Voyage France
L'intégrale du gr20 en liberté

Pour randonneurs aguerris, l’intégrale du mythique sentier corse en deux semaines, du sud vers le nord.

L'aventure (Corse)

L'intégrale du GR 20, en 14 jours, s'adresse aux randonneurs autonomes et aguerris. De Bavella à Bonifatu, c'est en suivant les balisages rouge et blanc que la magie opère et que la montagne corse livre ses joyaux. Des hauteurs hostiles et sauvages aux plateaux débonnaires peuplés par les bergers et leurs troupeaux, le GR 20 guide les pas du marcheur de découvertes en rencontres. De Vizzavona à Bonifatu, la partie nord de ce sentier désormais mythique franchit les cols les plus élevés, longe de nombreux lacs glaciaires, court au pied des montagnes dressées en d'infranchissables barrières, qu'il a fallu équiper de chaînes et d'échelles pour en permettre le passage.

3 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Le choix avec ou sans transfert des bagages.
  2. L’enchaînement des plus belles étapes du très célèbre sentier corse.
  3. Une assistance logistique tout au long du parcours.

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

Le programme de la rando

  • Jour 1 D'Ajaccio à Bavella

    Au départ d’Ajaccio, accueil à la gare routière, avec briefing et transfert en bus (14 h) jusqu’au col de Bavella en traversant les villages authentiques de l’Alta Rocca. Installation dans votre hébergement au col de Bavella avant le dîner. Suggestion de randonnée (3 h 30 de marche) si vous arrivez plus tôt au col de Bavella, en aller retour au pittoresque refuge de Paliri. En cas de surfréquentation du gîte à Bavella, il est possible que la nuit soit prévue en yourte au village de Zonza, juste avant le col. Dans ce cas, un petit transfert jusqu’au col de Bavella sera effectué le J 2 au matin.  A noter : si vous souhaitez que nous acheminions vos bagages aux différentes étapes, les départs sont prévus le dimanche. Si vous choisissez de porter vos affaires personnelles pendant tout le voyage, il est tout à fait possible de partir un autre jour que le dimanche, nous consulter pour un devis.  


    Distance : 7 km - Dénivelée positive : 700 m. Dénivelée négative : 700 m. 3 h 30 de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : soir. Repas libres : matin, midi. Transfert : 3 h .

  • Jour 2 De Bavella à Asinao

    L’itinéraire suit la variante alpine du GR 20 passant au cœur du massif de Bavella, il en contourne une à une les tours de granit de l’Acellu, de l’Ariettu, di a Vacca et de Pargulu. Le chemin est escarpé, un passage a été équipé d’une main courante, mais la vue y est si belle que les efforts sont largement récompensés. Haut lieu de l’escalade en Corse, ce massif superbe évoque les Alpes mais avec la mer toute proche. Le chemin bascule derrière la crête à l’altitude 1 662 mètres, après 2 h 30 de marche environ. La descente est raide et l’on aperçoit en face le monte Alcudina. Une heure plus tard, vous regagnez le GR 20 classique qui remonte le vallon d’Asinao pour atteindre le refuge du même nom.


    Distance : 7 à 11 km - Dénivelée positive : 460 m à 750 m. Dénivelée négative : 550 m à 200 m. 5 h de marche. Hébergement : refuge. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 3 D'Asinao au Cuscionu

    Vous avancez sur un terrain accidenté (pierrier et dalles) avec un détour, en option, jusqu’au sommet du monte Alcudina qui culmine à 2 134 mètres. La vue y est panoramique et donne un avant-goût des marches à venir. Une petite pause au sommet vous permet d’apprécier le panorama avant d’entamer la descente vers le plateau du Cuscione. Vous longez la crête pour rejoindre Bocca di Chiralba, puis les bergeries du même nom. Il est alors temps de profiter de ce plateau, pianu situé à 1 500 mètres d’altitude. Avec une superficie de 50 km2, il est le plus grand de Corse. Cette terre de transhumance estivale alterne zones sèches, forêts de hêtres et pozzines. Vous rejoignez une bergerie sur les bords du plateau pour y passer la nuit.


