Voyage Egypte
Navigation de charme sur le lac Nasser

Croisiere Egypte - Croisiere Lac Nasser

L'aventure

Cette croisière exclusive vous plonge dans une nature intacte : un désert de montagnes et de dunes de sable plongeant dans le lac, une faune riche et un calme incomparable. A bord d'un bateau de 17m de long, le "Nubiana" (petites cabines confortables, douches-toilettes communes), vous découvrirez la Nubie pharaonique, entre Assouan et Abu Simbel. Les soirées passées sur le pont dans un élégant salon à ciel semi-ouvert, concluront des journées passées à alterner navigations, randonnées, baignades et pêche sur les rives du lac Nasser. lire la suite

4 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. L’alternance de navigations et randonnées dans le désert de Nubie
  2. L’approche originale des temples, dont Abu Simbel
  3. Un programme exclusif et équilibré sur le lac Nasser, au rythme du désert
  4. Un bateau confortable et adapté au programme

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

Le programme de la rando

  • Jour 1 Paris - Louxor (vol) - Assouan

    Vol pour Louxor.Accueil à l'aéroport et transfert immédiat pour Assouan (environ 3h de route). Installation dans votre hébergement et dîner libre.Nuit à Assouan.Attention, à certaines dates, selon les horaires de vol :- vol tardif pour Louxor (en fin de journée), dans ce cas la nuit à Assouan est remplacée par une nuit à Louxor et transfert le lendemain matin pour Assouan. - vol dans la soirée et arrivée dans la nuit à Louxor, dans ce cas transfert immédiat vers Assouan (ce qui implique une nuit en moins en hôtel au programme, la nuit est déjà déduite de nos tarifs).

  • Jour 2 Assouan - Abu Steith (nom du village nubien submergé)

    Rendez-vous à 8h avec votre guide accompagnateur à la réception de l'hôtel pour un rapide briefing (si l'heure de rendez-vous doit être modifiée, un message vous sera remis par l'hôtel dans votre chambre). Transfert en bus privé vers le haut barrage d'Assouan (environ 20mn). Embarquement sur votre bateau le "Nubiana", puis navigation (environ 2h30) vers les territoires vierges du lac. Arrivée dans l'archipel de Gazal, baignade et déjeuner sur le bateau. Dans l’après-midi, courte marche et premiers contacts avec le désert. Retour à bord du bateau et navigation (environ 1h) pour Abu Steith. Dîner sur le bateau.

  • Jour 3 Abu Steith - Garf Hussein – Sukaar - Madik

    Départ dans la matinée vers la presqu'île d’Abu Stetta (environ 1h30 de navigation), petit déjeuner pendant la navigation en passant devant le palace inachevé d’Anwar el Sadat à Garf Hussein. Balade à pied (environ 1h30), retour sur le bateau, et baignade avant de reprendre la navigation puis continuation vers l’anse Sukaar puis Madik (environ 4h). Déjeuner à bord et baignade à l'arrivée. L’après-midi, randonnée à Madik (environ 2h). Dîner sur le bateau.

