Voyage Pyrénéees
Grande traversée des Pyrénées, l'intégrale

Grande Traversée des Pyrénées - Trek France

L'aventure (Pyrénéees)

Les Pyrénées du premier pic à l'ouest (pic d'Anie) au dernier à l'est (Pic du Canigou). Cette grande traversée transfrontalière et transculturelle aborde l'ensemble des paysages qui caractérisent les Pyrénées. Les montagnes pastorales du Béarn, les sites mythiques des Hautes-Pyrénées du cirque de Gavarnie au lac de Néouvielle, les incontournables du versant espagnol avec le canyon d'Ordesa, le massif des Encantats et de l'Aneto, les vallées sauvages d'Ariège et enfin l'ambiance méditerranéenne du Canigou. Chaque jour sera l'occasion de serpenter entre les lacs, remonter les torrents, sauter de rocher en rocher dans les pierriers d'altitude, d'admirer des cirques magnifiques et de plonger dans les profondeurs des impressionnants canyons. Un émerveillement quotidien pour cette traversée mémorable, où le temps des échanges et de la contemplation reprend sa place. lire la suite

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

4 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Une véritable traversée franco-espagnole d'ouest en est
  2. La découverte des plus beaux sites des Pyrénées
  3. Plusieurs ascensions de sommets proches des 3000m
  4. Une logistique optimale permettant de randonner le sac léger

Le programme de la rando

  • Jour 1 Pic d’Anie – cirque de Lescun

    Accueil à la gare de Pau et transfert immédiat à Arette la Pierre Saint-Martin. Départ à pied à travers les estives herbeuses de ce massif calcaire et découverte des lapiaz du pic d’Anie : labyrinthe de crevasses et de petits canyons formé par l’action de l’eau. Ascension possible du pic d’Anie (2504m), sommet emblématique des Pyrénées (en option). Descente vers le cirque de Lescun en traversant tous les étages de la végétation montagnarde depuis les estives rocheuses jusqu’aux bois de feuillus (chênes, frênes, érables…). Arrivée sur le petit village montagnard de Lescun avec ses terrasses agricoles qui s’étendent à ses pieds. Point de vue panoramique splendide.

  • Jour 2 Pic de Burcq – estives de Lescun

    Court transfert avant de monter à travers une belle forêt montagnarde peu à peu remplacée par les estives, dominées par les pics calcaires d’Arista (2168m) et de Burcq (2118m). Après le franchissement d’un ancien col de contrebande, ascension du pic de Burcq le long de la crête franco-espagnole. Poursuite en suivant la crête qui offre un magnifique point de vue sur la chaîne de la Sierra de Bernera et le Castillo d’Acher. Ce massif a une particularité : ses roches sont bicolores et ses pelouses vertes. Joli parcours sur les estives avant d’arriver sur le refuge d’Arlet au bord du lac du même nom.

  • Jour 3 Aguas Tuertas – Sierra de Bernera

    Après un beau panorama depuis la crête, descente sur le versant espagnol en cheminant dans les estives parsemées de blocs calcaires. On rejoint alors une belle portion du GR11, l’équivalent du GR10 mais sur le versant espagnol. Découverte des eaux tortueuses du ruisseau du Rio Aragon Subordau puis du lac Ibon d’Estanes qui apparaît soudain après un étonnant parcours dans un dédale de gorges calcaires. Vous continuez sur un sentier mi-forestier mi-estive pour arriver sur le petit village de sports d’hiver de Candanchu.

  • Jour 4 Parc national des Pyrénées – massif du pic du Midi d’Ossau

    Court transfert puis montée tranquille sur les estives et passage de la frontière. Ascension facultative du pic des Moines (2349m) pour un point de vue à 360° sur cette extrémité est des Pyrénées: cirque de Lescun et pic du Midi d’Ossau. Petite descente entre les lacs et arrivée sur le refuge d’Ayous, en bordure de lac : point de vue panoramique emblématique sur le pic du Midi d’Ossau. La descente continue en empruntant le GR10 pour rejoindre le lac de Bious Artigues entouré de ses vertes forêts de sapins.