    Distance : 8 à 12 km - Dénivelée positive : 610 m à 760 m. Dénivelée négative : 760 m à 560 m. 4 h à 4 h 30 de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 4 Du Cuscionu à Usciolu

    Vous traversez de superbes pozzines en longeant une petite rivière bordée de hêtres séculaires. Croisant ça et là une chapelle, des bergeries, vous rejoignez Bocca Agnone et quittez alors le plateau du Cuscione pour une ligne de crête appelée arête des Statues (Monda). Cette traversée à plus de 1 800 mètres donne un aperçu des villages du haut Taravo et de la mer Tyrrhénienne avant d’arriver au refuge d’Usciolu perché à 1 750 mètres. En début de saison, en cas de fort enneigement présent encore sur les montagnes, il est possible que l’étape soit prévue au village de Cozzano.   Remarque hébergement: La nuit est prévue en bivouac à proximité d'un refuge PNRC ou d'une bergerie : les refuges PNRC sont des structures souvent obsolètes, sous dimensionnées pour la fréquentation du GR. Les nuits se font donc en bivouac, plus confortable que l'intérieur des refuges. Les sanitaires sont basiques (eau froide / 2 WC). Les bergeries sont souvent installées dans des lieux remarquables, elles proposent un meilleur service (douche chaude et restauration).


    Distance : 13 km - Dénivelée positive : 820 m . Dénivelée négative : 600 m. 5 h de marche. Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 5 D'Usciolu au col de Verde

    L’une des plus belles étapes du GR20. En quittant le refuge d’Usciolu, vous continuez votre périple en ligne de crête entre la vallée du Taravo et celle du Fiumorbu. L’itinéraire passe au pied du monte Formicola à près de 2 000 mètres, avant de plonger vers le col de Laparo, situé à 1 525 mètres. La vue est un enchantement permanent. On y voit la mer et les villages au milieu de sculptures granitiques assez impressionnantes. Après avoir franchi punta Capella et le refuge de Prati (1830 m), une longue descente vous conduit au col de Verde à 1 290 mètres. Par mauvais temps, une variante est possible à partir du col de Laparo.


    Distance : 15 à 17 km - Dénivelée positive : 380 m à 850 m. Dénivelée négative : 785 m à 1250 m. 6 h à 6 h 30 de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 6 Du col de Verde à Capanelle

    En quittant le col de Verde, on avance vers l’intérieur des terres au relief plus doux. Il ne reste plus que deux étapes pour arriver à Vizzavona. La forêt et le monde végétal prédominent sur le parcours. Sapinière, hêtraie et pins laricio sont présents au cours de cette randonnée calme et reposante. Chacun prendra son temps pour observer ce pin endémique qui fait la gloire de l’exploitation forestière corse. A l’ombre des hêtres, le parcours en courbe de niveau épouse toutes les ondulations du versant est du massif du Renoso. En fin d’étape, une sérieuse montée se profile qu’il faudra bien négocier pour arriver aux bergeries de Traghjette, puis à Capanelle.


    Distance : 12 km - Dénivelée positive : 580 m. Dénivelée négative : 350 m. 5 h de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 7 De Capanelle à Vizzavona

    Dernière étape du GR20 sud. Passage principalement en forêt, qui vous conduira à proximité des bergeries de Scarpaceghje et, plus loin, d’Alzeta encore occupées en période estivale. Le massif du monte Renosu a connu de nombreuses transhumances pastorales par le passé. Le GR20 quitte Capanelle (1590 m) et sans prendre ni perdre vraiment d’altitude, il vous mène jusqu’à Bocca Palmente (1640 m). Arrivé au col, le point de vue est exceptionnel : à l’ouest, les massifs imposants du monte d’Oro et du Rotondu, à l’est, la forêt de Ghisoni, la plaine orientale et ses étangs. Vous rejoignez vite la forêt de Vizzavona que vous ne quitterez plus tout au long de cette descente agréable à l’ombre des hêtres. Au terme de l’étape : la gare de Vizzavona.


