Voyage Vietnam
Du Haut Tonkin au cœur de la chaîne Annamitique

Randonnée Vietnam - Trek nord Vietnam - Randonnée Sapa

L'aventure

Le Vietnam est une terre multiple dont les nombreuses facettes attirent les voyageurs : histoire, paysages, cultures ethniques, monuments, en font une destination séduisante. Mais le pays recèle encore de nombreux secrets qui raviront les voyageurs les plus exigeants, à la recherche d'authenticité. Grâce à ce voyage incluant de nombreuses randonnées, nous vous invitons à découvertes des facettes diverses du pays, du nord au sud, entre sites mythiques et lieux confidentiels.Nous partons dans les montagnes du nord du Tonkin, peuplées de nombreuses ethnies minoritaires aux cultures ancestrales. Le marché ethnique de Coc Ly sera un bon point de départ, avant d'arpenter les paysages de rizières parsemés de villages de la célèbre région de Sapa, dominée par le mont Fan Si Pan (3143m), le plus haut sommet du pays. Tout près de la frontière chinoise, loin des centres touristiques, nous randonnons de villages en villages dans de superbes paysages de rizières, à la rencontre des ethnies Dao Noir et Lu. Les nuits chez l'habitant favorisent les échanges et la découverte de modes de vie ancestraux. Enfin nous redescendons vers le sud via Mu Cang Chai, puis Nghia Lo : nouveaux territoires, nouveaux paysages, pays des ethnies Hmong, Dao rouge, Tay etc…La diversité des paysages influencent les populations, qui adaptent leur mode de vie et leurs habitats aux contraintes du terrain.Nous prenons la direction de Hué, dans le centre du Vietnam, où nous visitons notamment la superbe cité impériale. Puis nous partons dans l'arrière pays, au cœur de la chaîne Annamitique, à la rencontre de l'ethnie méconnue des Katu, peuple longtemps resté autarcique et observant une culture animiste ancestrale. Après cette parenthèse hors du temps, Hoi An et sa campagne nous accueillent de tout leur charme, nous invitant à la balade. Enfin nous descendons vers Saigon, capitale économique trépidante, et le mythique delta du Mékong où nous déambulons, à pied et à vélo, entre canaux, jardins de cocotiers et petits villages installé au bord des nombreux bras du grand fleuve, pour profiter d'une fin de voyage tout en douceur. lire la suite Découvrir le pays

6 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Les paysages de rizières de Sin Sa Ho et Mu Cang Chai
  2. Le village katu de Lang Aur au cœur de la cordillère annamitique
  3. La mythique baie d'Halong et la secrète baie de Lan Ha
  4. Les célèbres cités de Hué et Hoi An
  5. Les rencontres avec les nombreuses ethnies
  6. L'immersion dans la vie du delta du MĂ©kong

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

Le programme de la rando

  • Jour 1 Vol pour Hanoi

    Vol pour Hanoi.

  • Jour 2 Hanoi

    Arrivée à Hanoi, la capitale du Vietnam (25m d'altitude et environ 7 millions d'habitants). Accueil par votre guide local francophone à la sortie de l'aéroport puis transfert à l'hôtel.Reste de la journée libre.Suggestions de balades dans les environs de l'hôtel (le guide pourra vous aider à vous orienter et vous suggérer des visites possibles) :- Balade à pied autour du lac Hoan Kiem ("lac de l'épée restituée") : Lê Loi (empereur entre 1428 et 1433), au début de sa lutte contre les Chinois, aurait reçu d'un pêcheur une épée repêchée dans le lac. Dix ans plus tard, après avoir réussi à les chasser, et traversant ce même lac, il est abordé par une tortue, qui lui réclame l'épée au nom du Roi-Dragon, ancêtre mythique du peuple Viêt. Lê Loi comprend alors que l'épée était un mandat du Ciel pour chasser les Chinois du pays.- Balade à pied dans les vieux quartiers de Hanoi : le quartier des "36 rues et corporations" est le cœur historique de la cité marchande vieille de près de 1000 ans. Important : en cas d'arrivée très matinale à Hanoi (par exemple 06h30 sur Vietnam Airlines), Terres d'Aventure prend en charge le supplément afin que vous ayez des chambres disponibles avant midi (early check-in).

