Voyage Espagne
La gomera et la palma

Canaries, douceur subtropicale

Deux îles des Canaries occidentales renommées pour leur authenticité et la diversité de leurs paysages.

L'aventure (Tenerife)

Les îles de La Palma et de La Gomera, où le tourisme ne semble pas avoir de prise, restent authentiques par bien des côtés. Canyons arrosés par les alizés, oasis parsemées de palmiers et d'agaves, forêt primaire de laurisilva sortant des brumes, traditions rurales et cultures en terrasse… voici La Gomera. Plus sauvage encore et moins fréquentée, La Palma déploie des paysages spectaculaires : d'immenses forêts verdoyantes et des crêtes d'altitude, contrastant avec les champs de lave et les cônes colorés de la route des Volcans. Deux îles surprenantes et très complémentaires, pour une pause presque hors du temps.

4 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Les plus belles randonnées de ces deux îles complémentaires.
  2. La diversité des ambiances, des paysages lunaires aux forêts verdoyantes.
  3. La découverte de la gastronomie et des traditions locales.
  4. La douceur de vivre au goût de bout du monde.

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

Le programme de la rando

  • Jour 1 France - Tenerife

    Vol pour l’île de Tenerife, arrivée à Tenerife Nord ou Tenerife Sud. Transfert libre (moins de 15 min en taxi) jusqu’à votre hébergement pour la nuit, proche de l’aéroport. Temps libre suivant les horaires.  


    HĂ©bergements : appart-hĂ´tel ou hĂ´tel. Repas libre.

  • Jour 2 Tenerife - Ferry pour l'île de La Gomera : Chipude

    Rendez-vous avec le guide en début de matinée, puis transfert privatif jusqu’au port de Los Cristianos et ferry pour l’île de La Gomera. Une fois arrivés, direction Igualero (1350 m), le plus haut village de l’île, où commence la randonnée. Ici, on utilise encore le silbo, un langage sifflé classé au patrimoine immatériel de l’Unesco. Pendant la descente, nous profitons de magnifiques vues sur le barranco d’Erques et sur la montagne sacrée de La Fortaleza de Chipude, que nous grimpons. Après avoir fait le tour de son plateau, la descente se poursuit vers les hameaux de Pavón, Chipude, El Cercado et Las Hayas, pour une immersion au cœur de la culture îlienne. Découverte de la cuisine canarienne, de traditions ancestrales telle la poterie, fabriquée sans tour de potier, des boissons locales comme le guarapo, la mistela et le goméron, et des palmiers canariens, très importants pour l’économie de l’île, qui produit du sirop de palme. Nuit au village de Chipude, au plus près de la vie locale.


    Distance : 11 km - Dénivelée positive : 525 m. Dénivelée négative : 850 m. 5 h de marche. Hébergement : hôtel rural. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 50 min à 1 h 50 selon l'emplacement de l'hôtel .

  • Jour 3 La Gomera : parc national de Garajonay

    Court transfert jusqu’aux pitons volcaniques de Los Roques, témoins des effets de l’érosion dans une île qui n’a pas connu d’éruption volcanique depuis deux millions d’années. Nous pénétrons aujourd’hui au cœur de la forêt primaire de laurisilva (lauriers) la plus préservée de la planète, classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1986. La végétation dense, exubérante et riche en espèces uniques, est le décor de cette journée consacrée à la découverte du parc national de Garajonay. Arrivés au petit hameau d’El Cedro, déjeuner dans une auberge typique pour goûter à des plats traditionnels : almogrote, soupe de cressons avec gofio, fromage au sirop de palme. Continuation dans une végétation plus luxuriante encore. Nous suivons le ruisseau d’El Cedro puis entamons l’ascension du sommet de l’île, l’Alto de Garajonay, à 1487 mètres, autrefois lieu de culte de la population indigène gomera. Depuis le sommet, plus dégagé, vue sur l’ensemble de La Gomera et sur les îles voisines. Descente sur Chipude pour clore cette superbe randonnée.


    Distance : 15 km - Dénivelée positive : 1050 m. Dénivelée négative : 1000 m. 7 h de marche. Hébergement : hôtel rural. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 20 min.

  • Jour 4 La Gomera : Vallehermoso - falaise dÂ’Agulo - ferry pour La Palma

    Découverte de la partie nord et nord-est de “l’île Colombine”. Au départ de Vallehermoso, le sentier monte et passe au pied du roque Cano, une des plus anciennes formations géologiques de La Gomera. Avant d’arriver à Las Rosas, on peut déjà observer le changement de végétation, lié à l’altitude et l’orientation, typique des îles Canaries. La flore est variée : euphorbes, genévriers locaux, palmeraie canarienne, laurisilva, quelques pins canariens, différentes sortes de pissenlits géants, des terrasses sur lesquelles poussent des vignes, ainsi que de nombreux æoniums… La liste d’espèces est interminable, riche et diversifiée. A Juego de Bolas, le centre des visiteurs du parc national nous accueille pour découvrir d’autres traditions culturelles et richesses naturelles préservées de La Gomera. Le sentier descend maintenant et débouche sur d’étonnantes terres rouges parsemées de bruyères qui bordent la falaise du village d’Agulo. Le mirador d’Abrante offre une belle vue sur Agulo. Nous contournons la falaise pour rejoindre le village. Transfert à San Sebastián, que nous visitons avant de prendre le ferry pour rejoindre l’île de La Palma. Installation pour trois nuits à Santa Cruz de La Palma.


