chay puis route pour Hanoi.Note : si la randonnée à travers le parc n’est pas possible, pour raisons météorologiques, nous retournons au port de Cat Ba par bateau avec 3 heures de navigation supplémentaires dans la baie de Lan Ha.NB : l’usage des bouteilles et produits en plastique est désormais interdit sur la Baie d'Halong. Comme mentionné dans votre rubrique "Equipement", pensez à prendre votre gourde !

  • Jour 15 Hanoi - vol pour Cam Ranh - Vinh Hy

    Le matin, transfert à l’aéroport d’Hanoi pour le vol domestique à destination de Cam Ranh. Accueil par notre guide et transfert en direction de la péninsule de Nui Chua. Continuation le long d’une voie côtière serpentant à travers forêts, rivières et montagnes rocailleuses jusqu’au sud de la baie de Vinh Hy, une superbe crique dominée par un imposant promontoire.La péninsule de Nui Chua s’étire entre les baies de Cam Ranh et de Phan Rang, ses promontoires rocheux se prolongent sous les flots bleus de la mer de l’Est, anciennement mer du Panduranga. Ses sommets recouverts de forêts maritimes, habitats d'espèces endémiques, sa côte rocheuse entrecoupée de plages désertes et d’anses où sont établis quelques petits ports donnent à la contrée une allure étrangement méditerranéenne, improbable sous ces latitudes.A l’arrivée, déjeuner dans un restaurant local. Puis installation dans les chambres de l’hôtel et temps libre.En option : baignade dans des criques isolées.En fin d’après-midi, immersion dans un village raglaï situé en bordure de Vinh Hy. Rencontre avec une famille raglaï. Partage d’une conversation ouverte sur la culture locale, les traditions, leur système matriarcal, les rituels autour des ancêtres, la vie quotidienne et leur point de vue sur la société contemporaine. Possibilité de visiter les plantations locales dont notamment les noix de cajou.Les Raglaï sont des Austronésiens, de culture matriarcale, environ 110 000 habitants, établis au Sud Vietnam, entre les provinces de Khan Hoa, Ninh Thuân et Binh Thuân. Egalement nommés Rac Laï, Orang Glaï ou Roglaï, jadis essarteurs et nomades, ils sont jadis étroitement liés au royaume du Champa. En 1832, à la chute du Panduranga, les princes Cham confient une partie de leurs trésors aux Raglaï. Tiares, fibules, boucliers d’or, manuscrits arabisants, armes précieuses, coffres à bétel et autres merveilles sont cachés en montagne, participant ainsi à la sanctuarisation et aux mythes auréolant certains monts.Repas inclus.

  • Jour 16 Vinh Hy - monts du Nui Chua

    Le matin, transfert en direction du village raglaï de Da Hang et arrivée au niveau d’un lac situé dans un grand cirque au pied du sommet. Départ de l’ascension vers l’un des points culminants du Nui Chua. Au cours de la marche, explication sur la faune et la flore du parc et présentation de quelques plantes médicinales utilisées par les locaux pour soigner maux et blessures. Explication également sur les richesses et complexités de l’ethnie raglaï. Déjeuner pique-nique en cours de trajet.En milieu d’après-midi, arrivée au premier campement O Lim, sis sur les bords de la rivière du même nom. Installation dans les tentes et dîner sous les étoiles. L’occasion de se faire raconter contes et légendes locales par les rangers. Puis, possibilité de réaliser une marche nocturne à la découverte des diverses variétés d’oiseaux, d’insectes et créatures proliférant dans le parc.Le parc national du Nui Chua s’étend sur 29 900 hectares et 7300 hectares de réserve marine, il comporte divers écosystèmes, notamment la forêt maritime sèche, ensemble se constituant de halliers denses, de sous-bois impénétrables et de divers ficus et cactées, habitat de six cent soixante-quatre variétés de plantes, de soixante-douze mammifères, cent quatre-vingt une espèces d’oiseaux et des reptiles. Le parc représente l’un des sites naturels les mieux préservés du Sud-Est Asiatique avec un littoral et un écosystème maritime en relativement bonne santé. Sa faune terrestre variée, abritant certaines espèces menacées d’extinction comme le Nycticebus, le Moon bear (ours noir asiatique), le Sun bear, le muntjac, le faisan prélat et également le berceau de vie de la population la plus importante de Douc à pattes noires du Vietnam.Repas inclus.