  • Jour 3 Hanoi - Lao Cai (train)

    La journée est réservée à la découverte de la ville millénaire de Hanoï avec ses sites culturels, historiques : le Mausolée de Ho Chi Minh sur la place de Ba Dinh, l’ancien Palais du gouverneur d’Indochine, désormais Palais présidentiel, la Pagode au pilier unique, la pagode de la Défense du Pays, le Musée des Femmes et le Temple de la Littérature, première université nationale construite au XIème siècle et dédiée désormais au culte de Confucius et des lettrés.En soirée transfert à la gare pour le train de nuit en direction de Lao Cai.

  • Jour 4 Lao Cai - marché ethnique de Coc Ly - Sapa - Ta Van

    Arrivée tôt entre 5 et 6h du matin à Lao Cai, ville frontière avec la Chine à 200m d'altitude. Petite douche et petit déjeuner dans une auberge locale près de la gare puis transfert routier vers le marché ethnique de Coc Ly (uniquement le mardi). Descente de la vallée du fleuve Rouge durant une trentaine de km, puis remontée de la vallée de la rivière Chay jusqu’au centre communal de Coc Ly. Visite de ce marché qui, comme les autres marchés montagnards, est particulièrement un lieu d’échange, de sociabilité et de divertissement pour les diverses populations des alentours qui s’y côtoient parées de leur plus élégante tenue. Dans ce massif de la rivière Chay, Coc Ly vibre aux couleurs chatoyantes des tenues des femmes Hmong-fleurs.Reprise de la route pour Sapa, ville située vers 1650m d'altitude, dominé par le sommet Fansipan, point culminant de toute l’Indochine avec ses 3143m. Déjeuner en cours de route vers Lao Cai avant de prendre l’altitude pour Sapa. À l’approche de Sapa, départ de Sapan, village hmong à proximité de la route reliant Lao Cai et Sapa pour une randonnée de 3 heures. Nous évitons ainsi de rentrer dans la ville très touristique de Sapa.Début de la marche sur une piste qui monte progressivement et serpente entre petits bois, hameaux hmong et rizières en terrasse jusqu’au village hmong de Sa Seng. Vues panoramiques sur monts et petites vallées assorties de rizières en terrasse. Les rizières changent de couleur au fil des mois, vert tendre de juin à fin juillet et jaune d'août à fin septembre avant les récoltes.De Sa Seng, la piste descend ensuite sur un autre versant du mont d’Ham Rong. Au village de Hang Da, peuplé des hmong noirs, reprise du véhicule et court transfert en direction de la vallée de Muong Hoa pour rejoindre le village de l’ethnie Giay de Ta Van, niché au pied du massif du Hoang Lien Son.Installation en maison d’hôte.

  • Jour 5 Ta Van - Randonnée dans le massif de Hoang Lien Son - Ta Van

    Départ pour une journée de randonnée hors des sentiers battus sur les hauteurs du massif de Hoang Lien Son pour contempler des paysages fascinants de rizières en terrasse et à l’écart des foules touristiques.À partir du village de Ta Van, marche sur un chemin bétonné qui monte doucement à travers des bambouseraies et cascades rizicoles en plis rapides en direction de petits hameaux hmong isolés au cœur de la forêt du parc national de Hoang Lien Son. Le chemin se transforme parfois en sente, traverse sous-bois, et rivières, tout en s’immisçant dans la vie reculée et encore sauvage de hameaux perchés. La brume blanche qui love parfois les sommets accentue l’ambiance mystérieuse qui règne dans ce décor pittoresque. Déjeuner pique–nique sur le chemin. Après le repas, reprise de la marche sur un sentier descendant qui zigzague entre une marée de champs de riz en gradin parsemés çà et là de hameaux hmong, et giáy. Retour au village de Ta Van en fin d’après-midi.

