Voyage Groenland
La baie de Disko

Kayak Groenland - Voyage Groenland - Randonnée kayak

L'aventure

Nous quittons Ilulissat en bateau pour rejoindre le nord de la baie de Disko, loin de l'affluence touristique. Depuis le petit village de pêcheurs de Saqqaq, en kayak nous explorons en profondeur cette zone protégée et chargée d'histoire de la côte ouest du Groenland. Des moments d'intenses émotions nous attendent durant ce raid en kayak et à pied le long du fjord du Torssukatak : glaciers magnifiques, icebergs gigantesques, tous plus spectaculaires les uns que les autres. A pied, nous découvrons des sites préservés et chargés d'histoire, les villages de Saqqaq et Qeqertaq, et aurons l'occasion de rencontrer des Inuit. lire la suite

5 bonnes raisons de faire ce voyage

  1. Sécurité exclusive : tous les guides kayak sont brevetés d'Etat
  2. L’itinéraire hors des zones touristiques
  3. Le guide Eric Chazal, véritable passionné de la région depuis bientôt 10 ans
  4. Les icebergs, les baleines, les phoques, les oiseaux du Groenland
  5. L'assistance médicale 24h/24 avec Ifremmont

En savoir plus DĂ©couvrir le programme complet et les tarifs

Le programme de la rando

  • Jour 1 Paris - Copenhague

    Vol Paris/Copenhague. Nuit Ă  Copenhague.

  • Jour 2 Copenhague - Ilulissat

    Vol pour Ilulissat et installation à l'auberge. Visite de cette ville de 4500 habitants et derniers préparatifs avant le départ pour Saqqaq le lendemain. Nous allons explorer l'immense glacier de Sermermiut, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, aux proportions totalement hors normes. Ce glacier vêle a lui seul 7% des icebergs du Groenland soit près de 20 milliards de tonnes de glace. La légende, à la taille de ce glacier, raconte que l'iceberg qui coula le Titanic en serait issu...

  • Jour 3 Ilulissat - Saqqaq

    Cap au nord à bord du Sapangak, l'express côtier. Nous découvrons la baie de Disko et ses gigantesques icebergs libérés par le Sermermiut. Durant le trajet, il est fréquent d’apercevoir baleines à bosse et rorquals à proximité de l’ancienne cité baleinière d’Agpa. Après une courte escale à Qeqertaq nous débarquons à Saqqaq, point de départ de notre expédition. Montage du camp et briefing de notre guide avant le grand départ. En soirée, nous visitons le village de Saqqaq ainsi que son port de pêche, et pouvons constater la présence importante d'icebergs.

  • Jour 4 Saqqaq - journée d'initiation au kayak

    Nous commençons par une petite journée d'initiation au kayak et aux règles de navigation au milieu des glaces. Nous formons les binômes, essayons le matériel puis partons naviguer au milieu des icebergs. Nous approchons différents types de glaces que notre guide nous apprendra à reconnaître. Tout au long de la journée, différents tests nous permettront de nous familiariser avec nos nouvelles embarcations.

  • Jour 5 Saqqaq - Niakornarssuk

    Cette fois, c'est parti ! Nous démontons le camp, chargeons les kayaks et prenons la mer en direction de Niakornarssuk. Nous évoluons alors au cœur d’un véritable "Manhattan des glaces". Des icebergs plus imposants les uns que les autres par leur taille, forme et volume : près de 40m de haut et 100 à 150 de long. En ligne d’horizon, plein sud nous percevons la lente migration des glaces en provenance d’Ilulissat et du Sermermiut.Avec les glaces du Torssukatak cette zone constitue la plus impressionnante concentration d’icebergs de la côte ouest du Groenland. Nous débarquons à Niakornarssuk sur une plage de galets. Le point de vue sur la baie de Disko est unique. Le soleil de minuit embrase l’horizon et la côte est de l'île de Disko. Il est fréquent ici de percevoir le souffle d’un rorqual ou d’une baleine à bosse. Avec de la chance et un peu de patience nous les approcherons en kayak.

