Voyage Argentine
Trésors cachés du nord-ouest argentin

Des randonnées au cœur du Nord-Ouest insolite, entre salars éblouissants, montagnes et canyons multicolores, lagunes peuplées de flamants roses, imposants volcans et vallée vinicole.

L'aventure

Le Nord-Ouest argentin recèle des trésors encore méconnus. Au départ de la ville de “Salta la linda” (“la belle”), l'exploration de cette région, entre randonnées et balades plus tranquilles, commence par la découverte de la quebrada de Humahuaca, avec ses “montagnes aux sept et quatorze couleurs”, aux merveilleuses nuances de rouge, de jaune et de vert, et la forteresse de Tilcara, érigée à l'entrée de la quebrada. Elle se poursuit sur les hauts plateaux, à travers les salars — Salinas Grandes, Arizaro et Antofalla — à la blancheur éblouissante entourés d'imposants volcans, dont certains culminant à plus de 6000 mètres d'altitude, puis vers la Piedra Pómez, un grand désert de pierres blanches : magique ! Le voyage s'achève par le vignoble de Cafayate, le plus haut du monde, puis la quebrada de las Conchas dont le canyon creusé par l'érosion dessine d'étranges formations rocheuses. On se demande parfois si l'on n'est pas sur une autre planète !

3 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Une grande traversée au cœur de la puna argentine, sur les hauts plateaux andins.
  2. Les randonnées hors des sentiers battus dans des sites variés aux paysages grandioses.
  3. La diversité des hébergements.

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

Le programme de la rando

  • Jour 1 Paris...

    HĂ©bergement : nuit dans l'avion. Repas libre.

  • Jour 2 ... Buenos Aires - Salta (1200 m)

    Arrivée à Buenos Aires, transfert à l’aéroport et vol pour Salta : sans conteste la plus belle ville du Noroeste, on la surnomme “Salta la linda” (“Salta la belle”). Dans un cadre magnifique, elle abrite dans son centre de nombreux monuments et édifices coloniaux. Balade à pied pour admirer l’architecture coloniale provinciale, notamment la cathédrale, l’église dédiée à saint François d’Assise et le couvent Saint-Bernard.


    HĂ©bergement : hĂ´tel. Repas inclus : soir. Repas libres : matin, midi.

  • Jour 3 Salta - Quebrada de Humahuaca - Ocumazo (3000 m)

    Départ en 4x4 sur les immensités altiplaniques, avec des marches “à couper le souffle’’. Nous allons à la découverte de la quebrada de Humahuaca. Cette longue vallée encaissée creusée par le río Grande s’étend sur plus de 150 kilomètres au nord-ouest de l’Argentine, passant notamment par la ville de Humahuaca. A mesure que l’on avance dans la vallée, les couleurs se font plus intenses et plus marquées. On est également frappé par les teintes très vives des vêtements dont se parent les habitants de ces hauts plateaux. La beauté stupéfiante de la quebrada de Humahuaca n’est pas la raison de son inscription en 2003 sur la liste du Patrimoine mondial. C’est en qualité d’itinéraire culturel que l’Unesco a classé le site : la vallée, voie commerciale depuis plus de 10 000 ans, abrite de nombreux vestiges, de la Préhistoire à nos jours, en passant par l’Empire inca et la Guerre d’indépendance. Visite du village andin de Tilcara et de son marché local. Puis marche et visite de la pucará (“ville fortifiée”) de Juella, restée intacte, entourée d’une forêt de cactus centenaires. Cette ancienne forteresse inca a été érigée pendant la période précolombienne par les indiens Omaguacas, qui possédaient une culture proche de celle des Diaguites, mais une langue différente. Nous poursuivons notre route, avec un arrêt au tropique du Capricorne, jusqu’au village d’Uquía : visite de son église coloniale de la fin du XVIIe siècle, dont l’intérieur abrite des peintures d’anges avec des arquebuses, vêtus de riches costumes et de coiffes, œuvres de l’école de Cusco. Après avoir remonté la quebrada sur toute sa longueur, nous arrivons à Humahuaca, bourgade à la culture mi-argentine mi-bolivienne. Balade dans les rues pavées, des escaliers conduisent à l’imposant monument dédié aux héros de l’Indépendance. Un dernier court transfert pour rejoindre la communauté reculée de Ocumazo. Les quelques habitants qui vivent ici cultivent et élèvent leur bétail de manière traditionnelle. Installation du campement près d’une modeste demeure de paysan, une belle rencontre en perspective. Ce soir, dégustation du fameux asado argentin, préparé au feu de bois.