  • Jour 5 Parc national des Pyrénées – massif du Balaitous

    Court transfert puis c’est la montée avec le petit train d’Artouste, le train le plus haut d’Europe. Dans un décor de haute montagne, le sentier grimpe en lacets pour atteindre le refuge d’Arremoulit au bord du lac du même nom, surmonté du pic d’Ariel (2824m) et du pic Palas (2974m), deux sommets aux aiguilles schisteuses qui brillent au soleil. Après un petit col très montagnard, ascension sportive mais facultative du pic Palas. Le point de vue sur le pic du Balaitous est unique. Descente dans les pierriers pour rejoindre les lacs d’Arriel qui nichent dans ce décor. Poursuite par un joli sentier en balcon qui surplombe le Rio de Aguas Limpias (ruisseau des eaux claires). Arrivée sur le refuge de Respumoso au bord du lac du même nom et au pied du Balaitous (3146m).

  • Jour 6 Parc national des Pyrénées – vallée du Marcadau

    Le sentier serpente entre estives et laquets et mène à un petit col rocailleux aux portes du Parc national des Pyrénées. Ascension facultative de la Grande Fache (3005m) pour un point de vue spectaculaire sur les vallées lacustres qui l’entourent : vallée de Panticosa, de Piedrafita, et du Marcadau. Descente dans l'une des plus belles du parc, la vallée du Marcadau. Petite pause au refuge Wallon, à l’intersection de plusieurs vallons de haute montagne. Puis le sentier se poursuit le long du torrent, entre pins à crochets et sapins, pour arriver au célèbre pont d’Espagne.

  • Jour 7 Parc national des Pyrénées – vallée de Gaube – massif du Vignemale

    Les isards viennent souvent boire près du gîte, sur les bords du torrent, les matinaux pourront sans doute les observer avant le petit déjeuner. Montée par le téléphérique jusqu’au lac de Gaube d’où l’on peut admirer la perspective avec le lac, la vallée, le glacier du Vignemale et, dominant tout cela, le pic du Vignemale (3298m). Le sentier remonte la vallée lentement et tranquillement face au majestueux Vignemale. Puis il s’élève sur les premières pentes, et bientôt les estives laissent la place à la rocaille et à quelques pierriers. Passage de la Hourquette d’Ossoue, un col à 2700m. Descente vers le refuge de Bayssellance, au pied du Petit Vignemale (3032m) puis à l’aplomb du glacier d’Ossoue dans un paysage rocailleux. Passage à proximité des grottes de Russell autrefois accessibles directement depuis le glacier. Ce massif du Vignemale a une histoire bien singulière. Descente jusqu’aux estives de la vallée d’Ossoue et au gave d’Ossoue qui débouche sur Gavarnie.

  • Jour 8 Parc national des Pyrénées – cirque de Gavarnie

    Depuis le petit village de Gavarnie, départ pour le plateau de Bellevue. Le panorama sur la Grande Cascade, le cirque de Gavarnie et sa couronne de sommets à plus de 3000m est spectaculaire. Nous poursuivons par un sentier méconnu et peu fréquenté afin de gagner le cœur du cirque de Gavarnie classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Moment solennel au cœur du cirque, face à la Grande Cascade et à cette muraille gigantesque qui nous entoure. Nous poursuivons notre randonnée en boucle par un sentier entre bosquets et falaises jusqu’à parvenir aux estives d’Espuguettes et regagner le village de Gavarnie. Dîner et nuit au gîte.

  • Jour 9 Parc national des Pyrénées et du Mt Perdu – Brêche de Roland – Vire des Fleurs – canyon d’Ordesa

    Court transfert au col des Tentes. Puis, par un sentier en balcon longeant la muraille du Taillon (3006m), nous rejoignons les gradins des Sarradets. Montée jusqu'à la célèbre Brèche de Roland et découverte de sa légende. Descente sur le versant espagnol pour rejoindre la Vire des Fleurs : un sentier taillé naturellement en bordure de falaise et en surplomb du spectaculaire canyon d’Ordesa. Long de 11 km pour une profondeur moyenne de 900m, ce canyon est le plus grand d’Europe. Journée de grande randonnée, entre haute altitude et panoramas exceptionnels au canyon d’Ordesa. Poursuite jusqu’au refuge de Goriz. Accueil et installation dans ce refuge au pied du mont Perdu (3355m).