  • Jour 17 Monts du Nui Chua

    Le matin, reprise de l’ascension et accès à l’un des sommets (1039m) en milieu de matinée. De là, panorama imprenable sur le littoral aux allures méditerranéennes et les ondulations montagneuses du Nui Chua. Hormis les quelques hameaux raglaï, le parc national de Nui Chua se distingue de par son milieu naturel encore préservé : au nord, de vastes forêts primaires sempervirentes parsemées de pins ; au sud, moins élevé en altitude, les épineux et broussailles arides se sont imposés entre les enchevêtrements rocailleux et forêts secondaires. Exploration des poches de forêts garnissant la ligne de faîte du Nui Chua et descente vers le deuxième campement CK Sung. Arrivée pour le déjeuner.L’après-midi, installation dans le campement puis temps libre. Possibilité d’explorer davantage la forêt environnante avec les rangers.Repas inclus.

  • Jour 18 Monts du Nui Chua - Cap Padaran

    Le matin, descente assez raide à travers une forêt primaire puis une forêt claire basse assortie de bambouseraies, de halliers denses, de sous-bois et de divers ficus et cactées. Durant la guerre du Vietnam, les monts du Nui Chua, qui dominent la baie de Cam Ranh, constituent un maquis stratégique de l'Armée Populaire du Vietnam (APVN), et le théâtre de nombreuses opérations contreles américains. Les Raglaï prennent part aux événements en y installant de nombreux pièges. La sente s’élance finalement dans un goulet ouvert avant d’atteindre vers midi le village raglaï aux abords de Vinh Hy. Déjeuner de spécialités locales.Nous partons ensuite pour une randonnée balnéaire au sud de Vinh Hy. Départ le long d’une route cimentée de 3 km dans une brousse semi-aride parsemée de blocs erratiques, de quelques sous-bois desséchés où femmes, enfants et pâtres raglaï du non-loin village déambulent à la recherche de combustible et autres produits forestiers. Arrivée à une crique fermant un golf rocheux aux eaux turquoise, option de baignade. Continuation vers le sud sur un chemin de douaniers, d’abord longeant 30 min le sud de la baie, puis vers un puissant promontoire à la partie sommitale plate et recouverte d’une multitude de blocs et monolithes granitiques : un champ de pierres aux couleurs sablées parfois ocres, aux formes lisses et variées, érodées par les caprices des vents. Du haut du promontoire, vue panoramique sur toute la partie côtière du Nui Chua, ensemble grandiose et sauvage de promontoires marins, de falaises, d’abîmes, de pics, de plages désertes, d’îles et d’îlots. Au sud, le chemin se rétrécit et rentre dans un sous-bois d’allure méditerranéenne où s’entremêlent buissons épineux et cactus, où pâturent quelques chèvres raglaï. Une heure de marche vers le sud du Nui Chua le long de falaises et de contre-pentes surplombant la mer rejointe au niveau d’un corail géant émergé. Arrivée au nord de la baie de Thai An où nous retrouvons notre véhicule. Route vers le sud de la baie de Phang Rang. En cours de trajet, arrêt pour prendre une douche. Arrivée au campement : des tentes installées sur la plage sud du Cap Padaran, au pied de l’erg marin, improbable désert sud-vietnamien.Soirée barbecue de grillades et nuit sous tentes dans les dunes.Note: matelas, couvertures, toilettes/douches disponibles à 4 km du site - confort simple.Repas inclus.