  • Jour 4 Anse Madik - wadi Es Seboua - dunes de wadi El Temsah

    Petit déjeuner dans l’anse Madik puis navigation (d'environ 2h) vers les temples de wadi Es Seboua. Possibilité de pêche et baignade en cours de route. Visite des 3 sites regroupés (environ 2h) : temples de wadi Es Seboua, Dakka et Maharaka. Navigation (environ 30mn) pour atteindre la très belle plage de wadi Es Seboua, déjeuner à bord et baignade en face du temple. Navigation (environ 1h30) pour la randonnée du soir (environ 1h30) vers les dunes de wadi El Temsah. Dîner sur le bateau.Informations sur le site de wadi Es Seboua (3 temples) :Ce site regroupe les temples de wadi Es Seboua, Dakka et Maharaka. Une allée de lions couchés, sortes de gardiens de ce désert de Nubie, et de colosses du roi semblant accueillir le visiteur. Puis le temple de Dakka, qui est intéressant car les reliefs sont de bonne qualité. Maharaka enfin, où seule subsiste la salle hypostyle.1/ Temple de wadi Es Seboua :Ramsès II voulait sacraliser la Nubie en offrant aux divinités des lieux d’accueil et de culte. Il choisit wadi Es Seboua, porte de la région la plus fertile du Ouaouat, pour y vénérer Amon-Nil. Nous sommes en l’an 40 de son règne, le jeune pharaon guerrier et conquérant fait place à un roi assagi, mûri. La paix règne dans son empire grâce au fameux traité de paix signé avec les Hittites, il peut se consacrer à sa quête d’accéder au divin. Les travaux de l’hémi spéos de wadi Es Seboua furent confiés à son fidèle Setaou, vice-roi de Nubie. Le temple est composé de deux cours à ciel ouvert, puis d’une salle intérieur à piliers osiriaques et enfin du spéos lui-même.2/ Temple de Dakka :A quelques centaines de mètres, se dresse un temple consacré à Thot, dieu de Pnoubs : il provient de Dakka, l’ancienne Pselkhis des Grecs, ville située à 40 km au nord du site actuel. Ce temple d’origine ptolémaïque fut érigé à l’emplacement d’une ancienne fondation de Thoutmosis III, à la fois par Ergamène, roitelet de Méroé et Ptolémée II, en témoignage d’une alliance fragile entre les deux souverains.La façade du temple est orientée vers le nord, regardant ainsi le grand pylône de Philae, tourné lui vers le sud. La zone située entre les deux temples, "le Dodécaschène" (soit 120 km) ouvrant sur les mines d’or du wadi Allaqi, fut longtemps convoitée par les souverains. Aussi, Ptolémée IV décida-t-il en l’an 24 de son règne, que ce territoire serait propriété du temple de Philae.3/ Temple de Maharaka :Le petit temple romain de Maharaka se trouvait, avant d’être déplacé par le Service des Antiquités égyptiennes en 1961, près du village d’Ofendina, site de l’ancienne ville de Hierasykaminos, "la place du Sycomore sacré", qui marquait l’emplacement de la frontière sud de l’Egypte durant la période gréco-romaine. La décoration du temple est incomplète, les colonnes aux chapiteaux floraux sont inachevées, et le temple n’a jamais été terminé. Ce temple a été dédié au dieu Sérapis, un dieu composite, mélange de divinités égyptiennes, grecques et romaines, mais les rares motifs retrouvés dans le temple représentent les dieux Osiris, Isis, Horus, Thot et la déesse Tefnout.

  • Jour 5 Dunes de wadi El Temsah - temples d'Amada

    Randonnée matinale (d'environ 1h30) vers wadi El Arab, petit déjeuner sur une plage paradisiaque au pied de la grande dune. Retour sur le bateau puis navigation (environ 2h) pour Korosko. Randonnée à Korosko (environ 1h30). Petite navigation (environ 1h30) vers la superbe plage d'Amada, baignade et pêche. Découverte de peintures rupestres. Retour à bord pour une courte navigation (30mn) en direction d'Amada Bay. Dîner sur le bateau et nuit près du site des temples d’Amada.