  • Jour 10 Parc national du Mt Perdu – canyon d’Anisclo – vallée de Pineta

    Entre isards et marmottes, le sentier serpente dans les estives en surplomb du canyon d’Ordesa et du cirque de Soaso. Passage d’un petit col puis nous parvenons au canyon d’Anisclo au-dessus du site de Fuen Blanca (fontaine-source blanche). Cette cascade s’écoule à travers les estives vertes et s’enfonce dans cette entaille étroite et profonde qu’est le canyon d’Anisclo. Le regard tourné vers le sud, le canyon se découpe en perspective dans toute la majesté de ses gradins vert sombre aux falaises orangées. Passage du Collado de Anisclo et descente dans la verte vallée de Pineta par un "sentier des chasseurs". Plus bas, nous retrouvons les forêts de sapins, puis de feuillus. Après la traversée du torrent, accueil et installation au refuge de Pineta.

  • Jour 11 Parc naturel des Posets et Maladeta – massif des Posets

    Transfert en vallée de Biados en remontant celle de Gistain et en continuant la route par-delà le village de San Juan de Plan. Départ à pied en quittant les prairies de transhumance des granges de Biados. Le sentier s’élève ensuite rapidement sur le massif des Posets en remontant le long du torrent. Verdure et rochers égayent le paysage qui s’ouvre de plus en plus sur le Bachimala ou pic Schrader (3174m). A l’arrivée sur le lac d’Es Millas, l’ambiance grande montagne est garantie. Poursuite jusqu’au col rocheux d’Eriste et ascension facultative de la Tuca (pic) de la Forqueta (3010m). Au sommet, vue imprenable sur la face sud du pic des Posets (3369m). Descente dans la rocaille vers le lac de Llardaneta, puis les estives reprennent le dessus. Nous continuons la descente dans la forêt montagnarde de sapins et de hêtres. Court transfert pour le village de Benasque (le "Chamonix pyrénéen").

  • Jour 12 Parc naturel des Posets et Maladeta – massif de la Maladeta et Aneto

    Court transfert en navette publique jusqu’au Pllan d’Estans, point de départ pour l’ascension du pic d’Aneto (3407m), le plus haut sommet des Pyrénées. Arrivée au Pllan des Aigualluts et au célèbre Trou du Toro, déclaré source de la Garonne. Le sentier se fait plus raide et le paysage plus austère. Vous êtes en haute montagne. Le panorama s’ouvre et l’on admirera en surplomb toute la crête frontalière qui longe la haute vallée de Benasque. Passage du Coret (petit col) de Molières d’où l’on peut faire l’ascension facultative du pic éponyme (3010m). Du sommet, point de vue unique sur le pic d’Aneto (3407m) et son glacier de la Maladeta. Descente du vallon de Molières en suivant un chapelet de petits laquets avant de rejoindre quelques belles estives, puis très vite, les prairies de transhumance et enfin le refuge au milieu d’une belle forêt de sapins.

  • Jour 13 Massif des Encantats – versant est : Port de Rius et Restanca

    Montée lente et agréable sur un sentier qui serpente dans une forêt éparse de hêtres puis de sapins et de pins avant d’arriver sur les pentes herbeuses du Port du Rius. Phénomène unique en son genre : découverte d’un immense lac naturel situé au col même. Le massif des Encantats est reconnaissable entre tous : c’est le massif lacustre le plus important d’Europe par sa superficie. D’étranges rochers parsèment ces estives occupées, selon les périodes, par des chevaux, des vaches ou des moutons. Passage d’un petit col, et descente sur le lac de Mar ("le lac de la mer"). Son nom est dû aux criques de sable blanc qui entourent ce lac aux eaux bleues limpides. En son milieu, une île inhabitée attire les baigneurs intrépides. Poursuite de la descente parmi les rhododendrons et arrivée sur le lac de Restanca, entouré de quelques bosquets de pins à crochets, les eaux se font alors plus vertes et plus sombres.

