Voyage France
Le raid des isards

Plutôt Pyrénées ?

Un itinéraire sportif et soutenu dans l’une des plus belles traversées qui soient, au cœur de territoires encore vierges, un défi inoubliable.

L'aventure (Pyrénéees)

La traversée des Pyrénées par des sentiers d'altitude, pour un défi sportif d'envergure. Peut-être la plus belle, certainement la plus symbolique, mais avant tout la plus majestueuse. Une semaine itinérante pour rallier le toit de la Catalogne et ses “3000” (Estats, Montcalm et Sotllo), puis le toit de l'Andorre et ses inoubliables balcons, les vallées constellées de lacs du Madriu et du Campcardos, avant d'aborder le triptyque oriental Carlit-Puigmal-Canigou !

4 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. L’ascension des sommets les plus mythiques, culminant à 3 000 mètres.
  2. Une altitude de progression dépassant chaque jour 2 000 mètres.
  3. Une formule “clé en main” avec des transferts optimisés.
  4. La plus belle traversée pyrénéenne en altitude.

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

Le programme de la rando

  • Jour 1 Villefranche-de-Conflent - Vicdessos - refuge du Pinet

    Accueil à la gare de Villefranche-de-Conflent à 8 h 30. Transfert jusqu’au Vicdessos (environ 2 h 30). Montée progressive en balcon dans un vallon oublié pour une mise en jambes progressive pour se hisser jusqu'au lac de Pinet. Nuit au refuge de Pinet.


    Dénivelée positive : 1200 m. Dénivelée négative : 200 m. 4 à 5 h de marche. Hébergement : refuge. Repas inclus : midi, soir. Repas libre : matin. Transfert : 2 h 30.

  • Jour 2 Montcalm - pic d'Estats - pic de Sotllo

    L’ascension incontournable des trois “3000” les plus orientaux des Pyrénées : montée vers le Montcalm (3077 m), passage par le toit de la Catalogne, la pica d’Estats (3143 m), puis au pic de Sotllo (3072 m), descente au milieu des lacs éponymes. Nuit au refuge de Vall Ferrera.


    Dénivelée positive : 1300 m. Dénivelée négative : 1600 m. 6 h de marche. Hébergement : refuge. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 3 Vallon de Boet - cirque de Baiau - Coma Pedrosa

    Douce remontée du bucolique vallon de Boet aux nombreuses mouillères où abonde la “scandinave” linaigrette et tant d’autres fleurs typiques de ces latitudes. Traversée du cirque et passage près des lacs de Baiau, pour croiser sa spectaculaire brèche ; le pied entre trois pays... Ascension du toit de l’Andorre, le pic Alt de la Coma Pedrosa (2942 m). Descente en vallée et nuit en Andorre.


    Dénivelée positive : 1100 m. Dénivelée négative : 1300 m. 7 h de marche. Hébergement : hôtel. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 4 Vallée du Madriu - vallée de Carol

    Remontée de la vallée du Madriu, la plus longue et sauvage d'Andorre au bâti pastoral séculaire. Innombrables, de toutes les couleurs et de toutes les formes, les lacs succèdent à la forêt. Le col de la Porteille Blanche d'Andorre annonce la descente vers la vallée du Carol. Nuit dans la vallée du Carol.


    Dénivelée positive : 1700 m. Dénivelée négative : 1500 m. 9 h de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 5 Altiplano cerdan - ascension de pic Carlit

    Ambiance très changeante, avec l’épaisse pinède d’altitude au velours vert sombre permanent qui contraste avec les immensités semi-désertiques du haut plateau cerdan, pour atteindre le “seigneur” local, gardien de mouflons et de lacs : le pic Carlit (2921 m). Vues inouïes sur les étangs supérieurs du Carlit. Descente par ces mêmes étangs. Nuit au lac des Bouillouses.


    Dénivelée positive : 1500 m. Dénivelée négative : 1000 m. 7 h de marche. Hébergement : refuge. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 6 Ascension du Puigmal - crêtes en balcon au-dessus des vallées de Sègre, Eyne, Nuria

    Petit transfert (environ 40 min). Montée progressive au Puigmal (2910 m) pour prendre pied sur la puissante montagne hercynienne. L’itinéraire emprunté découvre une multitude de pics, tous au-dessus de 2 800 mètres, au fil d’une crête toujours en hauteur, mais facile à cheminer. Les vallées adjacentes se succèdent, Sègre, Eyne et sa réserve naturelle, Riberole, Carença et ses lacs, Nuria et son sanctuaire. Les isards succèdent aux mouflons. Nuit au refuge de Ull de Ter.


    Dénivelée positive : 1500 m. Dénivelée négative : 1200 m. 7 h de marche. Hébergement : refuge. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 40 min.

  • Jour 7 Réserve naturelle du Py - ascension du Canigou

    Une extraordinaire traversée, soit au milieu de vastes et hauts plateaux hercyniens, soit sur le fil d’une crête facile, le long des aiguilles des Esquerdes de Rotja (un pied dans la réserve naturelle de Py, l’autre dans celle de Prats-de-Mollo). Après la montée au pic de Sept Hommes, un petit parcours en crête puis une courte descente vous mènent aux abords du pic symbole : le pic du Canigou (2784 m), dont vous effectuez l’ascension, avec vue sur la mer ! Nuit au refuge de Cortalets.


    Dénivelée positive : 1200 m. Dénivelée négative : 1200 m. 9 h de marche. Hébergement : refuge. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 8 Contreforts du Canigou - Villefranche-de-Conflent

    Une descente tout en douceur par les pessières rafraîchissantes du Canigou nous ramène dans le piémont villageois du Conflent pour terminer cet inoubliable raid transpyrénéen. Petit transfert à la gare de Villefranche-de-Conflent et séparation vers 13 h.


    Dénivelée positive : 50 m. Dénivelée négative : 1600 m. 4 h de marche. Repas inclus : matin. Repas libres : midi, soir.

Plus d'informations sur ce circuit

Ce circuit est proposé par l'agence de voyage Allibert Trekking. Pour connaitre les prix, faire une réservation ou poser une question, rendez-vous direction sur le site internet de l'agence de voyage :

Allibert Trekking

Plus d'informations (programme détaillé, photos et tarifs)

L'agence de voyage pour ce circuit en France

Ce séjour en France est proposé par Allibert Trekking.

En savoir plus (programme détaillé et dates de départ)