    Distance : 15 km - Dénivelée positive : 975 m. Dénivelée négative : 975 m. 6 h de marche. Hébergement : appart-hôtel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 1 h 10.

  • Jour 5 La Palma : la route des Volcans

    Première randonnée sur La Palma. Après avoir acheté notre pique-nique sur le joli marché local, départ pour une superbe journée de traversée de la chaîne de volcans récents qui forme l’épine dorsale du sud de l’île. Transfert jusqu’au refugio del Pilar (1400 m), depuis lequel nous montons peu à peu, traversant des pinèdes. Des terrains étonnamment divers se succèdent, et les derniers cratères éruptifs, comme celui de El Hoyo Negro et du Duraznero (1949), rappellent combien le sud de l’île a été transformé par de récents phénomènes volcaniques. Après l’ascension du volcan La Deseada (1950 m), le paysage change : à mesure que nous descendons, les scories remplacent les pinèdes et leurs tapis d’aiguilles. C’est à travers de magnifiques paysages volcaniques colorés, entre champs de lave, cratères, lacs de lave figée, cônes éruptifs et pinèdes canariennes, que nous terminons la randonnée, au village de Fuencaliente (750 m), célèbre pour ses vignobles.


    Distance : 17 km - Dénivelée positive : 775 m. Dénivelée négative : 1500 m. 7 h de marche. Hébergement : appart-hôtel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 1 h 10.

  • Jour 6 La Palma : parc national Caldera de Taburiente

    Les deux journées qui suivent sont consacrées à la découverte du parc national Caldera de Taburiente. Le changement de décor est radical ! La caldera de Taburiente est un grand cirque de 8 kilomètres de diamètre, profond de 2000 mètres, formé par l’érosion des matériaux volcaniques. Il est couronné et entouré de grands murs acérés qui abritent des trésors : une magnifique végétation, une faune variée aux espèces endémiques, de nombreuses cascades, d’impressionnantes formations volcaniques et plusieurs cours d’eau. Depuis Los Brecitos, la randonnée nous plonge dans un univers à la fois luxuriant et rocailleux en traversant des barrancos (canyons) pour arriver à Taburiente, au cœur de l’immensité des parois de la caldera. Cet endroit nous permet de profiter d’une magnifique vue pour faire la pause pique-nique. La descente se poursuit vers le roque Idafe et la cascada de Colores, puis le long du ruisseau jusqu’à Dos Aguas, avant d’atteindre le barranco de Las Angustias. Nous traversons ses nombreux petits cours d’eau en nous aidant parfois des rochers. Baignade possible au cours de la randonnée. Retour à l’hébergement.


    Distance : 14 km - Dénivelée positive : 390 m. Dénivelée négative : 1250 m. 7 h de marche. Hébergement : appart-hôtel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 2 h 30.

  • Jour 7 La Palma : roque de Los Muchachos - pico de la Nieve - ferry pour Tenerife

    La randonnée commence dans la pinède en direction du pico de la Nieve (2232 m) pour rejoindre la crête de la caldera de Taburiente. Le paysage qui s’étend à nos pieds est superbe, avec sa mosaïque de roches de couleurs contrastées et, par endroits, des à-pics de près de 1800 mètres ! Cette randonnée se déroule en quasi-totalité au-dessus des 2000 mètres d’altitude, en suivant le chemin de crête qui borde la caldera de Taburiente. Nous marchons en couronnant de nombreux sommets de plus en plus élevés : Piedra Llana (2321 m), pico de la Cruz (2351 m) et Fuente Nueva (2372 m), et en passant à côté de l’observatoire d’astrophysique le plus important d’Europe. Le roque de Los Muchachos (2426 m), sommet de La Palma, est la cerise sur le gâteau de la fin de ce voyage, avant de descendre au bord de la mer et d’embarquer pour l’île de Tenerife, où nous nous installons pour la dernière nuit.


    Distance : 12 km - Dénivelée positive : 1100 m. Dénivelée négative : 550 m. 6 h de marche. Hébergements : appart-hôtel ou hôtel de charme. Repas inclus : matin, midi. Repas libre : soir. Transfert : 2 h 15.

  • Jour 8 Tenerife - France

    Temps libre suivant l’heure du vol. Transfert libre à l’aéroport (sauf si vous avez réservé un transfert privatif), à l’horaire indiqué sur votre convocation, puis vol de retour vers la France.


    Repas libre.

Plus d'informations sur ce circuit

Ce circuit est proposé par l'agence de voyage Allibert Trekking. Pour connaitre les prix, faire une réservation ou poser une question, rendez-vous direction sur le site internet de l'agence de voyage :

Allibert Trekking

Plus d'informations (programme détaillé, photos et tarifs)

L'agence de voyage pour ce circuit en Espagne

Ce séjour en Espagne est proposé par Allibert Trekking.

En savoir plus (programme détaillé et dates de départ)