  • Jour 14 Massif des Encantats – vallon de Travessani et cirque de Colomers

    Nous quittons le refuge par un autre sentier, lui aussi bordé de rhododendrons. Traversée des estives et passage d’un col frontière entre le Val d’Aran et la Catalogne. Les paysages sont bucoliques : lacs, estives, fleurs, sommets granitiques en surplomb, et une vue panoramique qui s’étend loin sur la vallée de Boi. Passage d’un autre col frontière, c’est le retour dans le pays aranais. Descente dans le cirque de Colomers, appelé aussi cirque aux 1000 lacs. Parmi les plus célèbres, il y a le lac de Colomers bien sûr, mais aussi l’Estanh Mort, le lac Obago, le lac Long, le lac de Cloto de Baish avec son île et ses roseaux. Puis c’est la descente en vallée par un sentier entre pins à crochets et rhododendrons, entre estives et laquets plus petits. Arrivée sur le site des Bahns de Tredos, magnifique prairie d’altitude plantée de quelques bosquets de pins à crochets et parsemée de quelques granges aujourd’hui transformées en petites habitations. Court transfert à Salardu, petite bourgade du Val d’Aran.

  • Jour 15 Vallée de Montgarri (1650m)

    Petite matinée de repos avant le transfert au départ de la vallée de Montgarri. Découverte de ces estives de transhumance jusqu'à atteindre le refuge de Montgarri situé dans l’ancien presbytère du village du même nom. Montgarri était jusqu’au milieu du XXe siècle le plus haut village d’Espagne, à 1650 m d’altitude. Après trois décennies d’abandon, il remonte lentement ses ruines et laisse voir au randonneur de passage son histoire et son église où tinte encore la cloche à chaque nouvel an.

  • Jour 16 Barlonguère (2400m) - refuge des Estagnous (2246m)

    Par un beau sentier qui serpente entre les buissons de bruyère, de genêts et de pins, une petite série de lacets permet de rejoindre la crête frontalière. Magnifique panorama sur le massif de Marimanha qui culmine à 2750m, ainsi que sur la vallée de Montgarri. Passage au Port de Barlonguère puis descente sur le versant français en direction des lacs Long et Redon. Arrivée ensuite au refuge des Estagnous, au pied du Mont Valier, dans une ambiance de haute montagne.

  • Jour 17 Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises - Le Couseran

    Tôt le matin, ascension facultative du Mont Valier (2838 m), sommet emblématique des Pyrénées Ariegeoises. Depuis le sommet, joli point de vue sur le Couserans, la région la plus isolée des Pyrénées (pour le sommet, prévoir 2 heures de marche et + et - 600 m de dénivelés). On l'appelle la Vallée des ours des Pyrénées. Cette vallée, est peu à peu sortie de son isolement à partir des années 1970, il y à peine 50 ans. Traversée ensuite des estives de la montagne de Haute Serre, au-dessus du village de Bethmale connu pour sa légende maure et son fromage. Nombreux lacs, prairies verdoyantes et rhododendrons agrémenteront cette journée. Poursuite par le GR10 à travers les forêts de jeunes bouleaux, les framboisiers et myrtilliers. Arrivée au col de la Core (1395m) puis transfert au gîte.

  • Jour 18 Parc naturel régional des pyrénées ariégeoises – Cirque de Cagateille – refuge de Certascan (2240m)

    Court transfert au pied du cirque de Cagateille au fin fond de la vallée d’Ustou, lieu de prédilection des ours. Le sentier monte tranquillement sous les grandes forêts de hêtres et de sapins jusqu’à arriver au cœur du cirque. Les impressions d’immensité sont fortes. Continuation pour passer le ressaut vertical du cirque et prendre pied aux abords du lac de la Hilette, entre rochers et estives verdoyantes. Par la suite, le sentier se dirige à travers quelques lapiazs jusqu’à la crête frontalière et c’est la descente sur différents petits lacs avant de rejoindre le refuge de Certascan sur les rives du lac du même nom.