  • Jour 19 Cap Padaran - Ke Ga

    Le matin, transfert routier en direction de Ca Na et rencontre avec un armateur pour une introduction sur les différentes techniques de construction des embarcations locales, utilisées notamment par les pêcheurs.Continuation par la visite d’une saline. Ces deux produits locaux (le sel et le poisson) servent à réaliser le célèbre nuoc-mâm, ingrédient phare de la cuisine vietnamienne. Continuation de la route vers Ke Ga. Sur le trajet, arrêt dans le district de Pa Rik, fondu dans un paysage constitué d’une succession de petites plaines arides prolongées de cordons de dunes et peuplées de quelques villages cham et raglaï. Avec un historien cham garant du patrimoine, ou un de ses représentants, visite du musée cham. Pa Rik était la dernière capitale du Panduranga (et des royaumes du Champa) et de ce fait présenta de fortes caractéristiques anthropologiques et historiques. Découverte de la complexité de la culture locale, son système matriarcal et les étonnantes interactions entre les deux communautés du district : Cham-Bani, influencés par un Islam modéré et Cham-Balamone, brahmanistes de culture hindouiste.Les Cham appartiennent au groupe ethnolinguistique austronésien (ou malayo-polynésien). Leurs ancêtres, les proto-chams, seraient arrivés sur le littoral vietnamien entre le 4ème et le 1er siècle av J-C. Ils fondèrent ensuite le Champa, ensemble de quatre royaumes indianisés. Le Champa brilla sur les côtes centrales et sur les hauts plateaux du Centre Vietnam mais fut lentement assimilé par l’empire du Dai Viêt (le Vietnam ancien). En 1832, l’empereur vietnamien Minh Mang annexa complètement le dernier royaume cham, le Panduranga, dont les descendants directs vivent dans le secteur de Pa Rik. Suite à la relativement récente disparition de leur dernier royaume, les Cham de Pa Rik ont conservé une forte identité culturelle et font preuve d’un réel désir de partager leur patrimoine. Aujourd’hui leurs descendants, hindouistes ou musulmans, constituent l’une des 54 ethnies officielles du Vietnam. Ils résident essentiellement sur les plaines du Sud Annam (provinces de Ninh Thuan, Binh Thuan et Phu Yen) et à proximité de la frontière cambodgienne, autour de Chau Doc.Arrivée au resort, installation dans les chambres et temps libre.Repas inclus.

  • Jour 20 Ke Ga - Saigon

    En début de matinée, transfert en direction de la ville dynamique de Saigon. En cours de route, non loin de Ke Ga, possibilité de visiter une plantation de fruits du dragon. Rencontre avec un cultivateur pour connaître l’histoire et les caractéristiques de ce fruit écailleux connu sous le nom de pitaya ou pitahaya, provenant en réalité d’une espèce de cactus ; puis promenade dans les vergers pour observer les méthodes de culture.L’après-midi, arrivée à Saigon, et installation à l’hôtel. Puis première marche d’orientation dans l’ancienne capitale coloniale française de Cochinchine (1862-1945). Passage devant ses principaux monuments historiques, qui parsèment la rue Dong Khoi (ancienne rue Catinat, artère de la ville coloniale) : la poste centrale de Saigon (1891), la cathédrale Notre-Dame (1863/1880) et le théâtre Saigon Opera House (1897). Dîner dans un restaurant local.Repas inclus.

  • Jour 21 Saigon - Vol de retour

    Temps libre puis transfert à l'aéroport et vol international retour.En option : généralement la sortie des chambres se fait à 12h, possibilité de prolonger votre séjour jusqu'à 18h sur réservation (late check-out). Nous consulter pour tarif.Repas libres.

  • Jour 22 Arrivée à destination

    Fin du voyage.

Plus d'informations sur ce circuit

Ce circuit est proposé par l'agence de voyage Terres d'aventure. Pour connaitre les prix, faire une réservation ou poser une question, rendez-vous direction sur le site internet de l'agence de voyage :

Terres d'aventure

Plus d'informations (programme détaillé, photos et tarifs)

L'agence de voyage pour ce circuit au Vietnam

Ce séjour au Vietnam est proposé par Terres d'aventure.

En savoir plus (programme détaillé et dates de départ)