  • Jour 6 Ta Van - Sin Sa Ho

    Le matin, départ tôt en direction de Lai Chau vers l’ouest. Traversée de la ville de Sapa et montée d’une quinzaine de kilomètres vers le col de Tram Ton, ligne de partage des eaux entre le bassin du fleuve Rouge et la haute vallée de la rivière noire ; ainsi que porte d’entrée de la province de Lai Chau. Après un arrêt photo, descente d’une route de montagne vers le bourg de Tam Duong, au pied du plus haut sommet du Vietnam. Depuis Tam Duong, départ d’une marche de 5 heures à travers des paysages accidentés dotés d’un charme suranné. Ascension progressive sur un chemin rocailleux en direction des villages de Chu Lin et Dao Khau dominant sur une butte toute la vallée de Tam Duong. Interaction avec cette communauté de Dao à «grand turban noir » ou à « la cornette conique ». Les Daos vivent dans des maisons construites à même le sol enveloppées dans des jardins de pruniers, et de pêchers, l’ensemble généralement entouré de haies en bambou.Selon les activités du jour des habitants, observation d’artisanats locaux comme la broderie, la vannerie ou le tissage. Puis à partir du village de Dao Khau, à 1000m d’altitude, poursuite par une montée raide à l’ombre de la canopée pesée par l’essor de majestueux arbres afin d’atteindre un col culminant à 1300m d’altitude. Vue imprenable sur les montagnes à l’ouest et sur la vallée de Hon dessinée par un patchwork de rizières de bas-fonds.La marche se termine par une descente engagée vers le village de Ban Hon, niché au bord de hautes murailles calcaires boisées et majoritairement peuplé par les Lu, groupe ethnique qui ne vit nulle part ailleurs au Vietnam. Pick-up véhicule et transfert routier de 1h30 pour une cinquantaine de kilomètres vers le village hmong rouge de Sin Sa Ho. À l’arrivée, rencontre avec la famille d’accueil.

  • Jour 7 Sin Sa Ho

    Journée de randonnée dans les vallées dominées par le massif des Cardamomes, qui forme le début de la plus longue chaine montagneuse du Nord Vietnam : la Hoang Lien Son. Marche en serpentant à flanc de montagnes, à travers de splendides rizières en gradin entourant les hameaux. Après une pause pique-nique, descente sur un petit hameau Hmong situé en fond de vallée, en bordure d’un torrent via de petites sentes coupant au milieu des rizières. Retour à la famille d’accueil en milieu d’après-midi. Reste du temps libre pour se reposer ou se promener dans le village.

  • Jour 8 Sin Sa Ho - Mu Cang Chai - Ban Pom

    Le matin, départ d’une escapade à pied pour les amoureux de la nature, à la découverte de la flore spécifique de montagne. Marche sur une piste, serpentant au milieu d’une forêt subtropicale luxuriante, d’aspect de période carbonifère puisque mousses, lichens et fougères arborescentes y croissent à l’ombre de vieux arbres tourmentés et moussus ; ces sous-bois y sont sombres et humides, souvent dégoulinants de brouillard : solitudes sylvestres propices à la culture de la cardamone, trésor et fortune des gens du village.En pleine jungle, des ruisseaux descendent des hauteurs, formant de jolies cascades qui coulent paisiblement entre des murailles rocheuses. Descente le long d’un sentier à flanc de montagne pour retourner au village.Trajet routier en bordure des contreforts de la cordillère du Hoang Lien Son. À Binh Lu, bifurcation vers sud-est en traversant la grande plaine rizicole de Than Uyen avant de remonter sur Mu Cang Chai, district du pays comptant la plus grande proportion de population Hmong (95 %) ; ici, principalement, sous-groupes hmong-noir et hmong-rouge. Plusieurs arrêts sont prévus en cours de route afin de contempler les rizières en terrasse classées désormais au patrimoine naturel national.Arrivée en fin d’après-midi au village de l’ethnie Thai de Ban Pom, adossé à la montagne et ouvert sur une petite plaine alluviale cultivée. Rencontre avec la famille d’accueil. Balade dans le village.