  • Jour 19 Massif du Certascan et Couseran - Refuge du Pinet (2240m)

    Parmi une succession de lacs, arrivée au col frontière du Port de l'Artigua (2477 m) et descente ensuite versant français par le sentier en balcon qui domine la vallée et arrivée au refuge du Pinet (2240 m)

  • Jour 20 Sommet du Montcalm (3077m) - Pique d’Estats (3143m) - refuge Vall Ferrera(2324m)

    Départ du refuge en direction du sommet du Montcalm. Arrivée au lac d’Estats puis continuation le long des pentes maintenant rocailleuses jusqu’au sommet. Le Montcalm fait partie des trois derniers sommets de 3000m lorsqu’on vient de l’ouest ; direction ensuite le sommet de la Pique d’Estats (3143 m) que l’on atteint rapidement. Le panorama depuis la Pique d’Estats est magnifique : une grande partie des Pyrénées centrales s’étendant à l’ouest, tandis qu’à l’est les pentes tendent à devenir plus débonnaires, s’infléchissant vers la Méditerranée. Descente ensuite dans le cirque d’Estats, en versant espagnol, par le Port de Sullo. Après avoir longé les lacs d’Estats et de Sullo dans leur écrin de verdure, continuation de la descente dans la vallée du Vall Ferrera. Arrivée au refuge du même nom au milieu des bois de sapins.

  • Jour 21 Vall Ferrera - Andorre

    Remontée du Vall Ferrera par le GR11 entre rhododendrons et pins éparses ; plus haut, arrivée sur les berges des lacs de Baiau… passage d’un col frontière à 2823m puis descente en territoire andorran. Petite principauté indépendante, l’Andorre est le plus petit Etat du monde reconnu par les Nations Unis. Ascension facultative du pic de Comapedrosa (2939m) pour avoir une vue à 360° sur la chaîne et admirer toute la vallée de Comapedrosa classée parc naturel. Descente par le vallon de Pedrosa le long de ses petits laquets et arrivée au refuge du même nom. Poursuite de la descente sous les sapins jusqu’au bas de la vallée. Court transfert dans un petit village au cœur de l’Andorre. Ascension de la Comapedrosa (2939m), facultatif. Dénivelé +/-115m

  • Jour 22 Andorre - Vall d'Incles - Merens les Vals

    Transfert au Vall d'Incles. Remontée le long du torrent afin de rejoindre les Estanys (lacs) Juclar. Petite pause au refuge avant de poursuivre le long des lacs qui mènent au col d'Alba (2539 m) et en territoire français. Ascension facultative du Pic Rulhe (2791 m, 1h30 et + et - 300m de dénivelé) puis descente le long du torrent qui mène à Merens les Vals. Installation au gîte.

  • Jour 23 Réserve nationale de faune d'Orlu - refuge des Bessines

    Court transfert au fond du vallon d'Orlu et départ à travers les belles forêts de feuillus qui parsèment le fond de ce vallon (érables, châtaigniers, noisetiers etc). La réserve d'Orlu vous permettra sans doute d'apercevoir certains animaux typiques des montagnes : isards, mouflons, marmotte et bien d'autres encore. Arrivée sur le refuge d'En Beys au bord du lac du même nom. Superbe panorama de toute la crête qui sépare l'Ariège des Pyrénées orientales : une série de sommets entre 2500 et 2700m. Continuation à travers un paysage mi-estives, mi-pierriers dominé par quelques sommets, puis par un chemin longeant quelques laquets avant de passer à 2475m, en surplomb du col de la Portella d'Orlu. Très beau panoramique sur le lac de Lanos dominé par le pic de Carlit (2921m). Puis courte descente pour gagner le refuge, au pied du cirque de Pedros.