  • Jour 6 Temples d’Amada - Ksar Ibrim – Toshka - île Besharia

    Randonnée matinale (environ 1h de marche) vers le site des temples d'Amada, visite (environ 1h30) du site composé des temples d'Amada, de Derr, du tombeau de Pennout. Retour à bord pour une navigation (environ 3h) forteresse de Ksar Ibrim. Visite exclusive du site (45 minutes) puis retour pour une baignade au pied de la forteresse. Déjeuner à bord pendant la navigation (environ 1h30) vers Toshka pour atteindre l'île de Besharia en fin d'après-midi. Randonnée dans le désert de Nubie (environ 1h de marche). Dîner sur le bateau.Informations sur le site des temples d'Amada (2 temples et 1 tombeau) :Site regroupant les temples d’Amada et de Derr, ainsi que le tombeau de Pennout. Le premier sanctuaire, celui qui a donné son nom au site, est un petit édifice bien conservé présentant des scènes traditionnelles de bonne qualité, certaines portant encore des traces de polychromie. Le deuxième sanctuaire, Derr, est un temple rupestre conçu comme le spéos d’Abu Simbel, en nettement plus modeste. Reste le tombeau de Pennout, d’époque ramesside, qui se distingue par son bon état de conservation.1/ Le temple d’Amada :Lors de la campagne de l’Unesco, le temple d’Amada a bénéficié d’une attention particulière. Jugeant qu’un démontage traditionnel risquait de lui être fatal à cause de la fragilité de ses peintures, les spécialistes ont décidé de transporter ces 900 tonnes de pierre en un seul bloc. Cette opération a consisté à cercler l’édifice d’acier et de béton, à le placer sur les rails d’une voie ferrée spécialement prévue à cet effet et à lui faire parcourir une distance de 2600m sur un dénivelé de 65m. Ce temple érigé par trois pharaons, Thoutmosis III, Aménophis II et Thoutmosis IV est un des seuls témoignages entiers de l’empreinte de la 18e dynastie en Nubie. Il était dédié à l’origine à Horus, associé à Amon, puis Amon Rê et Rê-Horakhty. Sa situation géographique répond parfaitement aux critères mytho-politico architecturaux : une façade dirigée vers l’est, le soleil levant, une orientation géographique vers le sud, le fleuve nourricier.2/ Le temple de Derr :Dans sa quête vers le divin, Ramsès II fit ériger en l’an 30 de son règne l’hémispéos de Derr sur la rive droite du Nil "là où se lève le soleil". Taillé dans la pierre, l’édifice est dédié à la forme solaire du roi donc à Amon Rê, Rê-Horakhty et Ramsès II lui-même, afin de légitimer sa filiation divine. A l’origine, l’accès au temple se faisait par un dromos (allée ornée de sphinx) et d’un pylône. Ces structures extérieures ont disparu mais on peut en voir encore un exemplaire à wadi Es Seboua.3/ Le tombeau de Pennout :Les inscriptions de la tombe nomment Pennout député de Ouaouat (la Basse Nubie ancienne), chef du service des carrières, prêtre d’Horus et seigneur de Miam, le nom ancien d’Aniba, la capitale antique de Nubie. Il était aussi chef de l’administration de la Basse Nubie, directement sous les ordres du vice roi de Koush, la Nubie ancienne. Nous ne savons pas si Pennout était Egyptien ou Nubien, les inscriptions de la tombe ne permettent pas de le dire ; un Egyptien n’aurait jamais conçu de se faire enterrer sur un sol étranger, ce qui tend à penser que Pennout était nubien. La tombe de Pennout suit le plan traditionnel des tombes du Nouvel Empire, avec une petite chapelle à offrandes et une niche qui contenait des statues.Informations sur la forteresse de Ksar Ibrim :Ksar Ibrim était située, jadis, sur la plus haute des trois collines fortifiées qui se trouvaient sur la rive est du Nil, à une quarantaine de kilomètres d’Abu Simbel, et ce jusqu'à la construction du Haut Barrage d’Assouan et la création du lac Nasser, qui submergea les deux autres collines fortifiées, au nord et au sud, et transforma, en 1975, Ksar Ibrim en île. Ibrim reste malgré tout le seul site de Nubie qui se trouve encore à son emplacement d’origine, et le British Museum de Londres y effectue des fouilles archéologiques tous les deux ans. Ibrim a apporté de nombreuses informations sur l’histoire de la Basse Nubie et ses relations avec les Egyptiens, Romains, Méroïtes et les autres, qui l’occupèrent durant près de 3000 ans. En raison de la fragilité des ruines et des nombreux artefacts qui couvrent le sol de l’île, il est interdit aux passagers des bateaux de croisière de débarquer sur l’île, la visite se faisant pour eux depuis le pont de leur navire. Nous bénéficions d’un privilège extraordinaire en ayant l’autorisation de descendre sur place, en raison du nombre réduit de personnes qui composent nos groupes, privilège que nous sommes les seuls à vous offrir.