  • Jour 9 Ban Pom - Route des photographes - Nghia Lo

    Le matin, départ de chez l’habitant pour une randonnée relativement sportive de 3h sur les pentes de montagnes, à travers les champs et villages des Hmong.Le début de la randonnée s’effectue sur un chemin plat à travers le village Thai de Ban Pom. De là, une longue montée escarpée d’environ 1h nous amène au hameau de Hang Lang De, peuplé d’une vingtaine de foyers Hmong, niché à flanc de montagne. Poursuite de la marche sur un sentier en balcon relativement plat en longeant la vallée vers le village H’mong de Ta Cho. Vue splendide sur toute la vallée, sculptée de belles rizières en terrasse qui ont été classées en 2007 Patrimoine paysager national.Arrivée à Ta Cho après 2h30 de marche environ. Les femmes du village sont réputées pour leur maîtrise de la technique de la teinture à l’indigo. Elles dessinent le motif avec la cire d’abeille, trempent le tissu dans l’indigo, le rincent, puis retirent la résine, laissant apparaître le dessin. La marche se termine ensuite par une descente d’environ 30 minutes vers un pont suspendu.Reprise du véhicule sur l’autre rive de la rivière en traversant le pont et route à destination de Nghia Lo, localisé sur le flan est de la cordillère du Hoang Lien Son. Ces 100 km de trajet, surnommés « route des photographes», figurent parmi les plus admirables paysages du Nord Vietnam. Par temps clair, superbe vue panoramique sur la vallée de Tu Le depuis le col de Khau Pha. Déjeuner dans un restaurant local vers la bourgade de Kim.Avant d’arriver au village où nous passons la nuit, départ pour une promenade facile à pied dans la vallée de Tu Le, à travers les champs de riz et les villages, peuplés des ethnies Hmong et Thai blanc. Au bout de 2 heures de marche, pick-up voiture au fond de la vallée et continuation de la route vers Nghia Lo.Après une zone de peuplement alternant habitat Dao, sur les hauteurs, et hameau Thai dans les vallées, la route débouche sur la grande vallée rizicole de Muong Lo (toponyme Thai de Nghia Lo) : 2ème plus grande vallée rizicole du nord-ouest, derrière celle de Dien Bien Phu.Rencontre et installation chez un habitant Thai-blanc du village de Nghia An, adossé à une colline de la vallée de Muong Lo.

  • Jour 10 Nghia Lo - Hanoi

    Le matin, promenade à pied ou à vélo dans le village de Nghia An et ses alentours, à la découverte du monde et des habitudes des Thai-noir puis route de retour à Hanoi via le col Khe et Thu Cuc, à travers une région connue pour ses belles plantations de thé. Déjeuner dans un restaurant local vers Thu Cuc puis reprise de la route pour Hanoi. En chemin, visite de la Maison commune de Thach Khoan dans un village rural typique du delta du Fleuve Rouge. Chaque village traditionnel a une maison commune qui est le lieu de réunion des notables villageois avant 1954 et siège, encore aujourd’hui, de la représentation de la divinité tutélaire villageoise.Arrivée à Hanoi en fin d’après-midi. Installation à l’hôtel puis repos ou temps libre.