    Distance : 16 km - Dénivelée positive : 190 m. Dénivelée négative : 860 m. 5 h 30 de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 8 Vizzavona à l'Onda

    Le sentier longe le ruisseau de l’Agnone remontant vers le col de Vizzavona, avant de déboucher à la cascade des Anglais. Il pénètre dans le haute vallée du monte d’Oro et rejoint la crête, d’où l’on profite de points de vue imprenables. Vous plongez au fond d’un petit talweg, traversez une forêt de hêtres avant d’arriver au refuge de l’Onda. Remarque hébergement: La nuit est prévue en bivouac à proximité d'un refuge PNRC ou d'une bergerie : les refuges PNRC sont des structures souvent obsolètes, sous dimensionnées pour la fréquentation du GR. Les nuits se font donc en bivouac, plus confortable que l'intérieur des refuges. Les sanitaires sont basiques (eau froide / 2 WC). Les bergeries sont souvent installées dans des lieux remarquables, elles proposent un meilleur service (douche chaude et restauration).


    Distance : 16 km - Dénivelée positive : 1520 m. Dénivelée négative : 960 m. 7 h 30 de marche. Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 9 De l'Onda à Petra Piana

    Si la météo est bonne, nous vous conseillons de prendre la variante alpine, par les crêtes de Serra di Tenda, puis de continuer vers la punta Pinzi di Corbini. Une étape tout en crêtes entourée des hauts massifs de l’île. Si la météo ne permet pas une traversée par les crêtes, vous redescendez en forêt le long d’un joli torrent, avant de rejoindre la haute vallée du Manganelu, que vous remontez jusqu’au refuge de Petra Piana.   Remarque hébergement: La nuit est prévue en bivouac à proximité d'un refuge PNRC ou d'une bergerie : les refuges PNRC sont des structures souvent obsolètes, sous dimensionnées pour la fréquentation du GR. Les nuits se font donc en bivouac, plus confortable que l'intérieur des refuges. Les sanitaires sont basiques (eau froide / 2 WC). Les bergeries sont souvent installées dans des lieux remarquables, elles proposent un meilleur service (douche chaude et restauration).


    Distance : 7 à 10km - Dénivelée positive : 680 m à 900 m. Dénivelée négative : 260 m à 500 m. 4 h à 5 h de marche. Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 10 De Petra Piana au Camputile

    Cette étape est peut-être la plus alpine du GR 20. En effet, vous y franchissez les deux points culminants de ce trek : Bocca Muzzela et la brèche de Capitello (situés à plus de 2200 m). Seules les rides à la surface des lacs donnent un peu de vie à cet univers minéral. La neige persiste longtemps en ces lieux et vous apprécierez d’autant plus l’arrivée sur le plateau verdoyant Camputile. En début de saison, la présence de neige aux brèches de Capitello, oblige que cette étape soit modifiée pour des raisons de sécurité.   Remarque hébergement: La nuit est prévue en bivouac à proximité d'un refuge PNRC ou d'une bergerie : les refuges PNRC sont des structures souvent obsolètes, sous dimensionnées pour la fréquentation du GR. Les nuits se font donc en bivouac, plus confortable que l'intérieur des refuges. Les sanitaires sont basiques (eau froide / 2 WC). Les bergeries sont souvent installées dans des lieux remarquables, elles proposent un meilleur service (douche chaude et restauration).