  • Jour 24 Parc naturel des Pyrénées catalanes - massif du Carlit et des Bouillouses

    Par un sentier qui serpente au pied du pic Pedros (2842m), montée tranquille parmi les fleurs qui parsèment ce cirque d'où s'écoulent de nombreuses sources. Passage de deux petits cols par la HRP (Haute Route Pyrénéenne). A travers de belles estives le joli sentier prend doucement de la hauteur. Les 300 derniers mètres sont les plus raides mais le panorama au sommet est absolument magique. Vue panoramique à 360° sur les sommets ariégeois, les lacs, estives et forêts. Descente par les laquets supérieurs du lac des Bouillouses. Accueil et installation au refuge.

  • Jour 25 Parc naturel des Pyrénées catalanes - réserve naturelle de Nyer - Refuge de la Carança

    Vous emprunterez le petit train jaune des Pyrénées catalanes pour descendre une partie de la vallée de Têt. Ce train représente un élément phare du patrimoine régional depuis plus de 100 ans, offrant un véritable film panoramique à mi-hauteur des pentes de la vallée. Descente à Thuès-Carança pour entamer un sentier remontant les gorges de la Carança, empruntant des ponts de singes, des passerelles, des vires "vertigineuses", traversant le torrent et surplombant de belles falaises. Arrivée au refuge, un des plus charmants et singuliers des Pyrénées.Transfert en train : 35mn

  • Jour 26 Parc naturel des Pyrénées catalanes - réserve naturelle de Mantet et de Py

    Découverte de la réserve naturelle de Mantet caractérisée par sa forêt de pins à crochets à plus de 2202m et la présence de nombreux isards. Passage d'un col à 2294m en empruntant le GR10 puis un sentier en balcon qui ouvre une perspective du vallon de Mantet. Superbe panorama. Le sentier remonte en suivant les cascatelles du torrent. Poursuite par un grandiose cheminement en crête offrant un panorama sur la réserve de Mantet d'un côté, et la réserve naturelle de Py de l'autre, caractérisée par un type maquis méditerranéen qui contraste fortement avec la réserve de Mantet. Arrivée au village et installation au gîte.

  • Jour 27 Parc naturel des Pyrénées catalanes - pic du Canigou (2784m) - refuge des Cortalets

    Court transfert au-dessus des gorges de Cady et départ pour l'ascension du pic du Canigou. Le GR10 démarre à travers une forêt de feuillus. Courte pause au refuge de Mariailles qui surplombe les derniers virages des gorges de Cady. Continuation par un sentier qui monte sur les premiers flancs du pic du Canigou. Après la traversée de la rivière de Cady, la montée permet d'atteindre la dernière pente sommitale. Un très court passage un peu aérien et c'est l'arrivée au sommet. Un panorama grandiose s'offre à vos yeux, avec la Méditerranée à l'horizon et une série de pics et de sommets. Descente facile et rapide par la crête nord. Arrivée au refuge.

  • Jour 28 Descente sur Prades

    Journée de descente. Très joli sentier en crête avec de belles vues sur la vallée du Conflent à l'ouest et sur les montagnes qui se meurent peu à peu jusqu'à la mer, vers l'est. Le sentier serpente dans une végétation typiquement méditerranéenne, en bordant les profondes ravines des flancs du massif du Canigou. Arrivée au petit village de Taurinya puis à l'abbaye Saint-Michel de Cuxa. Visite facultative et continuation jusqu'à Prades. Accueil et installation à l'hôtel.

  • Jour 29 Perpignan - fin du séjour

    Après le petit-déjeuner, transfert en navette publique jusqu'à la gare SNCF de Perpignan. Arrivée dans la matinée.

Plus d'informations sur ce circuit

Ce circuit est proposé par l'agence de voyage Terres d'aventure. Pour connaitre les prix, faire une réservation ou poser une question, rendez-vous direction sur le site internet de l'agence de voyage :

Terres d'aventure

Plus d'informations (programme détaillé, photos et tarifs)

L'agence de voyage pour ce circuit en France

Ce séjour en France est proposé par Terres d'aventure.

En savoir plus (programme détaillé et dates de départ)