    Dénivelée positive : 150. Dénivelée négative : 150. 2 h 30 de marche. Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 3 h 30 ; 250 km.

  • Jour 4 Serranías del Hornocal, "montagne aux quatorze couleurs" - Tilcara (2400 m)

    Départ pour une très belle journée de randonnée. Nous traversons un petit cours d’eau par un pont en bois puis, en esquivant les différentes cultures, marchons entre río et petites vallées vers la chaîne montagneuse calcaire du Yocaraite. La vue à notre arrivée est splendide, face aux serranías del Hornocal, la “montagne aux quatorze couleurs”  en forme de “V” inversé. Pique-nique sur un promontoire pour profiter de la beauté des lieux. Retour en boucle. Arrivée à Ocomuzo dans l’après-midi puis route vers le village de Tilcara pour la nuit.


    Dénivelée positive : 700 m. Dénivelée négative : 700 m. 7 h de marche. Hébergement : hôtel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 45 mn ; 50 km.

  • Jour 5 Purmamarca - Salinas Grandes - San Antonio de los Cobres (3700 m)

    Nous quittons Tilcara pour Purmamarca, autre petit village andin, célèbre pour sa “montagne aux sept couleurs”.  Derrière la petite église en pisé du village, édifiée en 1648, se dresse le cerro de los Siete Colores, dont la palette de couleurs s’étend du beige au violet. Sur la place ombragée par un majestueux caroubier, qui aurait plus de 500 ans, les artisans locaux proposent des sculptures en bois, des tapis tissés à la main, ainsi que diverses plantes médicinales censées guérir tous les maux. Par une imposante route de montagne en lacet, nous montons la côte de Lipán jusqu’à son point culminant, à plus de 4000 mètres : le décor est magnifique, des arrêts photo s’imposent. A partir de cet endroit, nous entrons sur le haut plateau argentin, niché entre la précordillère et la cordillère des Andes. Après une légère descente, nous arrivons ensuite aux Salinas Grandes, désert de sel situé sur les hauts plateaux andins (3410 m), avec en toile de fond les hautes cimes des Andes. Marche dans ce décor lumineux aux mosaïques de sel d’un blanc aveuglant : amoureux de photos en trompe l’œil, c’est le moment de sortir vos appareils ! En 4x4, par une piste sablonneuse et caillouteuse, nous longeons les grandes salines pour arriver au village minier de San Antonio de los Cobres, où nous passons la nuit entourés de montagnes, avec pour horizon la cordillère des Andes.


    2 h 30 de balade. HĂ©bergement : hĂ´tel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4 h ; 220 km.

  • Jour 6 Abra del Gallo - Pocitos - "vallée des rêves" - Tolar Grande - Salar de Arizaro (3500 m)

    Nous nous enfonçons dans la montagne par une piste étroite, jusqu’à atteindre un haut plateau à plus de 4000 mètres. De là, c’est une aventure exceptionnelle, à travers des étendues de sel à perte de vue avec en toile de fond la cime des Andes, qui nous attend. Par une piste peu fréquentée, nous passons le village de Santa Rosa : chaque courbe dévoile un nouveau décor tout en couleurs. Passage à 4630 mètres d’altitude, point culminant de cette journée de randonnée, puis marche à l’abra del Gallo, en descente. Continuation jusqu’au salar de Pastos Grandes, où l’on pourra observer vigognes, guanacos, guayatas (oies sauvages), et avec un peu de chance des émeux (petites autruches). Pique-nique au mirador de Pocitos : point de vue exceptionnel sur le salar du même nom et la chaîne volcanique du Macón. La randonnée se poursuit dans la “vallée des rêves” avec les désert et salar del Diablo (ou le “désert rouge”), montagne de pierre recouverte de sable rouge avec des petits îlots de sel offrant d’intenses contrastes de couleurs. Marche sur le salar del Diablo. Nous visitons ensuite le site de Ojos del Mar, un puits d’eau composé de stromatolithes vivants, micro-organismes semblables à ceux qui peuplaient notre planète il y a 3 500 millions d’années. Avant-dernière étape à Tolar Grande, petit village du bout du monde, où nous nous ravitaillons pour la soirée. La journée s’achève au salar de Arizaro, troisième plus grand salar du monde. Après un transfert vers le sud (environ 70 km), nous arrivons au mirador d’Arita, afin d’effectuer une petite marche. Un véritable spectacle sur le salar s’offre à nous, avec le cône d’Arita et des sommets de plus de 6000 tels que Llullaillaco, Aracar, Socompa… Installation du campement, avec pour seule compagnie quelques ânes sauvages ; soirée et nuit inoubliables sous les étoiles.