  • Jour 11 Hanoi - Baie de Lan Ha - Viet Hai

    Le matin, route pour rejoindre Hai Phong. En ferry (30 minutes), navigation pour l’île de Cat Ba, la plus grande île des alentours de la baie d’Halong, réputée pour ses reliefs et sa forêt. Tour en bateau dans la magnifique baie de Lan Ha située à l’est de l’île de Cat Ba. Moins fréquentée par les touristes que sa sœur jumelle baie d’Ha Long, Lan Ha offre des paysages identiques. Nous navigons entre les innombrables îlots (366), au fil des maisons flottantes de pêcheurs. Possibilité de faire du kayak et de baignade sur de petites plages isolées.En fin de journée, débarquement au port de Viet Hai et récupération de vélos pour rejoindre le village. Le chemin longe la mer, passe un col puis traverse une vallée entourée de pitons calcaires. Installation dans les bungalows d’un petit lodge.Note : si le temps le permet, ou durant la période hivernale lorsque la baignade et le kayak ne sont pas possibles, montée sur une colline au village de Viet Hai et vue panoramique sur les baies d’Halong et de Lan Ha. Durée pour la montée et la descente : 2h.

  • Jour 12 Viet Hai - Baie d'Halong - Hanoi - Hué (train)

    Matinée de randonnée au cœur du parc national de Cat Ba. La piste, difficile au début, traverse une forêt assez dense avant de se transformer en un chemin plus facile vers l’entrée du parc. Transfert au port de Cat Ba, puis embarquement pour une croisière d’environ 1 heure au milieu des 1969 îles et îlots de la célèbre baie d’Halong. Déjeuner à bord. Débarquement à Tuan Chau puis route pour Hanoi.Note : si la randonnée à travers le parc n’est pas possible, pour raisons météorologiques, retour au port de Cat Ba par bateau avec, en plus, 3 heures de navigation dans la baie de Lan Ha.Arrivée à Hanoi en fin de l’après-midi. Dîner dans un restaurant local puis transfert à la gare. Train de nuit pour Hué.NB : l’usage des bouteilles et produits en plastique est désormais interdit sur la Baie d'Halong. Comme mentionné dans votre rubrique "Equipement", pensez à prendre votre gourde !

  • Jour 13 Hué

    Arrivée à la gare de Hué. Accueil et transfert à l’hôtel pour déposer les bagages.La découverte de Hué commence par la visite du mausolée de Tu Duc, le plus impressionnant de tous les mausolées royaux. Excursion ensuite vers le village de Thuy Bieu, à 4km au sud-ouest de la ville. Village typique de la campagne de Hué, il est connu pour une variété de pamplemousse doux, dite Thanh Tra, qui y est cultivée abondamment. Découverte du village à vélo ou à pied : vergers et cultures maraîchères, artisanat local, maisons ancestrales entourées de jardins, de temples lignagers/familiaux dédiés au culte des ancêtres, maison communale. Nous déjeunons dans un restaurant familial au bord de la rivière Huong puis profitons d’une courte séance de massage des pieds.Depuis le village Thuy Bieu, nous faisons une petite navigation en sampan sur la rivière Huong (littéralement "rivière des parfums") durant environ 10 minutes. Débarquement à la pagode de la Dame Céleste. Elle fut originellement construite sur une colline surplombant la rivière en 1601 par le premier seigneur de la famille des Nguyen, Nguyen Hoang. Sa tour octogonale de 21m de haut fut élevée sous le règne de l’empereur Thieu Tri (1841-1847). Promenade dans cette pagode renommée de par son architecture originale et son rôle dans la vie spirituelle et politique du pays.Reprise du véhicule et court trajet (3km) vers le site le plus visité de la ville (qui, à cette heure, devient moins touristique) : la cité impériale, relativement bien conservée compte tenu des affres de la guerre. La cité fut construite sur l’initiative de Gia Long, fondateur de la dynastie des Nguyen qui décida, en 1802, de déplacer la capitale de Hanoi à Hué. Passage devant différents monuments, témoins silencieux d’une période glorieuse dans l’histoire vietnamienne: Tour du Drapeau, appelée également Cavalier du Roi, érigée en 1807 ; Porte du Midi (Ngo Mon), une impressionnante construction en briques qui figure l’entrée principale de la Cité ; Pont Central sur le lac Thai Dich ; Esplanade des Grandes Salutations où se rassemblaient les mandarins de la Cour à l’occasion des grandes cérémonies ; Palais de l’Harmonie Suprême (Thai Hoa) qui fut le lieu où l’on organisait les grandes cérémonies publiques telles que l’avènement du roi, le choix du prince héritier, l’accueil des ambassadeurs, l’anniversaire du roi ; Temple de culte des rois Nguyen (The Mieu) ; Ruines du Palais d’Audience (Dien Can Chanh), lieu de résidence du roi ; Palais des reines mères (Dien Tho et Truong Sanh) ; Ngu Tien ou Bureau des mandarins de l’Empereur Bao Dai (1913-1997), mort en France et dernier monarque de la dynastie des Nguyen (1926-1945) ; Pavillon de la Paix ou Bibliothèque royale ; Jardin Co Ha qui fut réservé aux princes et princesses ; Temples de culte des rois Nguyen (Trieu Mieu et Thai Mieu).