  • Jour 6 Niakornarssuk - Qeqertaq - pointe de Nua

    Nous quittons notre camp pour une navigation côtière en direction de la pointe de Nua, porte d’entrée du mythique fjord Torssukatak. Selon notre vitesse de déplacement plusieurs possibilités de bivouac ou pique-nique s’offrent à nous.Nous nous arrêtons à Ikorfat. Ce petit village abandonné au siècle dernier, dissimule à peine dans la toundra les vestiges d’habitats traditionnels décrits par Paul-Emile Victor ou Jean Malaurie dans les années 50. Nous prendrons notre déjeuner dans cet endroit historique.Après un après-midi de navigation dans les glaces, nous atteignons la pointe sud-ouest de l'île de Qerqertap où nous montons notre bivouac. De là, nous avons une vue à 360° sur la glace et les icebergs en perpétuel mouvement. En soirée nous partons à la découverte du village tout proche de Qeqertaq et de la vie traditionnelle des chasseurs-pêcheurs du Groenland.

  • Jour 7 Qeqertaq - Ililliarssup

    Nous quittons le bivouac et pagayons jusqu'à Nugat où nous déjeunerons à proximité de sa falaise aux oiseaux. Mouettes tridactyles, guillemots de Brünnich, guillemots miroir et mergules nains cohabitent en harmonie. Il est parfois possible d'observer les premiers envols des juvéniles. Au sol, il n'est par rare d'apercevoir un lièvre ou un renard polaire.Nous continuons notre approche naturaliste de la toundra en nous familiarisant avec les différentes variétés la constituant. Saules arctiques et bouleaux nains, saxifrages à feuilles opposées, épilobes, pavots arctiques et linaigrettes, lichens bruns ou noirs, témoignent d’une vie rude et de surprenantes capacités d’adaptation au froid développées pour survivre.Dans l'après-midi, nous nous frayons un passage entre les glaces du Torssukatak jusqu’à la passe d’Illiliarssup où nous planterons notre bivouac. Bivouac stratégique et incontournable avant toute traversée du Torssukatak en direction de la baie de Quervain Depuis des générations et dans le sillage de leurs pères et grands-pères, Algot et Juanguak, amis inuit de notre guide Eric, ont fait d’Illiliarssup leur camp de pêche et chasse avancé. Peut-être les rencontrerons-nous.

  • Jour 8 Ililliarssup Ange - traversée du Torssukatak

    Nous quittons notre camp et apercevons sur notre gauche le front glaciaire du Torssukatak. Ses grondements sourds nous accompagnent et nous rappellent combien la glace est fragile et sournoise. Après 4h de navigation au milieu des glaces, sans débarquement possible, nous gagnons la rive opposée du fjord où nous déjeunons.L'après-midi, nous laissons nos kayaks pour une promenade sur les crêtes surplombant le bivouac. Nous découvrons alors toute l’immensité de la baie et sa multitude d’îlots, autant de lieux privilégiés par les bernaches et eiders pour leur nidification.Nous montons notre bivouac face au glacier de Kangilerngata.

  • Jour 9 Ange pointe est de l’île de Nunata

    Aujourd'hui, nous tentons de nous approcher au plus près du glacier de Kangilerngata en kayak. Le front du glacier est à moins de 3 kilomètres. Ses effondrements sont perceptibles à l’œil nu, et de gigantesques blocs se détachent et roulent au pied de la falaise de glace. Chaque effondrement génère des vagues submergeant la grève. Enfin, un vent froid en provenance de la calotte nous rappelle que nous sommes bien en face de la deuxième plus grosse masse de glace du monde... Très haut dans la toundra nous installons le bivouac pour 2 nuits.