    HĂ©bergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 6 h ; 270 km.

  • Jour 7 Salar de Arizaro - Antofalla (3380 m)

    Le lever du jour au bord du salar est un moment exceptionnel. Nous longeons ensuite le salar, et sur une piste à peine tracée, atteignons 4200 mètres : ici, grands troupeaux sauvages de vigognes et ânes vivent dans un décor paradisiaques. Traversée de deux chaînes volcaniques : Calalasta et Antofalla. Vue sur le salar d’Antofalla, le plus long du monde avec plus de 160 kilomètres, coincé entre ces montagnes. Descente vers le salar et marche pour monter au petit volcan La Bola, offrant un point de vue sur toute l’étendue du salar et le village d’Antofagasta de la Sierra. Toujours en longeant le salar nous arrivons dans le hameau de Antofalla, communauté de quelque 40 habitants et village parmi les plus isolés d'Argentine. Nuit dans cette oasis au bord du salar, entourée de sel et de magnifiques volcans : Antofalla, le plus haut (6437 m), La Aguada (5780 m), Lila (5750 m), Cajeros (5720 m)…


    HĂ©bergement : chez l'habitant. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4 h ; 140 km.

  • Jour 8 Antofalla – Ojos del Campo - Salar d’Antofalla – Quebrada del diablo - Antofagasta de la Sierra (3300 m)

    Après avoir longé le salar d’Antofalla, une bifurcation nous conduit au site de Ojos del Campo : trois petites lagunes multicolores, rouge, verte et noire, provenant de geysers aujourd’hui éteints. Nous entrons ensuite dans la quebrada del Diablo et partons à l’assaut de la cordillère des Andes sur des pistes de haute montagne : à plus de 4000 mètres, nous pouvons voir les volcans environnants avec leurs coulées de lave… Arrivée à 4200 mètres, vue sur le volcan Antofagasta et le salar d’Antofalla. Poursuite jusqu’au canyon Real Grande et Los Tobas, dont les peintures rupestres sont restées en parfait état. Installation à Antofagasta de la Sierra, où vivent environ 600 personnes de l’ethnie diaguita, pour deux nuits.


    3 à 4 h ; faible dénivelée de marche. Hébergement : auberge. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 4 h ; 140 km.

  • Jour 9 Volcan Alumbrera (3600 m) - pucara inca d’Antofallita - Antofagasta de la Sierra (3300 m)

    Réveil matinal et départ à pied du village (10 km). Montée au volcan Alumbrera (3600 m), véritable cheminée de roches et de pierres volcaniques, dont les parois atteignent plus de cinq mètres de hauteur, que nous parcourons sur un petit sentier en forme de labyrinthe. Arrivée au sommet pour le lever du soleil : le décor est magique, on se croirait sur une autre planète ! Nous redescendons par la lagune Alumbrera et ses flamants roses. Retour au village pour le repas de midi et repos. Mais la journée n’est pas finie ! L’après-midi, court transfert jusqu’au volcan Antofallita puis marche jusqu’à la pucará inca d’Antofallita : la journée s’achève côté ouest de la lagune, où nous pourrons apprécier un coucher de soleil exceptionnel sur les hauts sommets alentour. 


    Dénivelée positive : 350. Dénivelée négative : 350. 8 h de marche. Hébergement : auberge. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 1 h ; 40 km.