  • Jour 14 Hué - Prao - village Katu de Lang Aur

    Départ de Hué pour Danang puis bifurcation sur la N14G pour le bourg de Prao où nous déjeunons dans un restaurant local. Transfert de 10min sur la N14 puis 2 kms sur une piste, arrivée au village d’A Rot, point de départ de la marche vers Lang Aur.Lang Aur se situe dans la province de Quang Nam, dans le centre de la Cordillère Annamitique, au sud-est des monts de l’A Taouat (2500m) et du Tal Hi (2300m). Lang Aur est établi au fond d’une vallée reculée et boisée, accessible par 15 kms de chemin pédestre. Le site est dominé au nord et au nord-est par le Mont d’Asse (Mt Queue de Cheval, 1520m) et ses contreforts, à l’est par le Mt Oublo (les Nui Ta Lou – Nui Aroh des cartes), sources des rivières Song Ta Trach, Song Huu Trach, A Vuong et Braum, celle-ci traversant Lang Aur un peu plus en aval.Au départ de la marche, 800m sur une piste en terre et descendante, puis, via un pont suspendu, traversée de la rivière A Vuong.Continuation 1h sur un chemin longeant le cours, via des plantations de cannelliers, d’anciens brûlis et des zones défoliées et bombardées par l’USAF. Le chemin est restauré il y a quelques années par l’armée vietnamienne, il suit un flanc de montagne en longeant la A Vuong. Montée et rentrée dans la forêt. Succession de petites montées et descentes ombragées, traversée d’un ancien village, désormais recouvert d’herbes à éléphant et de bambous ; points de vue sur la rivière en contre-bas, sur les crêtes boisées du sud, sur des vallons escarpés ; traversée d’affluents limpides sur des petits ponts en bois.Descente jusqu’à la rivière et arrêt sur ses berges rocheuses. Déjeuner. Option de baignade. Après une série de montées et descentes dans les bois, traversée d’un autre affluent et arrivée à une clairière verdoyante, site d’un ancien village et peuplé de buffles semi-sauvages. Pendant 1h, montée au-dessus de la rivière Braum, affluent de l’A Vuong, arrivée à l’entrée ouest de la vallée de Lang Aur. Traversée de la rivière Braum et arrivée au village.Installation au grawl, la maison communale katu. Rencontre avec M. Alang Gieng, le chef katu, un homme connaissant bien des histoires. L’implantation du village est relativement récente et la mémoire d’anciens villages originels et d’affiliation est connue. Lang Aur se compose d’une quinzaine de maisonnées, une centaine d’habitant et de deux maisons communales, les gwals. Les habitants gardent leurs vieilles habitudes d’entraide communautaire et sont en lien avec le milieu naturel, essentiellement la terre, la rivière, la forêt et les cieux dominant les lieux. Ils pratiquent parfois la technique du brûlis, le long des pentes de la vallée. Ils rentrent régulièrement dans la forêt, source de bien des richesses. Vers le nord-est, celle-ci, d’abord secondaire se transforme en forêt primaire vers les flancs sud du Mont Asse. Les habitants de Lang Aur gèrent diverses cultures, la pêche et l’élevage de cochons noirs semi-sauvages, ils possèdent des viviers. Ils sont encore en partie animistes et vivent dans la crainte de certains esprits. Quelques arbres sacrés protègent les abords du village.