  • Jour 7 Île Besharia - Assouan - Louxor

    Après le petit déjeuner à bord, dernière randonnée matinale sur l’île Besharia pour une traversée de l'île (environ 1h30), arrêt baignade puis départ pour Abu Simbel (environ 1h30 de navigation). Déjeuner à bord. Arrivée spectaculaire devant les temples pour admirer la façade imposante. Puis débarquement au port d'Abu Simbel et transfert en bus privé sur le site (15mn), visite libre du temple (1h30). Transfert à Assouan (environ 2h30 de route), puis transfert en bus ou train à Louxor dans la soirée. Dîner libre et nuit à Louxor ou transfert direct à l'aéroport de Louxor en fonction des horaires de vol.Attention, à certaines dates, votre vol retour pourra être prévu dans la nuit du J7 au J8, dans ce cas pas de nuit d'hôtel à Louxor (déjà déduite de nos tarifs), et transfert immédiat à l'aéroport.Informations sur les temples d’Abu Simbel :Les temples d'Abu Simbel sont deux temples de l'Egypte antique construits par le pharaon Ramsès II (-1304 / -1213, 19e dynastie) pour son culte ainsi que celui de dieux égyptiens et de son épouse Néfertari à Abu Simbel, en Egypte, au nord du lac Nasser sur le Nil, à environ soixante-dix kilomètres de la deuxième cataracte du Nil.Le Grand Temple de Ramsès II. C’est dans le rocher de Meha, domaine d’un des Horus de Nubie, que Ramsès II fit creuser un spéos que l’on peut qualifier de mémorial. A l’image de son personnage, ce temple rupestre chante de son vivant sa propre légende.La structure extérieure est entièrement consacrée au souverain. Les statues de l’avant-cour représentent les princes et princesses royaux, les Grandes Epouses et Dame Touy, mère souveraine. Les divinités sont absentes. Ramsès II est dieu lui-même. On peut le voir s’offrant une effigie de la déesse Mâat ou se nommant à la manière d’un rébus, incluant à son propre nom ceux des forces divines.Ramsès II innove en décorant pour la première fois l’entrée d’un spéos. La façade, sculptée dans la montagne, est composée de quatre colosses de notre pharaon. Un profond humanisme s’en dégage révélant un sourire figé mais avenant et une détermination implacable. Ces gigantesques représentations du souverain devaient alors inspirer crainte et respect aux yeux des éventuels envahisseurs du Koush. Ramsès II s’impose là en maître de la Nubie, affirmant majestueusement sa volonté de protéger son royaume.Le petit temple "le spéos de Néfertari" :A quelques centaines de mètres de son Grand Temple, Ramsès II consacra un autre spéos, appelé "Néfertari pour qui se lève le soleil (Rê-Horakhty)". Creusé dans son rocher d’Ibshek, domaine où résidait Hathor, le temple est dédié à la déesse et à la Grande Epouse Royale. La pierre a été magistralement travaillée et les détails saisissent le plus insensible des visiteurs. La façade, qui regarde le Nil, est décorée de six statues colossales semblant sortir de leur niche pour se diriger vers le soleil. Elles représentent deux groupes parfaitement symétriques : Ramsès II, Néfertari et le Pharaon en Ptah au nord alors qu’au sud il est assimilé à Hapy, dieu de l’inondation. Ces géants de pierre sont tous flanqués de statues plus modestes, figurant les enfants du couple mythique.A l’intérieur du spéos, la salle hypostyle est composée de piliers hathoriques. Les tableaux représentent les scènes traditionnelles d’offrande aux divinités. Le souverain n’apparaît qu’à deux reprises, s’insérant discrètement dans un monde féminin mais affirmant sa place et son rôle. Les portraits de la reine et des déesses imprègnent ce lieu de culte d’un charme inhabituel.

  • Jour 8 Vol Louxor - Paris

    En fonction des horaires de vol, transfert à l'aéroport de Louxor et vol pour Paris.

Ce voyage m'intéresse

Nom de famille obligatoire
Prénom obligatoire
Préciser votre email.
Préciser un numéro de téléphone.
OK :)

Combien font 3 + trois ?

L'agence de voyage pour ce circuit en Egypte

Ce séjour en Egypte est proposé par Terres d'aventure.