  • Jour 10 Antofagasta - Piedra Pómez - El Peñon (3400 m)

    Ce matin, après 40 kilomètres de route, nous entrons dans le décor lunaire de Piedra Pómez (“pierre ponce”), dédale d’énormes blocs blancs, jaunes et roses posés sur le sable gris. Découverte à pied de ce grand désert de pierres projetées il y a des millions d’années dans l’air à plus de 500 degrés et sculptées par l’érosion. Nous rejoignons ensuite une autre oasis verte dans cet univers lunaire : le village de El Peñon, sur les hauts plateaux, et ses 180 habitants. Des études mondiales affirment que El Peñon fait partie des villages les moins pollués de la planète.


    Dénivelée positive : 200 m. Dénivelée négative : 200 m. 6 h de marche. Hébergement : chez l'habitant. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 2 h 30 ; 110 km.

  • Jour 11 El Peñon - Hualfín - thermes de Los Nacimientos (1900 m)

    Ce matin, petite marche dans le hameau avant de quitter ce dernier village des hauts plateaux. Après quelques kilomètres de piste, nous voici face à une dune rappelant celle du Pilat. Dans ce décor surréaliste, nous longeons une paroi volcanique pour atteindre le fil de la dune et la cuesta de Randolfo. Nous traversons ensuite en véhicule la quebrada du même nom, porte de sortie du haut plateau, pour retrouver la civilisation à Hualfín. Après un court transfert par la route 40, arrivée aux thermes de Los Nacimientos, aux eaux entre 32 et 37 degrés. Baignade possible et dernier campement.


    Dénivelée positive : 150 m. Dénivelée négative : 150 m. 2 h de marche. Hébergement : tente. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 3 h 30 ; 200 km.

  • Jour 12 Thermes de Los Nacimientos – ruines de Quilmes – Cafayate (1700 m)

    Ce matin, une petite marche s’impose dans cette vallée verdoyante pour rejoindre le río Hualfín. Nous reprenons les 4x4 sur la route 40 et revenons à la civilisation. Visite des ruines précolombiennes de Quilmes, cité sacrée dominant la vallée de Yokavil, notamment des deux petites forteresses perchées. Au sommet, le point de vue permet de découvrir ce village de la communauté des Quilmes, qui autrefois pratiquaient l’élevage et l’agriculture. Après un court transfert, arrivée à Cafayate, jolie bourgade des vallées Calchaquíes, célèbre pour ses vignobles, parmi les meilleurs du pays.


    Dénivelée positive : 150 m. Dénivelée négative : 200 m. 4 h 30 de balade. Hébergement : hôtel. Transfert : 3 h 30 ; 200 km.

  • Jour 13 Cafayate - Quebrada de las Conchas - Salta (1200 m)

    Matinée tranquille pour profiter de Cafayate et de son ambiance méditerranéenne. Reconnue pour la qualité de ses vins, la douceur de son climat, la gentillesse de ses habitants, la région l’est également pour la beauté de ses paysages. Nous partirons à la découverte des ruelles et lde a place centrale puis dégusterons des vins dans une cave de renom. Après le déjeuner, route pour la quebrada de las Conchas, au décor de Far West : cactus, roches rouges, ocre, jaunes ou vertes aux formes surréalistes, avec dans dans le bleu du ciel le ballet des condors. Nous y découvrirons plusieurs formations géologiques surprenantes, comme la “gorge du diable”, “l’amphithéâtre”, “le moine”, “les cathédrales”… Arrivée à Salta en fin d’après-midi.


    HĂ©bergement : hĂ´tel. Repas inclus : matin, midi, soir. Transfert : 3 h ; 200 km.

  • Jour 14 Salta - Buenos Aires...

    Vol pour Buenos Aires (selon l’horaire du vol, temps libre), transfert à l’aéroport international et vol de retour vers la France.


    Repas inclus : matin. Repas libres : midi, soir.

  • Jour 15 ... France

    Arrivée en France.


    Repas libre.

Plus d'informations sur ce circuit

Ce circuit est proposé par l'agence de voyage Allibert Trekking. Pour connaitre les prix, faire une réservation ou poser une question, rendez-vous direction sur le site internet de l'agence de voyage :

Allibert Trekking

Plus d'informations (programme détaillé, photos et tarifs)

L'agence de voyage pour ce circuit en Argentine

Ce séjour en Argentine est proposé par Allibert Trekking.

En savoir plus (programme détaillé et dates de départ)