  • Jour 15 Lang Aur

    Matin, immersion avec les Katu. Avec M. Alang Gieng ou avec son épouse Mme. A Non ou d’autres villageois, participation à diverses activités.Le matin, départ dans les champs et brûlis avec Mr. Alang Gieng. Suivant saison et temps, participation aux travaux de binage, sarclage, débroussaillage, pêche, travaux aux viviers etc. Visite de l’école et rencontre avec les enfants.Après-midi, découverte de la forêt primaire du sud du Mont Asse, niveau technique. Guidé par un villageois, entrée dans la forêt primaire qui domine le village. Découverte des différentes espèces de plantes et explication sur différents méthodes de chasse, jadis moyen de subsistance principal des communautés katu. Les monts Asse et Oublo sont peuplés d’ours malais, de panthères, de variétés de singes et autres spécimens. Durant la Guerre du Vietnam, ces hauteurs sont utilisées comme maquis et hôpital de campagne par l’Armée du Nord Vietnam, ainsi les Katu du secteur participent au conflit, comme commandos, porteurs, poseurs de pièges. Des avions et hélicoptères de l’USAF s’écrasent dans les parages, les engagements sont fréquents, ces monts solitaires étant paradoxalement non loin de Danang, base majeure américaine. Retour au village et reste du temps libre. Option de baignade dans les gours de la rivière Braum.

  • Jour 16 Lang Aur - Prao - Hoi An

    Après le petit-déjeuner, nous rejoignons Prao en marchant sur la même voie qu'à l'aller. Déjeuner à Prao puis transfert à Hoi An via Danang.Arrivée en milieu d’après-midi à Hoi An, ville millénaire et ancien port de commerce des royaumes Cham, à 30km au sud de Danang. Installation à l’hôtel et temps libre.

  • Jour 17 Hoi An: visite de la ville et vélo dans la campagne alentour

    Notre journée de découverte des faces cachées de Hoi An commence par une excursion à vélo dans la campagne alentour. Nous traversons de beaux paysages en allant d'île en île dans le delta de la rivière Thu Bon à la découverte de la vie des agriculteurs. Durant ce parcours d’une douzaine de kilomètres, de nombreux arrêts pour découvrir la vie économique locale: la fabrication des bateaux traditionnels en bois, l’artisanat de la nacre et ses techniques d’incrustation, le tissage des nattes, la fabrication des barques rondes, la maison traditionnelle de la campagne de Hoi An, et peut-être plus selon les activités pratiquées par les habitants locaux ce jour-là.Au village de Tra Nhieu, à la limite sud de l’île, embarquement sur un bateau et traversée de la grande embouchure de la rivière Thu Bon pour rejoindre le village de pêcheurs de Van Lang, situé à la lisière d’une jungle de cocotiers d’eau. Reprise du vélo pour rejoindre le village de Cam Thanh où nous déjeunons chez un habitant avec des spécialités locales dont les crêpes croustillantes et le Nem de Hoi An. Après le déjeuner, retour à l’hôtel en véhicule.Le reste de la journée est consacré à la visite du vieux quartier de cette ville à taille humaine pleine de charme avec les principaux centres d'intérêts :- Phuc Kien : six familles de la dynastie Ming fuyant les Mandchous, vinrent de Chine en bateau au milieu du XVIIe siècle et édifièrent cette maison commune. Dédié au culte des ancêtres, mais surtout à la protectrice des navigateurs, Thien Hau, issue de la province de Fujian, le temple rassemble de belles peintures et la maquette d'un bateau symbolisant le voyage initial à destination du Vietnam.- Le pont japonais : charmant pont en dos d'âne de près de 20 mètres de long, construit en 1593 et indestructible d'après une légende locale...- La maison de Tân Ky : premier site à avoir été classé monument historique en 1985 avec Phuc Kien et le pont japonais. Cette demeure qui date du début XIXe est une des plus belles maisons de Hoi An.Entre 2 heures et 3 heures de vélo.