  • Jour 10 Objectif Nangissat et retour

    Nous laissons les kayaks pour explorer à pied les environs du glacier Eqi. Le front glaciaire est étroit et plus élevé que celui du Kangilerngata, les effondrements sont plus impressionnants encore. Un grondement sourd se propage le long des falaises et vient troubler la quiétude de la baie de Quervain. Ici et là quelques tombes oubliées, vestiges d'un passé inuit, rappellent combien la vie est fragile. Au loin, à la jumelle nous apercevons le site Paul-Emile Victor.

  • Jour 11 Objectif Anapnuna

    Nous reprenons les kayaks pour longer de jolies plages de sable fin au milieu d'un dédale de petites îles. Chaque îlot surplombe la mer d’à peine quelques mètres. Bernaches et canards ont investi les lieux, nous apercevons des nids en quantité. Les juvéniles les ont abandonnés et découvrent la mer, peinant encore à décoller.A proximité d’un petit torrent nous installons le bivouac pour 2 nuits. Non loin du camp, nous rejoignons à pied un site habité au siècle dernier. Fondations de pierre et de tourbe, squelettes de baleines et tombes témoignent de la présence de chasseurs inuit à cette époque.

  • Jour 12 Anapnuna et front glaciaire

    A pied, nous empruntons le lit d’un torrent asséché vers le sommet sud d’Anapnuna surplombant le glacier de Kangilerngata. La toundra est épaisse et encore humide. Notre progression est assez lente, elle sera plus rapide vers le sommet où toute végétation a disparu. Notre marche dérange à plusieurs reprises des colonies de bernaches venues protéger du vent leur portée. Après 5h de marche nous parvenons au sommet. Le paysage est émouvant et solennel d’autant que la veille nous bivouaquions en face en contrebas. Un cairn gigantesque matérialise le sommet. Ce sera notre Everest arctique.

  • Jour 13 Anapnuna - Nua

    Nous prenons les kayaks pour une longue descente du Torssukatak entre glaces d’effondrement et icebergs. Le vent venant de la calotte polaire nous pousse cette fois vers la pointe de Nua. Nous prenons alors conscience du mouvement des icebergs. Poussés par les vents et les courants, en une semaine ils ont parcouru des centaines de mètres. Certains ont pivoté ou se sont même renversés.

  • Jour 14 La petite crique d’Inugsut

    Nouvelle progression en kayak. Au fond d’une petite crique discrète et oubliée nous installons un de nos derniers bivouacs. Isaak, chasseur-pêcheur inuit, ami de notre guide Eric, a consolidé là l’ancien abri de chasse de ses ancêtres. Chaque année il reçoit le groupe et partage parfois notre dîner. Une expérience unique à vivre.

  • Jour 15 Exploration du Saputit

    Dernière exploration en kayak à travers le fjord de Saputit. Nous entrons dans ce profond fjord où la glace est omniprésente. Fin août les caribous quittent la proximité des glaciers et rejoignent l’embouchure du Saputit en quête de mousses et lichens.

  • Jour 16 Fin du raid en kayak

    Après 13 jours de navigation au milieu des glaces, nous regagnons le village de Saqqaq. Toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin. Rangement du matériel et préparatifs pour le retour.

  • Jour 17 Saqqaq - Ilulissat

    Navigation pour Ilulissat à bord du bateau côtier. Nuit à Ilulissat, la célèbre ville des icebergs.

  • Jour 18 Ilulissat - Copenhague

    Vol pour Copenhague. Nuit Ă  Copenhague.

  • Jour 19 Copenhague - Paris

    Vol pour Paris.

Ce voyage m'intéresse

Nom de famille obligatoire
Prénom obligatoire
Préciser votre email.
Préciser un numéro de téléphone.
OK :)

Combien font 3 + trois ?

L'agence de voyage pour ce circuit au Groenland

Ce séjour au Groenland est proposé par Terres d'aventure.