    Distance : 9 km - Dénivelée positive : 650 m. Dénivelée négative : 870 m. 6 h de marche. Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 11 Du Camputile au col de Vergio

    En quittant le plateau du Camputile, l’itinéraire vous conduit vers un site particulier de la montagne corse : le lac de Ninu. Vous marchez le long du lac où paissent de nombreux chevaux. Au niveau de Bocca â Reta, les points de vue sur le massif du Cintu et la vallée du Niolu sont de toute beauté. A partir du col Saint-Pierre (1450 m), le GR 20 récupère l’ancien chemin de ronde dans la forêt de Valdu Niellu jusqu’au Castel di Vergio. Vous êtes sur le territoire du Niolu – celui des bergers – où se trouvent les plus hauts villages de Corse.


    Distance : 15 km - Dénivelée positive : 570 m. Dénivelée négative : 750 m. 6 h de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 12 Du col de Vergio à la vallée du Milari

    Une très belle journée de marche au cours de laquelle vous accéderez au refuge le plus haut de Corse : Ciottulu i Mori (2000 m). En quittant le col de Vergio, dans le Niolu, le GR20 passe à proximité des bergeries de Radule avant de s’engager dans le vallon de Tula. Le sentier longe de superbes vasques. La Paglia Orba et le capu Tafunatu, deux montagnes mythiques de l’île, surplombent ce vallon. Vous passez au pied de ces montagnes avant d’amorcer une descente assez technique pour rejoindre la vallée du Milari.   Remarque hébergement: La nuit est prévue en bivouac à proximité d'un refuge PNRC ou d'une bergerie : les refuges PNRC sont des structures souvent obsolètes, sous dimensionnées pour la fréquentation du GR. Les nuits se font donc en bivouac, plus confortable que l'intérieur des refuges. Les sanitaires sont basiques (eau froide / 2 WC). Les bergeries sont souvent installées dans des lieux remarquables, elles proposent un meilleur service (douche chaude et restauration).


    Distance : 12 km - Dénivelée positive : 710 m. Dénivelée négative : 660 m. 6 h 30 de marche. Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 13 De Vallone à Haut-Asco

    Cette randonnée au cœur du massif du Cintu ( 2706m), offre un fantastique belvedere sur les sommets de l'île. Avec le passage culminant du GR 20 à 2604 mètres d'altitude à la Pointe des Eboulis, cet itinéraire rude, alpin, montagnard, et aérien offre de magnifiques panoramas, dans un décor très minéral. Cette étape très engagée, demande de bonnes capacités physiques et techniques.


    Distance : 10 km - Dénivelée positive : 1200 m. Dénivelée négative : 1150 m. 8 h de marche. Hébergement : gîte. Repas inclus : matin, midi, soir.

  • Jour 14 De Haut-Asco à Bonifatu

    A partir d’Ascu-Stagnu, il faut monter pour rejoindre Bocca di Stagnu (2010 m) au pied de la Muvrella (2150m). La proximité de la mer annonce la fin du GR20. Au niveau du petit lac de la Muvrella, la vue sur la baie de Calvi est superbe. Sans doute l’un des plus beaux passages du GR20. Peu avant le refuge de Carozzu, la traversée de la passerelle de la Spasimata peut susciter quelques frissons. Cette descente vers Bonifatu qui surplombe le ruisseau de Spasimata est très spectaculaire et assez éprouvante. Fin de séjour vers 18h  à Calvi après votre transfert depuis Bonifatu à la fin de la randonnée.


    Distance : 12 km - Dénivelée positive : 650 m. Dénivelée négative : 1530 m. 7 h de marche. Repas inclus : matin, midi. Repas libre : soir. Transfert : 50 min.

Plus d'informations sur ce circuit

Ce circuit est proposé par l'agence de voyage Allibert Trekking. Pour connaitre les prix, faire une réservation ou poser une question, rendez-vous direction sur le site internet de l'agence de voyage :

Allibert Trekking

Plus d'informations (programme détaillé, photos et tarifs)

L'agence de voyage pour ce circuit en France

Ce séjour en France est proposé par Allibert Trekking.

En savoir plus (programme détaillé et dates de départ)