Voyage France
Mercantour & haute tinée

Cet itinéraire destiné aux sportifs emprunte les premières étapes de la Grande Traversée du Mercantour, sur sa partie ouest.

L'aventure (Alpes du Nord)

Depuis la haute vallée du Var jusqu'à la Haute-Tinée, les sentiers longent les hauts sommets du Mercantour. Le randonneur côtoie des plateaux calcaires dénudés, de vastes pâturages ou des lacs étincelants dans lesquels se reflètent les masses imposantes du Ténibre ou autres sommets frôlant les 3000 m d'altitude. Un itinéraire sauvage offrant des panoramas magnifiques, une randonnée qui s'adresse à des sportifs expérimentés.

3 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. La vallée du Var et la route de la Bonette.
  2. Les lacs de montagne très présents dans cette partie du Mercantour.
  3. Des paysages alpins et l’ambiance “haute montagne”.

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

Image Mercantour & haute tinée

Le programme de la rando

  • Jour 1 Saint-Dalmas-le-Selvage (1900 m)

    Accueil au gîte à Saint-Dalmas-le-Selvage (1900 m), dans la haute vallée de la Tinée. Ce village de montagne est la porte d'entrée du Mercantour pour rejoindre la vallée d'Entraunes, source du Var. Diner et nuit. 


    Hébergement : gîte. Repas inclus : soir. Repas libres : matin, midi.

  • Jour 2 Saint-Dalmas-le-Selvage - Estenc (1780 m)

    Liaison historique entre Saint-Dalmas-le-Selvage et le Val d’Entraunes, le col de Gialorgues représentait un passage habituel pour les bergers transhumants et les voyageurs, se déplaçant soit du côté Haut-Var, soit du côté Haute Tinée. Vous portez un sac de montagne allégé pour la nuit en refuge, les bagages ne sont pas acheminés ce soir-là.


    Dénivelée positive : 1120 m. Dénivelée négative : 810 m. 6 h à 6 h 30 de marche. Hébergement : refuge. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 3 Estenc - Bousieyas (1960 m)

    Le vallon de Sanguinière recèle une flore exceptionnelle qui entoure de curieux blocs de grès d’Annot à la couleur brun rosé, d’où l’étymologie du terme “Sanguinière”. Le franchissement du col de la Braïssa, puis celui de Cime Plate offre des paysages panoramiques magnifiques. Descente jusqu’au col de la Moutière qui ferme le superbe vallon de Sestrière. L’itinéraire se poursuit en direction de Bousieyas, au départ de la route de la Bonette, plus haut col routier d’Europe. Nuit au gîte du hameau où vous retrouvez vos bagages.


    Dénivelée positive : 990 m. Dénivelée négative : 1310 m. 6 h à 6 h30 de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 4 Bousiéyas – refuge de Vens (2380 m)

    Deux itinéraires au choix pour rejoindre les 7 lacs de Vens, soit par l'étrange vallon de Salso Moréno, les lacs Morgon et l'Arche de Tortisse, soit par le sentier plus alpestre du Pra. Vous porterez un sac de montagne allégé pour les deux prochaines nuits en refuge.


    Dénivelée positive : 800 à 1080 m. Dénivelée négative : 200 à 500 m. 4 h 30 à 5 h 30 de marche. Hébergement : refuge. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 5 Refuge de Vens – Refuge de Rabuons (2523 m)

    A l’aplomb de sommets avoisinants les 3000 mètres, le chemin de l’Energie, creusé au siècle dernier dans le rocher vous conduira jusqu’au refuge de Rabuons. Peu de dénivelé mais une ribambelle de lacs et de beaux panoramas le long de ce drôle d’ouvrage.


    Dénivelée positive : 430 m. Dénivelée négative : 280 m. 5 h à 5 h 30 de marche. Hébergement : refuge. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 6 Refuge du Rabuons – Le Ténibre (3031 m) – Saint-Etienne-de-Tinée (1140 m)

    Ascension facultative du Ténibre (3031 m) par un sentier qui demande une bonne expérience alpine. La descente vers la vallée de la Tinée est un long cheminement dans la forêt. Les changements d’altitude rimerent avec les étages de végétation et votre randonnée se termine au cœur des châtaigniers. Nuit en gîte où vous retrouvez vos bagages.


    Dénivelée positive : 550 m. Dénivelée négative : 1900 m. 7 h 30 de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 7 Saint-Etienne-de-Tinée - Saint-Dalmas-Le-Selvage (1900)

    Depuis Saint-Etienne-de-Tinée, vous rejoignez le hameau de Saint-Dalmas-de-Selvage. En route, depuis le col d’Anelle (1739 m), vous bénéficiez d’une vue magnifique sur le Mont Mounier (2872 m) et la barre de sommets du Mercantour. Fin du séjour après la randonnée.  


    Dénivelée positive : 850 m. Dénivelée négative : 650 m. 4 h 30 à 5 h de marche. Repas inclus : matin. Repas libres : midi, soir.

Plus d'informations sur ce circuit

Ce circuit est proposé par l'agence de voyage Allibert Trekking. Pour connaitre les prix, faire une réservation ou poser une question, rendez-vous direction sur le site internet de l'agence de voyage :

Allibert Trekking

Plus d'informations (programme détaillé, photos et tarifs)

L'agence de voyage pour ce circuit en France

Ce séjour en France est proposé par Allibert Trekking.

En savoir plus (programme détaillé et dates de départ)