  • Jour 18 Hoi An - vol pour Saigon - Delta du Mékong - Ben Tre

    Le matin, transfert en direction de l’aéroport de Danang pour le vol en direction de Saigon. Arrivée à l’aéroport et accueil par le guide francophone puis transfert routier vers le district de Giong Trom dans la province de Ben Tre. Ce district, abondamment couvert de jardins à cocotiers et traversé par des multitudes de canaux alimentés par le grand Mékong, offre un paysage particulièrement exotique.Arrivée en fin d'après-midi dans l'auberge familiale installée dans un village perdu à l’ombre des cocotiers, et rencontre avec la famille d’accueil. Excursion possible à vélo aux environs pour s'immerger plus amplement dans la vie locale.Le soir, possibilité d'aider à la préparation du repas : des plats typiques à base de lait de coco.

  • Jour 19 Ben Tre - Saigon

    Le matin, départ d’une escapade à vélo (de 2h à 2h30) vers l'île d'Oc sur une piste bétonnée, bordée d’arbres fruitiers et cocotiers d’eau. Sur le trajet, sous réserve de disponibilité, visite d’un atelier de paniers confectionnés en tiges de cocotier. Interaction avec un artisan sur les différentes techniques de tressage. Puis, reprise des bicyclettes et arrêt au niveau d'un marché local. Déambulation dans cette petite place de commerce où les étals de fruits et légumes se mélangent avec les fruits de mer et poisons fraîchement pêchés. Ensuite, traversée en ferry local d’un bras du Mékong pour atteindre l’île. De là, poursuite à vélo sur des petits chemins parsemés de petites cahutes cachées dans une végétation luxuriante tout en observant le quotidien des habitants du delta du Mékong. Au cours du circuit, arrêt au niveau d’une ferme piscicole, pour en connaitre davantage sur deux espèces de poissons chats : les ca tra (Pangasius hypophthalmus), élevés en étangs et les ca ba tra (Pangasius bocourti), élevée en cages. Ces poissons-chats sont les deux principales espèces de la production piscicole au Vietnam. Visite également : d’une fabrique familiale de production d’agar-agar à base de lait de coco ; d'un atelier de tressage des feuilles de cocotiers servant à couvrir les toitures des maisons ; et selon les disponibilités, option d'arrêt chez le seul apiculteur de l'île réalisant son miel revendu à travers toute la région. Arrivée à l’embarcadère sud et nouveau transfert en bateau local de la rivière Ham Luong. Retour à notre auberge pour le déjeuner.L’après-midi, transfert de retour à Saigon. A l'arrivée, installation à l’hôtel et temps libre.

  • Jour 20 Saigon - vol de retour

    En fonction du vol de départ, visite possible de la ville avant le transfert à l’aéroport.

  • Jour 21 Arrivée à destination

    Fin du voyage.

Ce voyage m'intéresse

Nom de famille obligatoire
Prénom obligatoire
Préciser votre email.
Préciser un numéro de téléphone.
OK :)

Combien font 3 + trois ?

L'agence de voyage pour ce circuit au Vietnam

Ce séjour au Vietnam est proposé par Terres d'aventure.